Saint-Cirgues-de-Malbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Cirgues.

Saint-Cirgues-de-Malbert
Saint-Cirgues-de-Malbert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Arrondissement d'Aurillac
Canton Naucelles
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Salers
Maire
Mandat
Marc Benech
2014-2020
Code postal 15140
Code commune 15179
Démographie
Population
municipale
250 hab. (2016 en augmentation de 7,76 % par rapport à 2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 05′ 57″ nord, 2° 23′ 39″ est
Altitude Min. 502 m
Max. 833 m
Superficie 16,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte administrative du Cantal
City locator 14.svg
Saint-Cirgues-de-Malbert

Géolocalisation sur la carte : Cantal

Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Saint-Cirgues-de-Malbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Cirgues-de-Malbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Cirgues-de-Malbert

Saint-Cirgues-de-Malbert est une commune française, située dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Bertrande et son affluent la Doire qui y confluent.

Communes limitrophes de Saint-Cirgues-de-Malbert
Besse Sainte-Eulalie Saint-Martin-Valmeroux
Saint-Martin-Cantalès Saint-Cirgues-de-Malbert Saint-Chamant
Saint-Illide Saint-Cernin

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1953, une partition de la commune donne naissance à Besse.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune doit pour partie son nom à saint Cyr, jeune martyr chrétien du IVe siècle, dont une des formes occitanes du nom est Cirgue. Le -s final ne s'explique pas par l'évolution phonétique normale de Cyricus, puisque dans les mots latins en -us, la consonne disparaît à date ancienne.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Pierre Vidalinc    
mars 2014 En cours
(au 10 août 2014)
Marc Benech[1] DVD Employé

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 250 habitants[Note 1], en augmentation de 7,76 % par rapport à 2011 (Cantal : -1,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0488181 3031 3141 4711 3421 3751 3701 329
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3241 2301 2201 1541 1541 1541 0311 009905
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
904797843746697615616657400
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
357335302238232226213225246
2016 - - - - - - - -
250--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Église Saint-Cyr, édifiée à l'époque romane, a été agrandie au début du XVIIIe siècle par deux chapelles latérales qui dessinent en plan un faux transept. Le petit sanctuaire est décoré, dans les arcades latérales du chœur, de peintures murales de la fin du XVIe siècle et du XVIIe siècle. Le portail occidental en plein cintre et la porte latérale sud possèdent des vantaux du XVIIe siècle. À l'intérieur, le plafond de la nef présente un décor peint du XVIIe siècle également. Les arcades aveugles qui animent les parois latérales du chœur portent des traces de peinture. Le clocher peigne a été refait en 1812. L'église, y compris ses peintures murales, est classée monument historique par l'arrêté du [6].

L'église Saint-Cyr doit son nom à saint Cyr martyr chrétien du IVe siècle.

Le château de Saint-Cirgues, datant du XVIIe siècle, constitué d'un grand corps de logis à cheminées et échauguettes, un fournil et des écuries, actuellement en cours de rénovation.

Article détaillé : Cyr de Tarse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :