Canton de Saint-Amour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Amour
Canton de Saint-Amour
Situation du canton de Saint-Amour dans le département de Jura.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement(s) Lons-le-Saunier
Bureau centralisateur Saint-Amour
Conseillers
départementaux
Jean Franchi
Hélène Pelissard
2015-2021
Code canton 39 13
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 7 brumaire an X[2],[3]
(29 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 13 494 hab. (2016)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Superficie 353,87 km2
Subdivisions
Communes 48

Le canton de Saint-Amour est un canton français situé dans le département du Jura et la région Bourgogne-Franche-Comté.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 16 à 51. Il est constitué de communes des anciens cantons de Saint-Amour (16 communes), de Saint-Julien (16 communes), de Beaufort (18 communes) et d'Orgelet (1 commune).
  • De 1842 à 1848, les cantons de Saint-Amour et de Saint-Julien avaient le même conseiller général[5].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Alexandre Merle
(1780-1845)[6]
  Chef de bataillon retraité
Maire de Saint-Amour
1842 1848 Félix Taurin Pantaléon
Bénier
(1777-1869)
  Juge de paix à Saint-Julien, maire de Gigny
1848 1852 Victor de Guelle[7]   Propriétaire, maire de Saint-Amour
1852 1867 Emile
Gaillard de Lavernée[8]
  Maire de Saint-Amour
1867 1871 François
dit Joseph Picquet
Droite Ancien officier de marine, maire de Saint-Amour
1871 1874 Pierre-Marie Blanc Républicain Notaire, maire de Saint-Amour, suppléant du juge de paix
1874 1880 François
dit Joseph Picquet[9],[10]
Droite Ancien officier de marine, maire de Saint-Amour
1880 1886 Adolphe Bouillet Républicain Propriétaire à Saint-Amour
1886 1892 Cyprien-Albert Chambard Droite Notaire à Saint-Amour
1892 1901
(décès)
Clément Pivet Républicain Propriétaire-agriculteur
Maire de Saint-Jean-d'Etreux
1901[11] 1901
(démission)[12]
Camille Charnay Rad. Maire de Saint-Amour
1901[13] 1904 Cyprien-Albert Chambard Droite Notaire honoraire à Saint-Amour
1904 1919 Camille Charnay Rad. Maire de Saint-Amour
1919 1928 Camille Daujat   Notaire à Saint-Amour
1928 1940 Jean Célard
(1897-1975)
RG Docteur en droit, conseiller municipal de Saint-Amour
Membre de la Commission administrative du Jura (1940-1943)
Nommé conseiller départemental en 1943
Président du Conseil départemental (1943-1945)[14]
1945 1951 Théodore Ponard PCF Forgeron à Nantey
1951 1975
(décès)
Jean Célard DVD puis CDP Docteur en droit à Saint-Amour
1975 1982 Raymond Mollard DVD puis UDF Vétérinaire, maire de Saint-Amour (1991-1995)
1982 1986
(démission)
Yves Serrière PS Artisan à Saint-Amour
1986 1991
(décès)
Lucien Guichard UDF-CDS Maire de Saint-Amour (1983-1991)
Président du Conseil général
1991 1994 Nicole Lemaire UDF  
1994 2001 Gérard Jacquier PS Instituteur
Maire de Saint-Amour (1995-2014)
2001 2008 Georges Gallet DVD Menuisier
Maire de Loisia
2008 2015 Thierry Faivre-Pierret DVG Agent d'assurances
Vice-Président du Conseil Général
Conseiller municipal puis maire de Saint-Amour

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean Franchi   DVD Ingénieur SNCF honoraire
Maire de Beaufort
2015 en cours Hélène Pélissard   LR Professeur d’économie et de Gestion en disponibilité
Première Vice-Présidente du Conseil départemental

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Jean Franchi et Hélène Pelissard (Union de la Droite, 35,04 %), Nicolas Caire et Emy Leger (FN, 29,8 %) et Valérie Brenot et Fernand Fournier (DVG, 23,91 %). Le taux de participation est de 60,54 % (6 192 votants sur 10 228 inscrits)[15] contre 56,35 % au niveau départemental[16] et 50,17 % au niveau national[17]. Au second tour, Jean Franchi et Hélène Pelissard (Union de la Droite) sont élus avec 40,49 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 62,57 % (2 484 voix pour 6 399 votants et 10 227 inscrits)[18].

Composition[modifier | modifier le code]

Avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Saint-Amour dans le département du Jura avant 2015.

Avant le redécoupage cantonal de 2014, le canton de Saint-Amour regroupait les seize communes suivantes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Amour
(chef-lieu)
39475 CC Porte du Jura 11,65 2 349 (2014) 202


Balanod 39035 CC Porte du Jura 4,93 358 (2014) 73
Chazelles 39135 CC du Pays de Saint-Amour 4,04 148 (2014) 37
Chevreaux 39142 CC Porte du Jura 6,12 131 (2014) 21
Digna 39197 CC Porte du Jura 3,38 359 (2014) 106
Graye-et-Charnay 39261 CC Porte du Jura 6,31 133 (2014) 21
L'Aubépin 39023 CC du Pays de Saint-Amour 5,67 148 (2014) 26
Loisia 39295 CC Porte du Jura 11,58 165 (2014) 14
Montagna-le-Reconduit 39346 CC Porte du Jura 5,43 120 (2014) 22
Nanc-lès-Saint-Amour 39378 CC du Pays de Saint-Amour 5,29 315 (2014) 60
Nantey 39382 CC du pays de Saint Amour 6,50 52 (2015) 8
Saint-Jean-d'Étreux 39484 CC Porte du Jura 4,28 157 (2014) 37
Senaud 39509 CC du pays de Saint Amour 4,06 51 (2015) 13
Thoissia 39532 CC Porte du Jura 3,89 34 (2014) 8,7
Val-d'Épy 39209 CC Porte du Jura 25,35 149 (2015) 5,9
Véria 39551 CC Porte du Jura 10,09 128 (2014) 13

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Lors du redécoupage de 2014, le canton de Saint-Amour comprenait 51 communes[4].

