Correspondance des toponymies lorraines en français et en allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les divers toponymes de Lorraine sont souvent connus par des noms très différents selon la langue dans laquelle on s'exprime. Cet article permet de comprendre l'origine linguistique et historique de cette diversité et liste un certain nombre de correspondances.

Aspects linguistiques[modifier | modifier le code]

Le Déterminant-déterminé des Romano-Francs[modifier | modifier le code]

L'origine des toponymes est parfois sujette à controverses. C'est encore plus le cas en Lorraine où les occupations successives ou simultanées par des peuples différents et les changements de nationalité ont souvent plus qu'ailleurs influencé la toponymie.

Comme dans toutes les régions marquées par l'influence germanique, les adjectifs ou les appellatifs précédent le plus souvent le nom déterminé. Une grande partie de ces noms de lieux est formée avec le nom d'un seigneur ou propriétaire local. Il semble cependant que certains aspects topographiques, religieux ou historiques particuliers aient pu jouer un rôle plus important qu'il est difficile de déterminer dans les formations d'origine gallo-romaine notamment. Si les toponymes gaulois sont souvent mal éclaircis, faute d'une connaissance suffisante de cette langue, les toponymes romans jouent souvent le rôle de Decknamen[1] de ces toponymes celtiques plus anciens qui ont été rhabillés à la romane.

Les Francs rhénans et saliens, un certain temps aussi les Alamans en Lorraine orientale ont introduit des toponymes germaniques. Une pratique patronymique romano-franque s’est développée à partir de l’époque mérovingienne en fusionnant des habitudes romaines et germaniques.

La règle germanique de la composition des mots de droite à gauche, c'est-à-dire l'ordre déterminant-déterminé, régit largement la formation des toponymes lorrains, aussi bien en langue germanique qu’en dialecte roman. Car le patois lorrain place par exemple l’adjectif épithète avant le nom qu’il qualifie. Un « blanc rupt » est « un ruisseau blanc » (sous-entendu clair et transparent). Cela vaut surtout pour les oronymes et les toponymes des lieux-dits qui ont beaucoup recours au patois local. Gérardmer (Giraumouè) est le « Lac de Gerold », qui peut donc se traduire dans le même ordre en langue allemande : Geroldsee. L'usage de Geroltzsee est d'ailleurs attesté localement dès 1484[2],[3].

Cette donnée est fondamentale dans la toponymie romane et l'ordre déterminant-déterminé[4] est la règle en Normandie (sauf Avranchin), Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Champagne-Ardenne, nord de la Franche-Comté et de l'Île-de-France, il n'est donc pas étonnant que l'on retrouve ce mode de composition en Lorraine romane. Dans l'ouest et le sud, l'ordre inverse déterminé-déterminant domine nettement. Ainsi oppose-t-on par exemple les Neufchâteau, Neufchâtel, Neuville, Neubourg du nord, aux Chateauneuf, Castelnau, Villeneuve et Bourgneuf plus au sud. Même si un Lorrain ne se sent pas tout à fait en terre connue en Flandre à cause des formes flamandes (-kerque, -em, -hem, -hout, -brouck, -berghe, -dorp) légèrement différentes des formes allemandes, et encore un peu plus en Normandie avec les appellatifs anglo-norrois (-crique-, -ham, -londe, brique- [?], hougue / hogue, Torp(s) / -tour(ps)), il peut ressentir sans difficulté une pratique commune (-kirch, -om, -heim, -holtz, -bruck, -berg, -troff / -droff).

En Lorraine germanophone, le mot dorf « village » est souvent passé à troff par durcissement de /d/ en /t/ et métathèse de /r/.

La terminaison -ange et -anges en France.

Les toponymes en -ange (< germanique commun -ing) sont typiquement lorrains et correspondent à un recul relativement récent des parlers germaniques en Lorraine. Ailleurs cette forme est exceptionnelle si l'on excepte le Luxembourg et la partie luxembourgeoise de la Wallonie. En Flandre et en Artois, -inge, -in, -ain, ses correspondants, sont aussi l'expression d'un recul du flamand ou du moins d'une volonté de francisation des toponymes. En zone romane, où les parlers germaniques ont disparu très tôt, on trouve le suffixe sous les formes -ans en Franche-Comté ou en Bourgogne, dans le Sud-Ouest et un peu le Languedoc sous les formes -eins, -ens, -ein et parfois aussi -ans. Ce suffixe est beaucoup plus rare à l'ouest, où il revêt parfois la forme -an ou -anges. Son absence est remarquable en Picardie septentrionale, région où la toponymie romane est la plus « germanisée » de France par ailleurs.

Paradoxalement, on ne rencontre pas en Lorraine romane toute une série d'appellatifs communs au nord et au nord ouest, dont l'origine germanique est avérée. Ainsi ne trouve-t-on pas ces types fréquent fréquents : Husdinium de *husidinja (abri) dans Hodeng, Hodent, Houdan, Hesdin, etc. ; ou encore en hlar (friche) dans Mouflers, Flers, Meulers, etc.; ala(c)h (temple) dans Neauphe, Neaufles, Neauphle ou Niafles et Boffles, Bouafles, etc. ; afisna / avisna (pâturage) dans les Avesnes, Avernes, etc ; *Rosbaki (ruisseau au roseaux) a évolué en lorraine francique en Rohrbach, Rorbach, ailleurs au nord et au nord ouest, on trouve Robecq, Rebecques, Rebais ou Rebets, etc.

On rencontre des toponymes en -court en gros du Doubs à la Normandie, de l’Île-de-France à la Belgique wallonne. Aux toponymes en -court ont succédé chronologiquement les toponymes en -ville dont la Lorraine romane est le second « pourvoyeur » après la Normandie et avant la zone d'exception de la Beauce. On en trouve aussi un peu dans les Charentes et dans le sud-ouest autour de Toulouse.

La diglossie lorraine[modifier | modifier le code]

La Lorraine ducale indépendante comportait un bailliage d'Allemagne qui dépassait la frontière actuelle de la Moselle au nord. Les Lorrains romans désignaient tous ceux qui parlaient un dialecte germanique par le nom d' « Allemands » par opposition à leur langue romane. Donc un Allemand (ou Ollemand) pour un Lorrain roman peut aussi être un Lorrain du bailliage d’Allemagne ou un Alsacien, ou toute personne habitant au-delà. Inversement, les gens de langue allemande voisins nommaient souvent les romanophones des Welsches (ou Welches). C’est aussi le cas en Suisse.

Aussi, la toponymie lorraine ne se résume pas seulement à un chassé-croisé entre la forme allemande et la forme française, plus spécifique aux deux derniers siècles. Elle est plus ancienne. Elle témoigne aussi d'une sensibilité commune à tout l’est de la France où la paire « déterminant-déterminé » domine largement tout en respectant des habitudes et des règles qui font fi de la langue d’origine.

Dans la Lorraine de l’Ancien Régime, la cohabitation d’une forme romane et germanique pour un même lieu n’était pas rare. Ce n’est qu’avec l'intégration à la France sous Stanislas puis sous le régime jacobin et l’impérialisme prussien que la langue comme le toponyme prennent une valeur politique, patriotique, symbolique et identitaire. Auparavant, le duc de Lorraine reconnaissait l'existence officielle de l'allemand et du français sur ses terres au risque de devoir faire traduire dans un sens ou dans un autre les actes et chartes les plus importants. Dans les régions de passage entre l'aire germanique et le bassin roman, un même lieu-dit était nommé dans la langue du locuteur respectif. C'est le cas des Hautes Chaumes dans les Vosges dont le nom en patois vosgien diffère de la forme alsacienne initiale.

