Cros-de-Montvert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cros.

Cros-de-Montvert
Cros-de-Montvert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Arrondissement d'Aurillac
Canton Saint-Paul-des-Landes
Intercommunalité CC de la Châtaigneraie Cantalienne
Maire
Mandat
Jean-Michel Dubreuil
2014-2020
Code postal 15150
Code commune 15057
Démographie
Population
municipale
201 hab. (2015 en diminution de 7,8 % par rapport à 2010)
Densité 6,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 03′ 17″ nord, 2° 08′ 54″ est
Altitude Min. 304 m
Max. 703 m
Superficie 29,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cros-de-Montvert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cros-de-Montvert

Cros-de-Montvert est une commune française, située à l'extrême ouest du département du Cantal - région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est bordée au nord par la Maronne, un important affluent de la Dordogne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cros : de l'occitan cros, du roman cros, croz, crotz, du bas latin crosum, crotum, du latin scrobs (creux, cavité)[1]. Au fil du temps, la dénomination du village a changé : Cros en 1275, Crosum Montis viridi au XIVe siècle, Crossoubz-Montvert en 1628 puis Cros-de-Peignières en 1697[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1925 1945 Zacharie Robert[3] PRV négociant
1945 1947 ?    
1947 1954 Zacharie Robert[3] PRV négociant
1955 1989 Paul Robert[3] PRV sénateur du Cantal (1980-1989)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Jean-Michel Dubreuil[4] DVD Retraité Fonction publique

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2015, la commune comptait 201 habitants[Note 1], en diminution de 7,8 % par rapport à 2010 (Cantal : -1,31 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
497581588572582997957986961
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
984997975883873817852862780
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
817819730604580582524602451
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
425370305253261225221221220
2013 2015 - - - - - - -
203201-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Photos[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Peynières
  • Eglise romane du XI-XIIe siecle de style "limousine" ou "mauriaco-limousine" avec un clocher en forme d'ancien campanile. L'église appartient cependant au style byzantin. L'église a été rénové en 2011.
    Eglise de Cros-de-Montvert

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lou Trésor
  2. Emile Amé, Dictionnaire Topographique du Cantal, Paris, Imprimerie Nationale, , 722 p. (lire en ligne)
  3. a, b et c Paul Robert, ancien sénateur du Cantal
  4. Liste des maires du Cantal, site de la préfecture du Cantal (consulté le 16 juillet 2014).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]