Puycapel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Puycapel
Puycapel
Château de Lamothe à Calvinet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Arrondissement Aurillac
Intercommunalité Communauté de communes de la Châtaigneraie Cantalienne
Maire
Mandat
François Danemans
2020-2026
Code postal 15340
Code commune 15027
Démographie
Population
municipale
753 hab. (2018)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 42′ 21″ nord, 2° 20′ 36″ est
Altitude Min. 294 m
Max. 742 m
Superficie 43,72 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Aurillac
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Maurs
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Puycapel
Géolocalisation sur la carte : Cantal
Voir sur la carte topographique du Cantal
City locator 14.svg
Puycapel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Puycapel
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Puycapel

Puycapel est une commune nouvelle française résultant de la fusion — au  — des communes de Calvinet et de Mourjou, située dans le département du Cantal, en région Auvergne-Rhône-Alpes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle fait partie de la Châtaigneraie cantalienne, dans le sud-ouest du département. Elle est également située sur le méridien de Paris.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La rivière le Célé, affluent du Lot, lui-même affluent de la Garonne, prend sa source dans la commune.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Puycapel est une commune rurale[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Aurillac, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 85 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune tire son nom d'une colline, le Puy Capel, située en limite des deux communes déléguées[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , un arrêté préfectoral porte création de la commune au [1]. Le chef-lieu est situé à Calvinet.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019[8] En cours François Danemans LREM Avocat

Communes déléguées[modifier | modifier le code]

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Calvinet
(siège)
15027 CC de la Châtaigneraie Cantalienne 13,73 488 (2016) 36
Mourjou 15136 CC de la Châtaigneraie Cantalienne 29,99 325 (2016) 11

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 2016. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2016[10].

En 2018, la commune comptait 753 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016 2017 2018
813783753
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Arrêté préfectoral portant création d'une commune nouvelle », Recueil des actes administratifs spécial n°15-2018-092,‎ , p. 32-33 (lire en ligne [PDF])
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 24 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 24 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 24 mars 2021).
  7. Le Puy Capel
  8. Premier conseil de la nouvelle commune, sur lamontagne.fr
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2016, 2017 et 2018.