Le patois lorrain permet plus que le français standard une lecture croisée des toponymes de la région et permet d'établir une correspondance entre les deux familles de langues présentes sur le territoire lorrain. C'est ce qui fait l'une des caractéristiques de la Lorraine, sa vocation de région-tampon, ou d'Entre-Deux.

Aspects historiques[modifier | modifier le code]

Définition des termes[modifier | modifier le code]

  • Le sujet est très sensible. Il est lié à l'histoire récente. La définition des termes est donc importante.

Comme on ne peut « germaniser » ce qui est déjà germanique, il faut comprendre le terme de "germanisation" pour les périodes de 1870-1918 et 1940-1945 comme une adaptation de la forme ou de la graphie à l'allemand standard ou littéraire tel qu'ont voulu le répandre les chefs d'état des derniers empires allemands. Les Anglo-saxons parlent d'ailleurs ici plutôt de prussification pour éviter la confusion. D'ailleurs, nombreux toponymes mosellans, caractéristiques du dialecte francique lorrain, existent également en Allemagne ou en Autriche. Pour un Francophone, Merlebach n'est objectivement pas moins germanique que Merlenbach.

Le phénomène n'est, en effet, pas spécifique à la Moselle, une grande partie de l'Allemagne, notamment du sud, a dû adopter bon gré mal gré les noms allemands standards pour leurs panneaux officiels, mais sur le terrain, les habitants ont continué à désigner leur village sous la forme locale. Personne ne s'attend aujourd'hui à un panneau d'agglomération Stuegert en lieu et place de Stuttgart. Aujourd'hui encore, un Alsacien et un Mosellan ont leur forme locale pour désigner leur agglomération. Cela vaut aussi pour les noms de village en patois lorrain et au-delà pour toutes les régions de France dans les langues, dialectes et patois locaux..

La différence est que la Moselle a subi l'arrivée de la prussification comme un déni de sa spécificité compte tenu de la brutalité de certaines mesures qui ont suivi l'annexion de fait après l'abandon des territoires par le parlement réuni à Bordeaux en mai 1871. Cette annexion fut vécue difficilement dans toute la Moselle annexée en raison de la volonté de prussifier les mosellans en gommant les spécificités. Cela fut vécu comme une contrainte même dans les secteurs parlant le francique lorrain (germanique). Il faut aussi dire qu'une partie de la Moselle annexée a toujours été romane, essentiellement le Pays messin et le Saulnois (sauf anciennement la région de Dieuze). Ici, la germanisation du toponyme est un fait réel indiscutable (Fresnes - Eschen). On a forcé les habitants du lieu à changer de nom. C'est pourquoi, il faut toujours garder à l'esprit que le phénomène de "germanisation" ne recouvre la même chose suivant qu'on part d'un toponyme originellement roman ou historiquement germanique.

Le français et le Francique lorrain servent à faire la rupture idéologique et politique avec tout ce qui sonnera "prussien" ou "allemand standardisé" (Même chose en Alsace). Car les occupants les interdisaient ou les combattaient. Ainsi, un simple "N" à la fin d'un toponyme patois suffit à le "germaniser" alors qu'il est germanique : Thedinge devient Thedingen. Par ailleurs, le français francise en enlevant le "E" dialectal pour donner Théding. L'accent rajoute encore un peu de gallicité. De même qu'il inverse fréquemment les -er en -re. Les signes diacritiques comme les accents et les trémas ont effectivement joué un rôle dans la francisation ou la germanisation. (Buding - Büdingen) De même, l'accentuation des noms est centrale. Le francique lorrain et l'allemand accentuent au même endroit par parenté linguistique, c'est-à-dire place un accent tonique à l'initiale des mots, en général. En revanche, le nom français est inaccentué et se caractérise par une élévation du ton sur la finale du mot. À l'oreille, on entend donc la différence entre la forme germanique et française.

Vagues de francisation et germanisation successives[modifier | modifier le code]

  • Il y a par exemple au Sud du Pays de Nied, d'actuels toponymes en -court qui ont été anciennement des -troff / -torff : Arraincourt = Armestroff, Thicourt = Diederstroff, Thonville = Oderstroff[5], Hernicourt (à Herny) = Hermerstorf.
  • À l'époque de l'Ancien Régime, plusieurs localités lorraines avaient deux noms, un en français et un en allemand. Par exemple pour l'année 1594, on relève les mentions suivantes[6],[7] : Mellecey alias Metzingen (Mulcey), Semanges alias Simingen (Zommange), Clsmey alias Schomberg (Chémery-les-Deux), Tenchen alias Lestanche (Les Étangs), Machern alias Maizières (Macker), Niderheim alias Magny (Many), Morhanges alias Morchingen (Morhange), Ottendorf alias Ottonville (Ottonville), Rupplingen alias Ruppeldanges (Roupeldange), Xousse alias Soultzen (Suisse-Basse), Warize / Weybelsskirchen (Varize), Ror alias le Roseau (Rohr), Nidbrücken alias Pont de Niet (Pontigny)…
  • La plupart des noms des communes de la Moselle avaient été francisés pendant la Révolution[réf. nécessaire], en particulier le suffixe -engen ou -ingen qui fut parfois simplifié en -ing ou définitivement remplacé par le forme romane en -ange (-ingen a été romanisé en -ingas et -inges dès le Moyen Âge, d'où -ange). Alors que dans le Bas-Rhin -ingen se conserva. Dans une moindre mesure, ce suffixe fut également francisé au fil des siècles sous d'autres formes : -ang, -in, -court, -gny, etc.
  • Les toponymes en -viller de la Moselle germanophone étaient souvent orthographiés -willer (parfois -weiller) dans les Bulletins des lois et plusieurs dictionnaires du XIXe siècle jusqu'en 1870. Cette forme a par la suite disparue au XXe siècle, cela après les guerres mondiales. Alors qu'en Alsace les -willer furent conservés, bien qu'ils fussent parfois mentionnés -viller et -viler en 1793-1801[8].
  • Certaines communes avaient entre 1793 et 1802 un nom en allemand standard, c'est par exemple le cas de : Folschviller (1793 : Folschweiler), Ébersviller (1793 : Ebersweiler), Berviller-en-Moselle (1793 : Berweiler), Schmittviller (1793 : Schmittweiler), Bisten-en-Lorraine (1793 : Bisten im Loch), Château-Rouge (1793 : Château Rouge ou Rothdorf), Mouterhouse (1801 : Mutterhausen), Soucht (1801 : Sucht), Rodalbe (1801 : Rodalben), Merlebach (1801 : Merlenbach), Dalem (1801 : Dalheim), Altrippe (1793 : Altrippen)[8].
  • Les dictionnaires d’Henri Lepage sur la Meurthe et d’Ernest Bouteiller sur la Moselle rédigés avant 1871, prouvent bien que beaucoup de communes avaient toujours un alias en allemand au cours du XIXe siècle. Par exemple Hagondange, Haute-vigneulles et Lorquin cités "en allemand" Hagelingen, Oberfillen et Lœrchingen dans ces mêmes dictionnaires, rédigé en 1868 pour le plus récent. Les germanisations des noms par les Prussiens à partir de 1871, ne sont donc pas des inventions (sauf pour certains cas), qui reprenaient des anciennes mentions germaniques, parfois la dernière en date. Par exemple Argancy germanisé en Argesingen durant la Seconde Guerre mondiale, se rapporte a une ancienne mention germanique Argesinga datant de 848[9]. et Chicourt germanisé en Diexingen (1915-1918) à partir de la mention Diekesinga de 1121 & 1180[10]. (-inga étant la forme primitive de -ingen).
  • Tous les toponymes du département avaient été progressivement germanisés pendant la période allemande du Reichsland Elsass-Lothringen. Les noms de lieu de la Lorraine germanophone furent germanisés les premiers, les adjectifs (haut, bas…) furent traduits ensuite, puis les noms des villages proches de la limite des langues et les derniers, y compris tous ceux de la Moselle francophone, furent germanisés le (exemple : Augny).
  • Tous les toponymes sont germanisés après l'annexion de 1940 reprenant la plupart du temps leur forme de 1918 ou une autre plus ou moins différente. Ils sont à nouveau francisés en 1945.

Correspondances roman / germanique[modifier | modifier le code]

Comparatif des appellatifs lorrains[modifier | modifier le code]

Forme lorraine romane Forme allemande Forme francique lorraine si différente Sens
-ey / -y -ach / -ich -éch / -och Propriété appartenance
-rupt, -goutte -bach -boch, -béch, -baach Ruisseau
fontaine -brunnen -bronn, -born, -burre, -brunn source, fontaine
-bourg, -bo -burg -burch, -bursch, -buerg, -buerj château, faubourg, fortification
-maisons, -granges -haus, -hausen -huse, -husen hameau, écart, ferme
-mer, -meix, -mouè -garten -gorten, -gotten jardin, potager, terre cultivée
-mer -see = lac
-bois -wald, -holz -holtz, -bësch bois, forêt
-moutier -münster -munster, -minster monastère, couvent
-ville, -velle -hof, -dorf -hoff, -troff, -droff, -trëf, -drëf, -duerf domaine rural, village
-pierre -stein -sten sommet rocheux, endroit rocheux
-mont -berg -bierg, -bersch, -berj, -prich sommet, montagne, colline, endroit surélevé
tête -kopf = sommet, montagne
-val, -vaulx -tal -thal, -dal vallée
-château, -castel -burg, -schloss -kastel château
-court, -co -hof, -hofen -hoff/-haff, -howen/-huewen exploitation agricole, hameau rural
-viller(s), -villiers -weiler -willer, -weller hameau, écart en zone boisée
Dom- , -elize -kirch, -kirchen -kérch, -kérchen église
-celle(s) -zell = petit couvent, ermitage, cellule monacale
-gazon -heide, -matte, -matt = lande, pelouse d'altitude (Vosges)
-faing, -faigne -wasen, -moor = tourbière, marécage
chaume Alp, Alm Màtt prés d'estive
-brück bréck, -brikk/-brigg, -brikke/-brigge pont
-wiese -wis, -wiss prairie, pré
Maizières, Maizière Macheren, Machern Maacher, Macher muraille, mur, ruine
-ange, -anges -ing, -ingen -éng, -éngen, -inge (ɪŋə) « domaine de », « le clan de »

Correspondances toponymiques dans le département de la Moselle[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous reprend les toponymes de Moselle.

Communes mosellanes avec une terminaison romane :
  • -ey prononcé ɛ
  • -y ou -ey prononcé ei
  • -ville
  • -court
  • -villers
  • Communes mosellanes avec une terminaison germanique suivant la transcription lorraine :
  • -en
  • -ange
  • -ing
  • -troff
  • -ach
  • -viller
  • Communes mosellanes avec une terminaison germanique suivant la transcription alsacienne :
  • -heim
  • -house
  • Commune Code INSEE Nom allemand
    Aboncourt 57001 Endorf[7], Welsch-Evendorf[7]
    Aboncourt-sur-Seille 57002 Abenhofen
    Abreschviller 57003 Alberschweiler
    Achain 57004 Eschen
    Achâtel[11] 57005 Hohenschloss
    Achen 57006 Achen
    Adaincourt 57007 Adinghofen
    Adelange 57008 Edelingen[7]
    Ajoncourt 57009 Analdshofen
    Alaincourt-la-Côte 57010 Allenhofen
    Albestroff 57011 Albesdorf
    Algrange 57012 Algringen[7],[12]
    Alsting 57013 Alstingen
    Althorn[11] Althorn
    Altrippe 57014 Altrip
    Altviller 57015 Altweiler
    Alzing 57016 Alzingen
    Amanvillers 57017 Amanweiler
    Amelécourt 57018 Almerichshofen
    Amnéville 57019 Amenweiler, Stahlheim
    Ancerville 57020 Anserweiler
    Ancy-sur-Moselle 57021 Anzig, Ancy a. d. Mosel
    Angevillers 57022 Answeiler[7],[12], Arsweiler
    Angviller-lès-Bisping[11] 57023 Angweiler
    Antilly 57024 Antullen
    Anzeling 57025 Anzelingen
    Apach 57026 Apach
    Argancy 57028 Argannen
    Arraincourt 57027 Armsdorf
    Arriance 57029 Argensgen[7], Argenchen
    Arry 57030 Arrich
    Ars-Laquenexy 57031 Ars bei Kenchen
    Ars-sur-Moselle 57032 Ars a. d. Mosel
    Arzviller 57033 Arzweiler
    Aspach 57034 Aspach
    Assenoncourt 57035 Essesdorf
    Attilloncourt 57036 Edelinghofen
    Aube 57037 Alben
    Audun-le-Tiche 57038 Deutschoth
    Augny 57039 Auning
    Aulnois-sur-Seille 57040 Erlen
    Aumetz 57041 Aumetz
    Avricourt (Moselle) 57042 Elfringen, Deutsch-Avricourt
    Ay-sur-Moselle 57043 Aich
    Azoudange 57044 Anslingen
    Bacourt 57045 Badenhofen
    Bærenthal 57046 Bärenthal
    Bambiderstroff 57047 Bambidusdorf[12], Baumbiedersdorf
    Le Ban-Saint-Martin 57049 Sankt Martinsbann
    Bannay 57048 Bizing[7], Bizingen
    Barchain 57050 Barchingen
    Baronville 57051 Baronweiler
    Barst 57052 Barst
    Basse-Ham 57287 Niederham
    Basse-Rentgen 57574 Niederrentgen
    Bassompierre Betstein[7]
    Bassing 57053 Bessingen
    Baudrecourt 57054 Baldershofen
    Bazoncourt 57055 Basonhofen
    Bébing 57056 Bebingen
    Béchy 57057 Bechingen
    Behren-lès-Forbach 57058 Behren
    Bellange 57059 Böllingen
    Bénestroff 57060 Bensdorf
    Béning-lès-Saint-Avold 57061 Beningen
    Berg-sur-Moselle 57062 Berg
    Bérig-Vintrange 57063 Berg
    Berling 57064 Berlingen
    Bermering 57065 Bermeringen
    Berthelming 57066 Berthelmingen
    Bertrange 57067 Bertringen
    Bertring[11] 57068 Bertringen
    Berviller-en-Moselle 57069 Berweiller
    Bettange 57070 Bettingen[12]
    Bettborn 57071 Bettborn
    Bettelainville 57072 Bettendorf[7], Bettsdorf
    Betting 57073 Bettingen
    Bettviller 57074 Bettweiler
    Beuvange-sous-Justemont[11] Bœwingen[12], Bevingen unter Justberg
    Beuvange-sous-Saint-Michel[11] Bœwingen[12], Bevingen vor Sankt Michel
    Beux 57075 Niederbö
    Bévange Bevingen[12]
    Beyren-lès-Sierck 57076 Beiern
    Bezange-la-Petite 57077 Kleinbessingen
    Bibiche 57079 Bibisch
    Bibling Büblingen[7]
    Bickenholtz 57080 Bickenholz
    Bidestroff 57081 Biedesdorf
    Biding 57082 Biedingen
    Bining 57083 Biningen
    Bioncourt 57084 Bionshofen
    Bionville-sur-Nied 57085 Bingen a. d. Nied
    Bisten-en-Lorraine 57087 Bisten i. Lothringen
    Bistroff 57088 Bischdorf
    Bitche 57089 Bitsch
    Blanche-Église 57090 Weisskirchen
    Blies-Ébersing 57092 Bliesebersingen
    Blies-Guersviller 57093 Bliesgersweiler
    Bliesbruck 57091 Bliesbrücken
    Borny[11] 57070 Bornen
    Boucheporn 57095 Buschborn
    Boulange 57096 Bollingen[7]
    Boulay-Moselle 57097 Bolchen[7]
    Bourdonnay 57099 Bortenach
    Bourgaltroff 57098 Burgaltdorf
    Bourscheid 57100 Burscheid
    Bousbach 57101 Busbach[12], Buschbach
    Boussange[11] Bolsingen[7], Bussingen
    Bousse 57102 Bous[12], Buss
    Bousseviller 57103 Busweiler
    Boust 57104 Bust
    Boustroff 57105 Buschdorf
    Bouzonville 57106 Busendorf[7], Busendroff
    Bréhain 57107 Bruchheim
    Breidenbach 57108 Breidenbach
    Breistroff-la-Grande 57109 Breisdorf[12]
    Brettnach 57110 Brettnach
    Bronvaux 57111 Brunwals
    Brouck 57112 Bruchen
    Brouderdorff 57113 Brudersdorf
    Brouviller 57114 Brauweiler
    Brulange 57115 Brülingen
    Buchy 57116 Buchingen
    Budange[11] Ober-Büdingen[7], Budingen[12], Bidingen
    Budange-sous-Justemont[11] Budingen[12], Büdingen unter Justberg
    Buding 57117 Nieder-Büdingen[7], Büdingen
    Budling 57118 Bidlingen
    Buhl-Lorraine 57119 Bühl
    Bure Beuren[7]
    Burlioncourt 57120 Burlingshofen
    Burtoncourt 57121 Brittendorf[7]
    Carling 57123 Karlingen[7]
    Castviller[11] Kaschweiler[7]
    Cattenom 57124 Kattenhofen[7], Kettenhoven[12]
    Chailly-lès-Ennery 57125 Kettenchen
    Chambrey 57126 Kambrich
    Chanville 57127 Hanhausen
    Charleville-sous-Bois 57128 Karlheim, Kartheim
    Charly-Oradour 57129 Karlen
    Château-Bréhain 57130 Buch Kastel
    Château-Rouge 57131 Rothendorf
    Château-Salins 57132 Salzburg, Salzburgen (1940-1944)
    Château-Voué 57133 Dürkastel
    Châtel-Saint-Germain 57134 Skt German
    Chémery Chemrich[7]
    Chémery-les-Deux 57136 Schemmerich, Alt/Neu Schemberg[7]
    Cheminot 57137 Kemnat
    Chenois 57138 Eichendorf
    Chérisey 57139 Schersingen
    Chesny 57140 Kessenach
    Chicourt 57141 Diexingen
    Chieulles 57142 Schöllen
    Coincy 57145 Konzich
    Clouange 57143 Kluingen
    Cocheren 57144 Kochern
    Coin-lès-Cuvry 57146 Coin bei Cuvry, Kuberneck
    Coin-sur-Seille 57147 Coin a. d. Seille, Selzeck
    Colligny 57148 Colligny
    Colmen 57149 Colmen
    Colming Kolmingen[7]
    Condé-Northen 57150 Contchen
    Conthil 57151 Conthil
    Contz-les-Bains 57152 Niederkontz, Bad Kontz
    Corny-sur-Moselle 57153 Corningen
    Coume 57154 Kuhmen
    Courcelles-Chaussy 57155 Kurtzel[7], Kurzel
    Courcelles-sur-Nied 57156 Kurzel a. d. Nied
    Coutures[11] 57157 Kolters
    Craincourt 57158 Kranhofen
    Créhange 57159 Krichingen[7], Kriechingen/Criechingen
    Creutzwald 57160 Kreuzwald[7]
    Cutting 57161 Kuttingen
    Cuvry 57162 Kubern
    Dabo 57163 Dagsburg
    Dain-en-Saulnois[11] 57164 Dam
    Dalem 57165 Dalem
    Dalhain 57166 Dalheim
    Dalstein 57167 Dalstein
    Danne-et-Quatre-Vents 57168 Dann u. Vierwinden
    Dannelbourg 57169 Dannelburg
    Dédeling[11] 57170 Dedlingen
    Delme 57171 Delm
    Denting 57172 Dentingen
    Desseling 57173 Disseingen
    Destry 57174 Destrich
    Diane-Capelle 57175 Dianenkappel
    Diding Didingen[7]
    Diebling 57176 Dieblingen
    Dieuze 57177 Duss
    Diffembach-lès-Hellimer 57178 Diefenbach bei Hellimer
    Distroff 57179 Disdorf[12], Diesdorf
    Dollenbach[11] Dollenbach
    Dolving 57180 Dolvingen
    Domnon-lès-Dieuze 57181 Dommenheim
    Donjeux 57182 Domningen
    Donnelay 57183 Dunningen
    Dornot 57184 Dorningen
    Dorviller Dorweiler[7]
    Dourd'Hal[11] 57185 Dourchdallen[7], Durchtal
    Drogny Trechingen[7]
    Ébersviller 57186 Ebersweiler[7]
    Edange Edingen[7]
    Éblange 57187 Eblingen
    Éguelshardt 57188 Egelshardt
    Eincheville 57189 Enschweiler
    Elange Ellingen[7], Elingen[12]
    Elvange 57190 Eliwingen
    Elzange 57191 Elsingen
    Enchenberg 57192 Enchenberg
    Ennery 57193 Ennerchen
    Entrange 57194 Entringen[12]
    Epping 57195 Eppingen
    Erching 57196 Erchigen
    Ernestviller 57197 Ernstweiler
    Erstroff 57198 Ersdorf
    Escherange 57199 Eschringen[7], Enscheringen[12]
    Escheringen
    Eschviller[11] Eschweiler
    Les Étangs 57200 Tennschen[7]
    Etting 57201 Ettingen
    Etzling 57202 Etzlingen
    Évrange 57203 Eweringen[7], Evringen[12], Ewringen
    Failly 57204 Failen
    Falck 57205 Falk
    Fameck 57206 Fameck
    Farébersviller 57207 Pfarr-Ebersweiler[7], Pfarrebersweiler
    Farschviller 57208 Farschweiler
    Faulquemont 57209 Falkenberg[7], Falkemberg[13]
    Fénétrange 57210 Finstingen[6]
    Férange Feiringen[7]
    Fèves 57211 Fewen
    Féy 57212 Busch i. Lothr.
    Fixem 57214 Fixheim
    Flastroff 57215 Flasdorf
    Filstroff 57216 Filsdorf
    Flétrange 57217 Flittringen[7], Fletringen
    Fleury 57218 Flöringen
    Flévy 57219 Flaich
    Flocourt 57220 Flodoashofen
    Florange 57221 Flœrchingen[7], Flörchingen
    Folkling 57222 Folklingen
    Folpersviller[11] 57223 Folperschweiler[7], Folpersweiler
    Folschviller 57224 Folschweiler
    Fonteny 57225 Fonteningen
    Fontoy 57226 Fentsch[7], Fensch[12]
    Forbach 57227 Forbach
    Fossieux 57228 Fossigen
    Foulcrey 57229 Folkringen
    Fouligny 57230 Füllingen[7]
    Foville 57231 Folkheim
    Francaltroff 57232 Altdorf
    Fraquelfing 57233 Frackelfingen
    Frauenberg 57234 Frauenberg
    Freching Frückingen[7]
    Freistroff 57235 Freisdorf
    Frémery 57236 Fremerchen
    Frémestroff 57237 Fremersdorf
    Fresnes-en-Saulnois 57238 Eschen a. Wald
    Freybouse 57239 Freibuss
    Freyming 57240 Freimengen[7]
    Fribourg 57241 Freiburg
    Gandrange 57242 Gandringen
    Garche[11] 57243 Garsch[12]
    Garrebourg 57244 Garburg
    Gavisse 57245 Gawies[12], Gauwies
    Guentrange Güntringen[7]
    Gelucourt 57246 Gisselfingen
    Gerbécourt 57247 Gerbertshofen