À la suite de la fusion de Florentia, Nantey et Senaud avec Val-d'Épy pour former une commune nouvelle au [19], le canton comprend désormais 48 communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Amour
(bureau centralisateur)
39475 CC Porte du Jura 2 349 (2014)
Andelot-Morval 39010 CC Petite Montagne 92 (2014)
L'Aubépin 39023 CC du Pays de Saint-Amour 148 (2014)
Augea 39025 CC Porte du Jura 294 (2014)
Augisey 39027 CC Porte du Jura 215 (2014)
Balanod 39035 CC Porte du Jura 358 (2014)
La Balme-d'Épy 39036 CC Petite Montagne 72 (2015)
Beaufort 39043 CC Porte du Jura 1 098 (2014)
Bonnaud 39064 CC du Sud Revermont 51 (2014)
Bourcia 39069 CC Petite Montagne 117 (2015)
Broissia 39080 CC Petite Montagne 61 (2014)
Cesancey 39088 Espace communautaire Lons Agglomération 398 (2014)
Chazelles 39135 CC du Pays de Saint-Amour 148 (2014)
Chevreaux 39142 CC Porte du Jura 131 (2014)
Cousance 39173 CC Porte du Jura 1 289 (2014)
Cressia 39180 CC de la Région d'Orgelet 267 (2014)
Cuisia 39185 CC Porte du Jura 395 (2014)
Dessia 39195 CC Petite Montagne 60 (2014)
Digna 39197 CC Porte du Jura 359 (2014)
Gigny 39253 CC Petite Montagne 287 (2014)
Gizia 39255 CC Porte du Jura 239 (2014)
Graye-et-Charnay 39261 CC Porte du Jura 133 (2014)
Grusse 39264 CC du Sud Revermont 187 (2014)
Lains 39273 CC Petite Montagne 82 (2014)
Loisia 39295 CC Porte du Jura 165 (2014)
Louvenne 39303 CC Petite Montagne 131 (2015)
Mallerey 39309 CC du Sud Revermont 67 (2014)
Maynal 39320 CC Porte du Jura 348 (2014)
Monnetay 39343 CC Petite Montagne 16 (2014)
Montagna-le-Reconduit 39346 CC Porte du Jura 120 (2014)
Montagna-le-Templier 39347 CC Petite Montagne 105 (2014)
Montfleur 39353 CC Petite Montagne 183 (2014)
Montrevel 39363 CC Petite Montagne 100 (2014)
Nanc-lès-Saint-Amour 39378 CC du Pays de Saint-Amour 315 (2014)
Orbagna 39395 CC Porte du Jura 216 (2014)
Rosay 39466 CC Porte du Jura 126 (2014)
Rotalier 39467 CC Porte du Jura 174 (2014)
Saint-Jean-d'Étreux 39484 CC Porte du Jura 157 (2014)
Saint-Julien 39485 CC Petite Montagne 440 (2015)
Saint-Laurent-la-Roche 39488 CC du Sud Revermont 339 (2014)
Sainte-Agnès 39474 CC Porte du Jura 355 (2014)
Thoissia 39532 CC Porte du Jura 34 (2014)
Val-d'Épy 39209 CC Porte du Jura 149 (2015)
Vercia 39549 CC du Sud Revermont 308 (2014)
Véria 39551 CC Porte du Jura 128 (2014)
Villechantria 39564 CC Petite Montagne 119 (2015)
Villeneuve-lès-Charnod 39566 CC Petite Montagne 74 (2014)
Vincelles 39576 CC du Sud Revermont 381 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 8784 8584 8174 6344 3604 2564 5004 8474 822
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 13 534 habitants[22].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cantons du Jura | Communes du Jura

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 136
  2. Notice communale de Saint-Amour sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 800.
  4. a et b Décret no 2014-165 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Jura.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4446532d/f1.image.r=Saint-Amour?rk=64378;0
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH165/PG/FRDAFAN83_OL1838012V001.htm
  7. http://gw.geneanet.org/ftidzrd4w?lang=fr&pz=nicolas+benjamin+jacques&nz=calvet&ocz=0&p=victor&n=de+guelle
  8. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH077/PG/FRDAFAN83_OL1055067v001.htm
  9. http://www.memoireetactualite.org/presse/01JOURNALAIN/PDF/1892/01JOURNALAIN-18920518-P-0003.pdf
  10. http://gw.geneanet.org/amguillot?lang=fr;iz=23479;p=francois+dit+joseph;n=picquet
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62513487/f5.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6251356s/f2.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6349710m/f5.item.r=canton.zoom
  14. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 24 mars 1943, (https://gallica.bnf.fr/services/image/highlighter/ark:/12148/bpt6k96143106/f6.image.r=canton%20.highreslire en ligne]).
  15. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Amour », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  16. « Résultats du premier tour pour le département du Jura », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  17. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  18. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Amour », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  19. « Recueil des actes administratifs de la préfecture du Jura, n° 57 »,
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  22. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee