Condal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Condal
Condal
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Louhans
Canton Canton de Cuiseaux
Intercommunalité Communauté de communes Bresse Louhannaise Intercom'
Maire
Mandat
Jean-Louis Desbordes
2014-2020
Code postal 71480
Code commune 71143
Démographie
Population
municipale
432 hab. (2016 en augmentation de 3,35 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 27′ 42″ nord, 5° 16′ 57″ est
Altitude Min. 187 m
Max. 230 m
Superficie 16,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Condal

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Condal

Condal est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Condal fait partie de la Bresse louhannaise.

C'est une commune aux collines verdoyantes et boisées dominant la vallée du Solnan.

Ses habitants sont appelés les Condalois et Condaloises sur un territoire d'une superficie de 16,4 km2 (soit 25,8 hab./km2).

Situation de Condal.


Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Varennes-Saint-Sauveur Dommartin-lès-Cuiseaux Joudes Rose des vents
N Balanod (Jura)
O    Condal    E
S
Beaupont (Ain) Domsure (Ain) Saint-Amour (Jura)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous les formes Conda au XIIIe siècle, de Condas au XIVe siècle[1][réf. non conforme].

Du terme pré-celtique[réf. nécessaire] Condate utilisé pour désigner un confluent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nom antique : Condate.

Jusqu'à la Révolution française, Condal et Saint-Sulpice, localités du département de Saône-et-Loire relevant depuis 1801 du diocèse d'Autun, dépendirent du diocèse de Saint-Claude (érigé en 1742).

La commune a été formée en 1809 par la fusion des bourgs de Condal et de Saint-Sulpice.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Panneau de Condal.png


La commune de Condal fait partie du canton de Cuiseaux qui comprend les communes suivantes :
Champagnat, Condal, Cuiseaux, Dommartin-lès-Cuiseaux, Flacey-en-Bresse, Frontenaud, Joudes, Le Miroir et Varennes-Saint-Sauveur.


Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 mars 2006 Guy Cannard    
mars 2006 en cours Jean-Louis Desbordes SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 432 habitants[Note 1], en augmentation de 3,35 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
640708624792840812849862867
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
897892905902916872881876908
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
867846813748725680657601567
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
515434392405392342405417432
2016 - - - - - - - -
432--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Selon une étude datant de 2004, Condal suit le lot de beaucoup de communes rurales avec en particulier un taux de célibataires importants :

  • population totale : 405 personnes avec 50,4 % d'hommes et 49,6 % de femmes ;
  • nombre de personnes célibataires : 27,3 % dans la population ;
  • taux de retraités et préretraités dans la population en 2004 : 32,1 %.

Économie locale et activités[modifier | modifier le code]

Ressources et productions[modifier | modifier le code]

  • Polyculture et pâturages.
  • Élevage de bovins.
  • La production est essentiellement axée sur l'élevage des poulets de Bresse d'appellation d'origine contrôlée, le chapon et l'industrie agroalimentaire.

Activités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale et fête foraine : le dimanche de la semaine du 10 août ;
  • Pêche dans le Solnan et les nombreux étangs que compte la commune ;
  • Domaine de chasse ;
  • Terrain de camping : n'étant plus aux normes, il a été fermé.
  • Artisanat local.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On trouve sur la commune plusieurs sites intéressants :

  • de nombreuses maisons bressanes avec leurs murs en torchis et croisillons, leurs toits qui débordent largement les murs de la ferme pour abriter les réserves de bois ou faire sécher le maïs en grain (les panouilles) suspendu à la charpente ;
  • le château de Saint-Sulpice ;
  • les mottes féodales de Saint-Sulpice et de La Motte-Morin ;
  • plusieurs moulins à eau restaurés ou en cours de restauration ;
  • l'église, elle aussi restaurée.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Xavier de Dananche (1828-1894), peintre et graveur, habitait le château de Saint-Sulpice, et est inhummé dans cette commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 110.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :