Boyeux-Saint-Jérôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Boyeux-Saint-Jérôme
Boyeux-Saint-Jérôme
Mairie de Boyeux-Saint-Jérôme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Intercommunalité Communauté de communes Rives de l'Ain - Pays du Cerdon
Maire
Mandat
Marie-Christine Chapel
2020-2026
Code postal 01640
Code commune 01056
Démographie
Population
municipale
346 hab. (2018 en diminution de 5,21 % par rapport à 2013)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 01′ 50″ nord, 5° 27′ 26″ est
Altitude Min. 329 m
Max. 900 m
Superficie 16,94 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Pont-d'Ain
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Boyeux-Saint-Jérôme
Géolocalisation sur la carte : Ain
Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Boyeux-Saint-Jérôme
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Boyeux-Saint-Jérôme
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Boyeux-Saint-Jérôme
Liens
Site web boyeuxsaintjerome.fr

Boyeux-Saint-Jérôme est une commune française située dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Boyeux-Saint-Jérôme fait partie de la région naturelle du Bugey.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'Ain, située dans le Bugey, Boyeux-Saint-Jérôme est composée de six hameaux : Boyeux, Saint-Jérôme, Châtillon-de-Cornelle, Cornelle, le Lancieux et Poncieux.

Le territoire escarpé de la commune est principalement composé de pâturages, de vignes et de bois.

La commune est baignée par les ruisseaux le Marlieux et le Riez.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Boyeux-Saint-Jérôme
Mérignat Cerdon
Jujurieux Boyeux-Saint-Jérôme Corlier
L'Abergement-de-Varey Nivollet-Montgriffon

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Boyeux-Saint-Jérôme est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (66,7 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (66,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (64,5 %), prairies (19,1 %), cultures permanentes (8,5 %), zones agricoles hétérogènes (5,6 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (2,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Boyeu entre 1299 et 1369[8]

Le toponyme dériverait de l'anthroponyme gaulois Boius[8].

Pendant la Révolution française, Saint-Jérôme prend le nom révolutionnaire de Vinavaux[9].

Saint-Jérôme devient Boyeux-Saint-Jérôme le [10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Village mentionné dès le XIIe siècle. En 1876, Boyeux était simple hameau de la commune mais deviendra le chef-lieu communal.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

La commune de Boyeux-Saint-Jérôme est membre de la communauté de communes Rives de l'Ain - Pays du Cerdon, un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé le dont le siège est à Jujurieux. Ce dernier est par ailleurs membre d'autres groupements intercommunaux[11].

Sur le plan administratif, elle est rattachée à l'arrondissement de Nantua, au département de l'Ain et à la région Auvergne-Rhône-Alpes[12]. Sur le plan électoral, elle dépend du canton de Pont-d'Ain pour l'élection des conseillers départementaux, depuis le redécoupage cantonal de 2014 entré en vigueur en 2015[12], et de la cinquième circonscription de l'Ain pour les élections législatives, depuis le dernier découpage électoral de 2010[13].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1896 1919 Lucien Agricole Brun    
1919 1945 Marius Eugène Genin   Conseiller d'arrondissement
1945 1983 René Chifflet    
1983 1989 Maurice Dejon    
1989 2001 Christian Dejon DVD  
2001 En cours Marie-Christine Chapel DVD Fonctionnaire
Conseillère départementale du canton de Pont-d'Ain
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2018, la commune comptait 346 habitants[Note 2], en diminution de 5,21 % par rapport à 2013 (Ain : +4,54 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2048461 0621 0031 0021 0061 0321 002978
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
869845866842828818805783792
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
759736645526504444408324293
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
271225212254241277305309358
2017 2018 - - - - - - -
346346-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

La 7e étape du Tour de France 2007 est passée par Boyeux-Saint-Jérôme.

Économie[modifier | modifier le code]

Parcelles de vignes au hameau de Poncieux.
  • Boyeux-Saint-Jérôme est une commune principalement viticole et agricole. On y produit du vin pétillant rosé, le Cerdon.
  • La fromagerie artisanale de François Ravier, au hameau de Châtillon-de-Cornelle, fut la première, dans les années 1950, à produire « en série » le ramequin, fromage typique de Saint-Rambert-en-Bugey.
  • La Commune de Boyeux-Saint-Jérôme compte de nombreux viticulteurs produisant du vin pétillant rosé, le Cerdon (AOC). Le village est également dans l'aire de la Roussette du Bugey ainsi que dans celle du Comté.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jérôme.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Daniel Boccard, pilote automobile, est viticulteur au hameau de Poncieux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021)
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le 23 mars 2021)
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 23 mars 2021)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 23 mars 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 22 avril 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 22 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. a et b Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Page 216 - (ISBN 2600028838).
  9. Les noms révolutionnaires des communes de France par Figuères
  10. Élie Le Royer, Bulletin des lois de la République français, Paris, (ISSN 1272-6397, notice BnF no FRBNF32726274, lire en ligne), « Décret n°8607 du Président de la République française du 28 octobre 1879 », p. 851.
  11. « communauté de communes Rives de l'Ain - Pays du Cerdon - fiche descriptive au 1er avril 2020 », sur https://www.banatic.interieur.gouv.fr/ (consulté le 19 avril 2020)
  12. a et b « Code officiel géographique- Rattachements de la commune de Boyeux-Saint-Jérôme », sur le site de l'Insee (consulté le 19 avril 2020).
  13. « Découpage électoral de l'Ain (avant et après la réforme de 2010) », sur http://www.politiquemania.com/ (consulté le 19 avril 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]