    Givrycourt 57248 Hampat
    Glatigny 57249 Glatingen
    Gœtzenbruck 57250 Götzenbrück
    Goin 57251 Göhn
    Gomelange 57252 Gelmingen[7]
    Gondrexange 57253 Gunderchingen
    Gorze 57254 Gorz
    Gosselming 57255 Gosselmingen
    Gravelotte 57256 Gravelotte
    Grémecey 57257 Gremsich
    Gréning 57258 Greningen
    Grindorff-Bizing 57259 Grindorf
    Gros-Réderching 57261 Grossrederchingen
    Grosbliederstroff 57260 Großblittersdorf
    Grostenquin 57262 Gross-Taenchen[7], Grosstänchen
    Grundviller 57263 Grundweiler
    Guebenhouse 57264 Gebenhausen
    Guébestroff 57265 Gebesdorf
    Guéblange-lès-Dieuze 57266 Güblingen
    Guébling 57268 Gebling, Geblingen
    Guélange Gelingen[7]
    Guénange 57269 Gueningen[12], Niederginingen
    Guenviller 57271 Genweiler
    Guermange 57272 Germingen
    Guerstling 57273 Gerstlingen
    Guerting 57274 Gertingen
    Guessling-Hémering 57275 Gesslingen
    Guinglange 57276 Gænglingen[7], Gänglingen
    Guinkirchen 57277 Gehnkirchen
    Guinzeling 57278 Geinslingen
    Guirlange[11] 57279 Girlingen[7]
    Guising[11] Gisingen[7]
    Guntzviller 57280 Gunzwiler
    Haboudange 57281 Habudingen
    Hagen 57282 Hagen
    Hagondange 57283 Hagelingen[7],[12], Hagendingen
    Hallering 57284 Halleringen
    Halling-lès-Boulay[11] 57285 Hallingen
    Halstroff 57286 Halsdorf[12]
    Ham-sous-Varsberg 57288 Ham u. Varsberg
    Hambach 57289 Hambach
    Hampont 57290 Hudingen
    Han-sur-Nied 57293 Han a. d. Nied, Hon an der Nied[7]
    Hangviller 57291 Hangweiler
    Hannocourt 57292 Handorf
    Hanviller 57294 Hanweiler
    Haraucourt-sur-Seille 57295 Harraucourt a. d. Seille, Haraldshofen
    Hargarten-aux-Mines 57296 Hargarten
    Harprich 57297 Harprich
    Harreberg 57298 Haarberg
    Hartzviller 57299 Harzweiler
    Hasard/Hazard Zufall[6]
    Haselbourg 57300 Hazelbourg
    Haspelschiedt 57301 Haspelscheid
    Hattigny 57302 Hattingen
    Hauconcourt 57303 Halkenhofen
    Haut-Clocher 57304 Zitterdorf[6], Zittersdorf
    Haute-Vigneulles 57714 Oberfillen[7]
    Haute-Yutz[11] 57757 Oberjeutz
    Havange 57305 Havingen
    Hayange 57306 Hayingen[7]
    Hayes 57307 Haiss[7]
    Hazembourg 57308 Hassenburg
    Heining-lès-Bouzonville 57309 Heiningen
    Hellering-lès-Fénétrange 57310 Helleringen
    Hellimer 57311 Hellimer, Helmer[7]
    Helstroff 57312 Helsdorf[12]
    Hémilly 57313 Hemelich
    Héming 57314 Heming
    Henridorff 57315 Heinrichsdorf
    Henriville 57316 Herrchweiler, Herchweiler[7]
    Hérange 57317 Heringen
    Hermelange 57318 Hermelingen
    Herny 57319 Herlingen
    Hertzing 57320 Herzing
    Hesse 57321 Hessen
    Hestroff 57322 Hessdorf
    Hettange-Grande 57323 Gross-Hettingen[7]
    Hettange-Petite Hettingen[7], Hettingen (klein)[12]
    Hilbesheim 57324 Hilbesheim
    Hilsprich 57325 Hilsprich
    Hinckange 57326 Heinkingen
    Hoelling[11] Höllingen
    Hoff[11] 57630 Hof
    Holacourt 57328 Ollhofen
    Holbach[11] Holbach
    Holling 57329 Hollingen
    Holving 57330 Holvingen
    Hombourg-Budange 57331 Homburg-Bidingen, Homrich[7]
    Hombourg-Haut 57332 Ober-Homburg[7]
    Hommarting 57333 Hommartingen
    Hommert 57334 Hommert
    Honskirch 57335 Hunkirch
    L'Hôpital 57336 Spittel, Spiedel[7]
    Hoste 57337 Oberhost
    Hottviller 57338 Hottweiler
    Hultehouse 57339 Hültenhausen
    Hundling 57340 Hundlingen
    Hunting 57341 Hüntingen
    Hussange Husingen[7], Huzingen[12]
    Ibigny 57342 Ibingen
    Illange 57343 Illingen
    Imling 57344 Imlingen
    Inglange 57345 Inglingen
    Insming 57346 Insmingen
    Insviller 57347 Insweiler
    Ippling 57348 Iplingen
    Jallaucourt 57349 Gellsehoffen
    Jouy-aux-Arches 57350 Gaudach
    Jury 57351 Giringen
    Jussy 57352 Jussingen
    Juvelize 57353 Geistkirch
    Juville 57354 Juweiler
    Kalhausen 57355 Kalhausen
    Kanfen 57356 Kanfen
    Kappelkinger 57357 Kappelkinger
    Kédange-sur-Canner 57358 Kedingen
    Kemplich 57359 Kemplich
    Kerbach 57360 Kerbach
    Kerling-lès-Sierck 57361 Kerlingen[12]
    Kerprich-aux-Bois 57362 Kirchberg a. Wald
    Kerprich-lès-Dieuze[11] 57270 Kerprich bei Duss
    Kirsch-lès-Sierck 57364 Kirsch bei Sierck
    Kirschnaumen 57365 Kirchnaumen
    Kirviller 57366 Kirweiler
    Klang 57367 Klangen
    Knutange 57368 Kneitingen[7], Knuting[12], Kneuttingen
    Kœking[11] 57369 Kechingen, Keichingen[7]
    Kœnigsmacker 57370 Kœnigsmacher[12], Königsmachern
    Kuntzig 57372 Küntzig[12], Künzig
    Lachambre 57373 Kammeren[7], Kammern
    Lafrimbolle 57374 Laschemborn
    Lagarde 57375 Gerden
    Lambach 57376 Lambach
    Landange 57377 Landingen
    Landonvillers[11] 57378 Landdroff[7], Landenweiler
    Landroff 57379 Landorf
    Laneuveville-en-Saulnois 57381 Neuheim i. Lothr.
    Laneuveville-lès-Lorquin 57380 Neuendorf bei Lörchingen
    Langatte 57382 Land[6], Langd
    Languimberg 57383 Langenberg
    Laning 57384 Lanningen
    Laquenexy 57385 Kenchen
    Laudrefang 57386 Lauderfingen[7], Lauterfangen
    Laumesfeld 57387 Laumesfeld
    Launstroff 57388 Launsdorf
    Lelling 57389 Lellingen
    Lemberg 57390 Lemberg
    Lemoncourt 57391 Lemhofen
    Lemud 57392 Mud
    Lengelsheim 57393 Lengelsheim
    Léning 57394 Leiningen
    Lesse 57395 Lesch
    Lessy 57396 Lessingen
    Ley 57397 Ley
    Leyviller 57398 Leyweiler
    Lezey 57399 Litzingen
    Lidrequin[11] 57400 Linderchen
    Lidrezing 57401 Liedersingen
    Liederschiedt 57402 Liederscheid
    Liéhon 57403 Lieheim
    Lindre-Basse 57404 Niederlinder
    Lindre-Haute 57405 Oberlinder
    Liocourt 57406 Linhofen
    Lixheim 57407 Lixheim
    Lixing-lès-Rouhling 57408 Lixingen
    Lixing-lès-Saint-Avold 57409 Lixingen
    Logne Lensen[12], Leiserhof
    Lommerange 57411 Lommeringen, Lömeringen[7]
    Longeville-lès-Metz 57412 Longeville bei Metz, Langenheim
    Longeville-lès-Saint-Avold 57413 Lungenfeld[7], Lubeln
    Lorquin 57414 Lœrchingen[6], Lörchingen
    Lorry-lès-Metz 57415 Lorringen, Lorry bei Metz
    Lorry-Mardigny 57416 Lorringen-Mardeningen
    Lostroff 57417 Losdorf
    Loudrefing 57418 Lauterfingen
    Loupershouse 57419 Lupershausen, Luppershausen
    Loutremange[11] 57420 Lautermingen[7]
    Loutzviller 57421 Lutzweiler
    Louvigny 57422 Loveningen
    Lubécourt 57423 Lubenhofen
    Lucy 57424 Lixingen
    Luppy 57425 Luppingen
    Luttange 57426 Leuchtingen[7], Luchtingen[12], Lüttingen
    Lutzelbourg 57427 Lützburg[6], Lützelburg
    Macheren 57428 Machern
    Macquenom Mackenhofen[7], Machenhoven[12]
    Magny[11] 57429 Manningen
    Mainvillers 57430 Mayweiler[7], Maiweiler
    Maizeroy 57431 Macherich
    Maizery 57432 Macheringen
    Maizières-lès-Metz 57433 Macheren bei Metz
    Maizières-lès-Vic 57434 Machern bei Wich
    Malancourt-la-Montagne[11] 57435 Malandshofen
    Malaucourt-sur-Seille 57436 Mallhofen
    Malling 57437 Mallingen, Mällingen[7]
    Malroy 57438 Malrich
    Mancy Menchen[7], Mersch[12]
    Manderen 57439 Mandern
    Manhoué 57440 Manwald
    Manom 57441 Monhofen, Munhoven[7]
    Many 57442 Nidrum[7], Niederum
    Marange-Silvange 57443 Märingen[7], Maringen[12]
    Maringen-Silvingen
    Marange-Zondrange 57444 Märing[7], Möhringen-Zondringen
    Marieulles 57445 Mariellen
    Marimont-lès-Bénestroff 57446 Morsberg
    Marly 57447 Marleien, Marlingen (1940)
    Marsal 57448 Salzmar
    Marsilly 57449 Marzellingen
    Marthille 57451 Marthil
    La Maxe 57452 Masch
    Maxstadt 57453 Maxstadt
    Mécleuves 57454 Mekleven
    Mégange 57455 Mengen[7]
    Meisenthal 57456 Meisenthal
    Menskirch 57457 Menskirchen
    Merlebach[11] 57458 Merlenbach
    Merschweiller 57459 Merschweiler[12]
    Merten 57460 Merten
    Métairies-Saint-Quirin 57461 Quirinsweiler
    Metting 57462 Mettingen
    Metz 57463 Metz
    Metzange Metzingen[7], Metzing[12]
    Metzeresche 57464 Metzer-Esch[12], Metzeresch
    Metzervisse 57465 Metzerwiese
    Metzing 57466 Metzingen
    Mey 57467 Maien
    Mittelbronn 57468 Mittelbronn
    Mittersheim 57469 Mittersheim
    Molring 57470 Molringen
    Momerstroff 57471 Momesdorf
    Moncheux 57472 Monchern
    Moncourt 57473 Monhofen i. Lothr.
    Mondelange 57474 Mondelingen[12], Mundelingen[7]
    Mondorff 57475 Mondorf[12]
    Monneren 57476 Monneren
    Montbronn 57477 Mommeren/Mummeren[7], Mombronn
    Montdidier 57478 Didersberg[6], Diedersberg
    Montenach 57479 Montenach
    Montigny-lès-Metz 57480 Monteningen
    Montois-la-Montagne 57481 Montois-la-Montagne
    Montoy-Flanville 57482 Montingen
    Montrequienne Monterchen[7], Minztringen[12]
    Morhange 57483 Moerchingen[7], Mörchingen
    Morlange Morlangen[7]
    Morlange-lès-Rémelange Moerlingen[7]
    Morsbach 57484 Morsbach
    Morville-lès-Vic 57485 Morville bei Vic, Morsheim
    Morville-sur-Nied 57486 Morsweiler a. d. Nied
    Moulins-lès-Metz 57487 Mühlen bei Metz
    Moussey 57488 Mulsach
    Mouterhouse 57489 Mutterhausen
    Moyenvic 57490 Medewich
    Moyeuvre-Grande 57491 Grossmoyeuvre, Grossmövern
    Moyeuvre-Petite 57492 Kleinmövern, Kleinmoyeuvre
    Mulcey 57493 Milzingen
    Munster 47394 Münster
    Narbéfontaine 57495 Memersbronn
    Nébing 57496 Nebingen
    Nelling 57497 Nellingen
    Neudelange Noedlingen[7]
    Neufchef 57498 Neunhäuser
    Neufgrange 57499 Neuscheuern, Neuscheuren[7]
    Neufmoulins 57500 Neumühlen
    Neufvillage 57501 Neudörfel
    Neunkirchen-lès-Bouzonville 57502 Neunkirchen
    Neunkirch-lès-Sarreguemines[11] 57503 Neunkirchen
    Niderhoff 57504 Niederhof
    Niderviller 57505 Niederweiler
    Niederstinzel 57506 Niederstinzel
