Le Vigean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Vigean
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Mauriac
Canton Mauriac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Mauriac
Maire
Mandat
Jean-Pierre Soulier
2014-2020
Code postal 15200
Code commune 15261
Démographie
Gentilé Vigeanois
Population
municipale
836 hab. (2014 en augmentation de 2,08 % par rapport à 2009)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ 38″ nord, 2° 21′ 13″ est
Altitude 725 m
Min. 462 m
Max. 789 m
Superficie 28,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Vigean

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Vigean
Église Saint-Laurent, façade sud

Le Vigean est une commune française située dans le département du Cantal et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune du Vigean occupe un plateau borné au sud par la vallée de l'Auze ; au nord, par la rivière Mars ; elle est divisée en deux parties égales par le ruisseau du Labiou qui coule d'est en ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1979 1995 Daniel Vendries PS  
1995 en cours
(au 27 octobre 2014)
Jean-Pierre Soulier[1] DVD Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2014, la commune comptait 836 habitants[Note 1], en augmentation de 2,08 % par rapport à 2009 (Cantal : -1,19 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 203 1 107 1 270 1 205 1 268 1 065 975 1 200 1 190
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 221 1 151 1 180 1 080 1 186 1 160 1 240 1 345 1 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 112 1 024 1 022 938 868 891 900 925 778
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
822 1 041 919 856 857 879 841 835 841
2014 - - - - - - - -
836 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Laurent[6]. L'église dépendait de l'abbaye Saint-Pierre de Mauriac. Elle a été reconstruite au XIIe siècle. Aux XIVe et XVe siècles ont été ajoutés des chapelles de art et d'autre de la nef, formant un transept. La nef a été voûtée au XVe siècle. La chapelle sud a été construite au XVIIIe siècle.
  • Château de Chambres où a vécu plusieurs siècles la famille de Noailles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires du Cantal sur le site de la préfecture (consulté le 27 octobre 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. Notice no PA00093718, base Mérimée, ministère français de la Culture : Eglise Saint-Laurent