Coume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coume
Coume
Le village de Coume avec la mairie et l'église Saint-Martin.
Blason de Coume
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes Houve-Pays Boulageois
Maire
Mandat
Jean-Michel Brun
2020-2026
Code postal 57220
Code commune 57154
Démographie
Gentilé Coumois
Population
municipale
634 hab. (2019 en diminution de 8,91 % par rapport à 2013)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 56″ nord, 6° 34′ 23″ est
Altitude Min. 224 m
Max. 405 m
Superficie 14,9 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Boulay-Moselle
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Coume
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Coume
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Coume
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Coume
Liens
Site web http://mairie-coume.fr/

Coume est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est, en région Grand Est. Ses habitants sont appelés les Coumois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Petit village-rue caractéristique de l'habitat lorrain, Coume s'étale sur le rebord du plateau lorrain, au bord de la cuvette boisée du Warndt, dans laquelle se situe la localité voisine de Guerting. Offrant une large visibilité sur le pays de Nied, la commune est entourée de vastes forêts. La rue principale constitue l'axe majeur du village, le reliant à Denting et Guerting. Une route secondaire relie Coume à Niedervisse, tandis qu'une route à voie unique mène à Téterchen.

Parc éolien de Coume avec le village.

Situation[modifier | modifier le code]

Terrain de football du village.

Coume est situé à :

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Coume est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (68,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (69 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (60,1 %), forêts (28,6 %), prairies (7,4 %), zones urbanisées (3,2 %), zones agricoles hétérogènes (0,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Coume[modifier | modifier le code]

  • Cuine : XIe siècle, Cuma : XIIe siècle, Coma : 1217, Kume ou Cume : 1230, Comes : 1248, Come : 1274, Bering nunc Coumo : 1280, Cousme : 1285, Coumes : 1293, Cosmes les Beranges : 1311, Come : 1318, Cosme : 1404, Coues : 1496, Come : 1502, Kummai : 1534, Coma : 1544, Coeme : 1580, Chon : 1594, Com : XVIIe siècle, Coume : 1630, Chom : 1681, Cousme : 1682, Koume : 1688, Comm : XVIIIe siècle, Come : 1756, Coom : 1760, Coume : 1776, Coum : 1779, Coom : carte de Cassini. 1871-1918 et 1940-1944 : Kuhmen.
  • En allemand : Kumm et Kuhmen[8].
  • En francique lorrain : Kum.

Bering[modifier | modifier le code]

Beringa en 1280, Beering en 1779, Belring (dictionnaire Viville).

Histoire[modifier | modifier le code]

La découvert de vestiges gallo-romains confirme que le site est occupé depuis l'Antiquité. Le village, construit seulement après la guerre de Trente Ans, dépend au Moyen Âge de l'ancienne province de Lorraine. Il s'agit d'une ancienne possession de l'évêché de Metz, situé dans le comté de Boulay. Le village se nomme Kuhmen durant l'annexion de 1870 et entre 1940 et 1944.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
22/04/1945 01/10/1945 Albert Alphonce    
01/10/1945 05/09/1951 Rouy Pierre    
05/09/1951 26/03/1977 Schutz Firmin    
26/03/1977 15/03/2008 Geronimus Gérard    
15 mars 2008 En cours Brun Jean-Michel    
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Panneau Verrières à Coume.

Coume est jumelée avec Verrières (Vienne) depuis longtemps et de nombreux échanges perdurent.

Coume et Verrières se rencontrent régulièrement au fil des voyages organisés par les municipalités pour le jumelage.

En 1939, la population fut évacuée vers Verrières. Le carnet de route du 378e RI américain fait état de la libération de Coume le 27/11/1944 en ayant fait un prisonnier allemand.

Un panneau à même était implanté dans les deux villages pour informer du nombre de kilomètres les séparent.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Coume depuis 1708 où l'on a relevé 180 habitants.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2019, la commune comptait 634 habitants[Note 2], en diminution de 8,91 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,03 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
520457488594730778800749685
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
646671645612613580597564568
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
572553605553570583586571524
1990 1999 2005 2006 2010 2015 2019 - -
540591649640684670634--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

En 2018, le taux de personnes d'un âge inférieur à 30 ans s'élève à 29,8 %, soit en dessous de la moyenne départementale (33,6 %). À l'inverse, le taux de personnes d'âge supérieur à 60 ans est de 29,2 % la même année, alors qu'il est de 26,2 % au niveau départemental.

En 2018, la commune comptait 319 hommes pour 329 femmes, soit un taux de 50,77 % de femmes, légèrement inférieur au taux départemental (51,08 %).

Les pyramides des âges de la commune et du département s'établissent comme suit.

Pyramide des âges de la commune en 2018 en pourcentage[13]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,7 
90 ou +
2,2 
7,9 
75-89 ans
11,1 
18,0 
60-74 ans
18,4 
24,6 
45-59 ans
22,2 
17,7 
30-44 ans
17,5 
15,1 
15-29 ans
14,0 
16,1 
0-14 ans
14,6 
Pyramide des âges du département de la Moselle en 2018 en pourcentage[14]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ou +
1,4 
6,7 
75-89 ans
9,6 
16,6 
60-74 ans
17,5 
21,5 
45-59 ans
21,1 
19,3 
30-44 ans
18,5 
17,8 
15-29 ans
15,9 
17,6 
0-14 ans
16 

Cultes[modifier | modifier le code]

L'ancienne église Saint-Martin paroissiale se trouvait à Bering, village détruit en 1632 par les Suédois, durant la guerre de Trente Ans. L'édifice actuel, dédié à saint Martin, est construit en 1868 dans le style néogothique ; sa flèche domine tout le village.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin.
Chapelle de cimetière.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  13. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Commune de Coume (57154) », (consulté le ).
  14. Insee, « Évolution et structure de la population en 2018 - Département de la Moselle (57) », (consulté le ).