    Niedervisse 57507 Niederwiese
    Nilvange 57508 Nilvingen, Nilwingen[7]
    Nitting 57509 Nitting
    Noisseville 57510 Noisseville
    Norroy-le-Veneur 57511 Norringen
    Nouilly 57512 Niverlach
    Nousseviller-lès-Bitche 57513 Nussweiler
    Nousseviller-Saint-Nabor 57514 Nussweiler
    Nouvel-Avricourt 57042 Deutsch Avricourt
    Novéant-sur-Moselle 57515 Neuburg i. Lothringen
    Oberdorff 57516 Oberdorf
    Obergailbach 57517 Obergailbach
    Oberstinzel 57518 Oberstinzel
    Obervisse 57519 Oberwiese
    Obreck 57520 Obreck
    Œting 57521 Oetingen
    Œutrange[11] 57522 Œtringen[7], Oetringen[12]
    Ogy 57523 Ogingen
    Ohrenthal[11] Ohrenthal
    Olsberg[11] Olsberg
    Opperding[11] Opperdingen
    Ommeray 57524 Ommerich
    Oriocourt 57525 Orhofen
    Ormersviller 57526 Ormersweiler
    Orny 57527 Ornach
    Oron 57528 Orn
    Ottange 57529 OEttingen[7], Ottingen[12]
    Ottonville 57530 Ottendorf, Ottendorff[7]
    Oudrenne 57531 Udern[7]
    Pagny-lès-Goin 57532 Paningen, Pagny bei Goin
    Pange 57533 Spangen
    Peltre 57534 Pelter
    Petit-Réderching 57535 Kleinrederchingen
    Petit-Tenquin 57536 Kleintänchen
    Petite-Rosselle 57537 Kleinrosseln
    Pettoncourt 57538 Pettenhofen
    Pévange 57539 Pewingen
    Phalsbourg 57540 Pfalsburg[6], Pfalzburg
    Philippsbourg 57541 Philippsburg
    Piblange 57542 Pieblingen
    Pierrevillers 57543 Petersweiler
    Plaine-de-Walsch 57544 Hochwalsch
    Plappeville 57545 Papolsheim
    Plesnois 57546 Plenach
    Pommérieux 57547 Pommeringen
    Pont-à-Chaussy[11] Kelsch[7]
    Pontigny[11] Niedbrücken[7]
    Pontoy 57548 Pontingen
    Pontpierre 57549 Steinbiedersdorf, Biedersdorff[7]
    Porcelette 57550 Porzelet
    Postroff 57551 Postdorf
    Pouilly 57552 Pullingen
    Pournoy-la-Chétive 57553 Kleinprunach
    Pournoy-la-Grasse 57554 Grossprunach
    Prévocourt 57555 Probsthofen
    Puttelange-aux-Lacs 57556 Püttlingen
    Puttelange-lès-Thionville 57557 Pitlingen bei Rodenmachern[7],
    Püttlingen[12]
    Puttigny 57558 Püttingen
    Puzieux 57559 Püschingen
    Racrange 57560 Rakringen
    Rahling 57561 Rahlingen
    Ranguevaux 57562 Rangwall
    Raville 57563 Rollingen[7],[12]
    Réchicourt-le-Château 57564 Rixingen
    Rédange 57565 Redingen[12]
    Réding 57566 Rieding
    Rémelange Remelingen[7]
    Rémelfang 57567 Remelfangen
    Rémelfing 57568 Remelfingen
    Rémeling 57569 Reimelingen
    Rémering 57570 Reimeringen
    Rémering-lès-Puttelange 57571 Remeringen
    Rémilly 57572 Remelach
    Réning 57573 Reiningen
    Retonfey 57575 Raitenbuchen
    Rettel 57576 Rettel
    Reyersviller 57577 Reyersweiler
    Rezonville 57578 Rezonville
    Rhodes 57579 Rodt
    Riche 57580 Reich
    Richeling 57581 Richlingen
    Richemont 57582 Reichersberg[7],[12]
    Richeval 57583 Reichental
    Rimling 57584 Rimlingen
    Ritzing 57585 Ritzingen
    Rochonvillers 57586 Ruxweiler, Rotzweiler[7]
    Rodalbe 57587 Rodalben
    Rodemack 57588 Rodenmachern[7], Rodemacher[12]
    Rodemachern
    Rohrbach-lès-Bitche 57589 Rohrbach
    Rolbing 57590 Rolbingen
    Rombas 57591 Rombach
    Romelfing 57592 Rommelfingen
    Roncourt 57593 Ronhofen
    Roppeviller 57594 Roppweiler
    Rorbach-lès-Dieuze 57595 Rohrbach
    Rosbruck 57596 Rossbrücken
    Rosselange 57597 Rosslingen, Roslingen[7]
    Rouhling 57598 Ruhlingen
    Roupeldange 57599 Ruplingen
    Roussy-le-Village 57600 Dorf-Rötgen[7], Dorf Ruttgen[12], Rüttgen
    Rozérieulles 57601 Roseringen
    Rurange-lès-Thionville 57602 Riederchingen/Rederchen[7],
    Ruringen[12], Rörchingen
    Rurange-lès-Mégange Rörchingen
    Russange 57603 Rüssingen
    Rustroff 57604 Rüsdorf
    Sailly-Achâtel 57605 Sallach
    Saint-Avold 57606 Sankt-Avold
    Sainte-Barbe 57607 Sankt-Barbara
    Saint-Bernard[11] 57608 Sankt-Bernhard
    Saint-Epvre 57609 Sankt-Erffert
    Saint-François-Lacroix 57610 Sankt-Franz
    Saint-Georges 57611 Sankt-Georg
    Saint-Hubert 57612 Villers Bettnach
    Saint-Jean-de-Bassel 57613 Sankt-Johann von Bassel
    Saint-Jean-Kourtzerode 57614 Sankt-Johann-Kurzerode
    Saint-Jean-Rohrbach 57615 Johannsrohrbach
    Saint-Julien-lès-Metz 57616 Sankt-Julian
    Saint-Jure 57617 Sankt-Jürgen
    Saint-Louis 57618 Sankt-Ludwig bei Pfalzburg
    Saint-Louis-lès-Bitche 57619 Münzthal
    Saint-Médard 57621 Sankt-Medard
    Saint-Privat-la-Montagne 57622 Sankt-Privat
    Saint-Quirin 57623 Sankt-Quirin
    Salonnes 57625 Salzdorf
    Sanry-lès-Vigy 57626 Sanry bei Vigy, Sanringen bei Wigingen
    Sanry-sur-Nied 57627 Sanry a. d. Nied, Sanringen a.d. Nied
    Sarralbe 57628 Saaralben
    Sarraltroff 57629 Saaraltdorf
    Sarrebourg 57630 Saarburg[6]
    Sarreguemines 57631 Saargemünd
    Sarreinsberg[11] 57632 Sareinsberg
    Sarreinsming 57633 Saareinsmingen
    Saulny 57634 Salnach
    Schalbach 57635 Schalbach
    Schmittviller 57636 Schmittweiler
    Schneckenbusch 57637 Schneckenbusch
    Schœneck 57638 Schönecken
    Schorbach 57639 Scorbach
    Schwerdorff 57640 Schwerdorf
    Schweyen 57641 Schweyen
    Scy-Chazelles 57642 Sigach
    Secourt 57643 Unterhofen
    Seingbouse 57644 Sengbusch
    Semécourt 57645 Sigmarshofen
    Serémange-Erzange 57647 Schremingen[12], Schremingen-Ersingen
    Servigny-lès-Raville 57648 Silbernachen
    Servigny-lès-Sainte-Barbe 57649 Servingen bei Ste-Barbe
    Sierck-les-Bains 57650 Bad Sierck
    Siersthal 57651 Siersthal
    Sillegny 57652 Sillningen
    Silly-en-Saulnois 57653 Sillingen
    Silly-sur-Nied 57654 Sillers
    Singling[11] Singlingen
    Solgne 57655 Solgen
    Sorbey 57656 Sorbach
    Sotzeling 57657 Sotzeling
    Soucht 57658 Sucht
    Spicheren 57659 Spichern
    Stiring-Wendel 57660 Stieringen-Wendel, Stieringen Wendl
    Sturzelbronn 57661 Stürtzelbronn
    Suisse 57662 Sülzen, Selsing[7]
    Talange 57663 Taling[12], Talingen
    Tarquimpol 57664 Taichenphul
    Tenteling 57665 Tentelingen
    Terville 57666 Terwen[7]
    Téterchen 57667 Teterchen
    Teting-sur-Nied 57668 Tetingen
    Théding 57669 Thedingen
    Thicourt 57670 Diedersdorf
    Thimonville 57671 Thimmenheim
    Thionville 57672 Diedenhofen[7], Diedenhoven[12]
    Thonville 57673 Odersdorf
    Tincry 57674 Dinkrich
    Torcheville 57675 Dorsweiler
    Tragny 57676 Tranach
    Trémery 57677 Tremerchen
    Tressange 57678 Tressingen
    Tritteling-Redlach 57679 Trittelingen
    Troisfontaines 57680 Dreibrunnen
    Tromborn 57681 Tromborn
    Turquestein-Blancrupt 57682 Türkstein
    Uckange 57683 Ueckingen[7], Uckingen[12]
    Urbach[11] Urbach a. d. Breusch
    Vahl-Ebersing 57684 Vahl-Ebersing
    Vahl-lès-Bénestroff 57685 Vahl
    Vahl-lès-Faulquemont 57686 Vahlen, Wahlen
    Val-de-Bride 57270 Genesdorf
    Le Val-de-Guéblange 57267 Geblingen[7], Geblingerdahl[7]
    Vallerange 57687 Walleringen
    Vallières-lès-Metz[11] 57688 Wallern
    Valmestroff 57689 Valmesdorf[12], Walmesdorf
    Valmont 57690 Walmen
    Valmunster 57691 Valmünster
    Vannecourt 57692 Warnhofen
    Vantoux 57693 Wanten
    Vany 57694 Warningen
    Varize 57695 Waibelskirchen, Weibelskirchen[7]
    Varsberg 57696 Varsberg
    Vasperviller 57697 Wasperweiler
    Vatimont 57698 Weltersburg[7], Wallersberg
    Vaudoncourt[11] 57699 Wieblingen[7]
    Vaudreching 57700 Wallerchen[7]
    Vaux 57701 Wals
    Vaxy 57702 Wastingen
    Veckersviller 57703 Weckersweiler
    Veckring 57704 Weckringen
    Velving 57705 Welwingen
    Vergaville 57706 Wirtsdorf
    Vernéville 57707 Wernheim
    Verny 57708 Werningen
    Vescheim 57709 Weschheim
    Veymerange[11] 57710 Weimeringen[12]
    Vibersviller 57711 Wiebersweiler
    Vic-sur-Seille 57712 Wich
    Videlange 57590 Wittrengen ou Widrengen[14], Videlingen
    Vieux-Lixheim 57713 Altlixheim
    Vigny 57715 Wingert
    Vigy 57716 Wigingen
    Viller 57717 Viller
    Villers-Stoncourt 57718 Stondorf
    Villers-sur-Nied 57719 Niedweiler, Villers a. d. Nied
    Villing 57720 Willingen
    Vilsberg 57721 Wilsberg
    Vintrange Wintringen[7]
    Vionville 57722 Vionville
    Virming 57723 Wirmingen
    Vitrange Witringen[7]
    Vitry-sur-Orne 57724 Wallingen
    Vittersbourg 57725 Wittersburg
    Vittoncourt 57726 Wittenhofen
    Viviers 57727 Weiher, Fievers[15]
    Vœlfling-lès-Bouzonville 57749 Wölflingen bei Busendorf
    Voimhaut 57728 Wainwalz
    Volkrange[11] 57729 Wolckringen[13], Volkringen[12]
    Volmerange-lès-Boulay 57730 Volmeringen
    Volmerange-les-Mines 57731 Volmeringen[12], Wollmeringen
    Volmunster 57732 Wolmünster
    Volstroff 57733 Volsdorf[12], Wolsdorf
    Voyer 57734 Weiher
    Vrémy[11] 57735 Fremich
    Vry 57736 Verich
    Vulmont 57737 Wulberg
    Waldhouse 57738 Waldhausen
    Waldweistroff 57739 Waldweisdorf
    Waldwisse 57740 Waldwiese
    Walscheid 57741 Walscheid
    Walschbronn 57742 Walschbronn
    Waltembourg 57743 Waldenburg
    Weidesheim[11] Weidesheim
    Weiskirch[11] Weißkirchen
    Welferding[11] 57744 Wölferdingen
    Wiesviller 57745 Wiesweiler
    Willerwald 57746 Willerwald
    Wintersbourg 57747 Wintersburg
    Wittring 57748 Wittringen
    Wœlfling-lès-Sarreguemines 57750 Wölflingen bei Bliesbrück
    Woippy 57751 Wappingen
    Woustviller 57752 Wustweiler
    Wuisse 57753 Wiss
    Xanrey 57754 Schenris
    Xocourt 57755 Schollhofen
    Xouaxange 57756 Schweixingen
    Yutz 57757 Geits[7], Jeutz[12]
    Zarbeling 57759 Sarbelingen
    Zetting 57760 Settingen
    Zilling 57761 Zillingen
    Zimming 57762 Zimmingen
    Zommange 57763 Zemmingen
    Zoufftgen 57764 Souftgen[12], Suftgen

