Domsure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Domsure
Domsure
L'église Saint-Théodore et le monument aux morts.
Blason de Domsure
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Saint-Étienne-du-Bois
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Yvan Pauget
2014-2020
Code postal 01270
Code commune 01147
Démographie
Population
municipale
483 hab. (2016 en augmentation de 2,99 % par rapport à 2011)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 25′ 09″ nord, 5° 17′ 43″ est
Altitude Min. 192 m
Max. 233 m
Superficie 15,20 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Domsure

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Domsure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domsure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domsure
Liens
Site web domsure.fr

Domsure est une commune française, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Domsure fait partie de la Bresse. La commune est située à 4 km de Saint-Amour, à 5 km de Coligny, à 34 km de Lons-le-Saunier et à 24 km de Bourg-en-Bresse (distances à vol d'oiseau). Domsure est l'une des trois communes qui constituent le tripoint entre les départements de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Domsure
Condal (Saône-et-Loire) Saint-Amour (Jura)
Beaupont Domsure Les Trois Châteaux (Jura)
(Nanc-lès-Saint-Amour, Chazelles)
Pirajoux Coligny

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Solnan.

Domsure est arrosée par le Solnan, surtout en limite avec la commune de Beaupont) et le Besançon, qui forme une limite naturelle avec Saint-Amour.

D'autres petits ruisseaux (ou biefs) traversent la commune, le bief de Fougemagne est le plus important d'entre eux.

Climat[modifier | modifier le code]

Voir article détaillé : Climat de l'Ain

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

La route principale de la commune est la route départementale D 1 qui traverse le département de l'Ain en reliant Saint-Amour à Asnières-sur-Saône. Elle permet de rejoindre Lescheroux puis Saint-Julien-sur-Reyssouze en se dirigeant à l'ouest.

La route départementale D 52e, débute sur la D 1 au bourg pour raccorder la D 52 qui rejoint la commune voisine de Coligny pour aller jusqu'à Saint-Martin-du-Mont.

Au nord de la commune, la D 56 raccorde le rond-point du péage de l'A39 à Beaupont, pour aller à Saint-Amour à l'est et Saint-Nizier-le-Bouchoux à l'ouest.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

La commune de Domsure réunit différent hameaux.

Parmi les plus importants, on trouve au sud le hameau du Villard (ancienne commune de Grand-Villard, rattachée à Domsure entre 1790 et 1794), qui s'étend le long de la D 52. Un abattoir de volailles faisait auparavant l'activité principale de ce lieu.

On trouve au nord Villeneuve, ancien hameau de la commune de St-Amour, qui fut érigé en commune en 1790 puis rattaché à Domsure en l’an IV[1].

Un arrêté du 5 décembre 1794 fut publié par le juge de paix de Coligny ordonnant la réunion de Villeneuve, de la Charme et du Petit Villard (qui furent détachés de Coligny) avec Domspure.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Panneau d'entrée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Douze résistants fusillés le 18 juin 1944 : Boully Roger, Fusiller Georges, Gavard Marcel, Guillemet Marcel, Guillot Auguste, Noblesse Claude, Picard Marcel, Perroche Bernard, Baboulaz Robert et trois autres non identifiés. Ils étaient détenus à la prison de Lons-le-Saunier[2],[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1995 Paul Michel[4]    
1995 2005[Note 1] André Delay   Décès en cours de mandat
2005 2014 Michel Pirat   Réélu en 2008
2014 En cours Yvan Pauget SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Domsure.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2016, la commune comptait 483 habitants[Note 2], en augmentation de 2,99 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 019898954876941908897865846
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
834846876875887834820860932
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
919875832769767688671658600
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
558501440448436403460468465
2016 - - - - - - - -
483--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les communes de Beaupont et Domsure ont fait le choix de se regrouper dans un regroupement pédagogique intercommunal (RPI). Les élèves des deux communes sont répartis dans deux sites sur les deux communes. Les élèves de primaire (à Beaupont) sont répartis dans trois classes et ceux de la maternelle (à Domsure) sont répartis dans deux classes. L'école maternelle partage ses locaux avec la garderie périscolaire Les p'tits BeauDoms. À la fin de leur scolarité en primaire, les élèves passant en classe de 6e sont dirigés au collège du Grand-Cèdre à Coligny.

Santé[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de service de santé sur la commune.

On trouve dans les villages voisins un cabinet d'infirmières et une psychologue à Beaupont.

Les secours d'urgence sont assurés par les pompiers du corps communal de Beaupont, et par le Centre d'Incendie et de Secours de Coligny.

Au niveau hospitalier, les habitants sont soignés majoritairement soit à l'hôpital Fleyriat (situé à Viriat), soit à la clinique Convert (située à Bourg-en-Bresse).

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Vogue[modifier | modifier le code]

La Vogue (fête patronale) a lieu début mai.

Conscrits[modifier | modifier le code]

Les jeunes du village âgés de 17 et 18 ans perpétuent la tradition locale des conscrits. Ces conscrits tournent dans les différents foyers du village qui les accueillent. Ils reçoivent alors de quoi organiser leur banquet qui se déroule traditionnellement fin janvier.

Sports[modifier | modifier le code]

Au cœur du bourg, se trouve un stade de football qui était utilisé par l'USDB (Union Sportive Domsure-Beaupont). Le club de football a été créé en 1970 et dissout en 2015.

Médias locaux[modifier | modifier le code]

  • Le journal le Progrès propose une édition locale aux communes de l'Ain. Il paraît du lundi au dimanche et traite des faits divers, des événements sportifs et culturels au niveau local, national, et international.
  • Le journal Voix de l'Ain est un hebdomadaire publié les vendredis qui propose des informations locales pour les différentes régions du département de l'Ain.
  • La chaîne France 3 Rhône Alpes Auvergne est disponible dans la région.

Numérique[modifier | modifier le code]

La commune dispose du très haut débit avec la fibre optique grâce au réseau d'initiative publique de fibre optique LIAin régi par le syndicat intercommunal d'énergie et de e-communication de l'Ain.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du diocèse de Belley-Ars et de la paroisse de Coligny.

Économie[modifier | modifier le code]

Le village compte un bar-restaurant qui fait office de dépôt de pain et d'épicerie. Un élevage porcin dispose d'une unité de méthanisation à petite échelle installée par Bio4gas en 2013[9].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges du château de Villeneuve
Le château relève des comtes de Savoie en 1272.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes de l'Ain.


Armes de Domsure

La commune de Domsure porte :

D'azur à la filière d'argent et au filet en pairle du même, cantonné en chef d'une charrue aussi d'argent tractée vers senestre sur une terrasse fascée de sept pièces du champ, à dextre d'une poule bressane contournée et à senestre d'une vache mouvante de la filière, le tout d'argent[11].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Décédé le 13 septembre 2005.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. V-Technologies / Ligeo-Archives - http://www.vtech.fr, « Domsure - Lettre V - Accès thématique Communes de l'Ain », sur Archives de l'Ain - un site du Département de l'Ain (consulté le 24 juillet 2017)
  2. Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale.
  3. Christine Drouilhet, Domsure Ce 18 Juin 1944, 16 p.
  4. Nécrologie dans Le Progrès (édition de l'Ain), 28 février 2007.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. « Méthanisation à la ferme : un supplément de revenu et un geste pour l’environnement », sur agriculture.gouv.fr, (consulté le 21 novembre 2018).
  10. « FUSILLIER Georges », sur memorialgenweb.org.
  11. Armes de Domsure, sur labanquedublason2.com