    Correspondances toponymiques dans le département de Meurthe-et-Moselle[modifier | modifier le code]

    Commune Code INSEE Nom allemand
    Baccarat 54120 Bargart[16],[17]
    Badonviller 54540 Phaltzwiller[18], Phaltz-veiller[13], Balzweiler[19],[20]
    Bézange 54370 Bessingen[21]
    Blâmont 54450 Blankenberg[22],[16],[23],[24], Blankinberg[21], Blankenburg[25]
    Bréhain-la-Ville 54190 Berchem, Bergheim[26]
    Chambley 54890 Schanble[26]
    Haute-Seille - Hochforst[6]
    Châtillon 54480 Seig[27]
    Deneuvre 54120 Domfer [19]
    Einville-au-Jard 54370 Einsiedel, Einsel[25]
    Essey-lès-Nancy 54270 Esse bi Nansee[25]
    Gondreville 54840 Gunderfil[25]
    Haussonville 54290 Hassewil, Hassenvil,[24], Hassvil, Hassavil[25]
    Herserange 54440 Herseringen [28],[27]
    Hussigny 54590 Husingen[7],[29]
    Longwy 54400 Longwich [28], Langich
    Lunéville 54300 Lienstadt[19], Lienstat[25]
    Marbache 54820 Marbech, Marbeche[26]
    Mont-Saint-Martin 54350 Mertzberg[29],[27]
    Nancy 54000 Nanzig, Nansee[25], Nanse[30], Nanssen[31], Nansi[32],[33]
    Pierre-Percée 54540 Langstein[16],[19],[18]
    Pont-à-Mousson 54700 Puntemuss, Pontemuss[34], Pontenmoße[26], Pontemonsz[25]
    Saint-Nicolas-de-Port 54210 Porte, Sankt-Niklaus ze Porte[19],[35], Sankt-Niklaus-Portt[31]
    Saulnes 54650 Sonne[27]
    Tiercelet 54190 Laar[29]
    Toul 54200 Tull[25], Toll [33],[24]
    Vezouze Rivière Weiss, Wiss[36]

    Correspondances toponymiques dans le département de la Meuse[modifier | modifier le code]

    Commune Code INSEE Nom allemand
    Commercy 55200 Kamersche[25]
    Étain 55400 Stain[21]
    Han-sur-Meuse 55300 Ham[25]

    Correspondances toponymiques dans le département des Vosges[modifier | modifier le code]

    Carte de Specklin, 1576

    Depuis l’antiquité romaine jusqu’au haut Moyen Âge, le Massif des Vosges sur son versant lorrain au sud correspond au Chaumontois[37] qui prend le nom allemand Kalmenzgau[37] ,[38]. Traditionnellement, le Chaumontois va des sources de la Meurthe et de la Moselle sous les crêtes jusqu’à leur confluence à Condé. En langues vieille haut-allemande et moyenne haut-allemande, la montagne prit le nom Berg Wasichen[33] ou Wasgau dans les sources médiévales dès que l’allemand de chancellerie commença à remplacer le latin ecclésiastique. Ces formes remontent également des termes latins basés soit sur « mons », soit sur « silva », à l’image de la Forêt Noire, Hercynia silva[39] ou silva nigra [40] ou Arduenna silva[41], où le mot silva rassemble les deux idées du relief et de la couverture forestière si caractéristique des massifs hercyniens d’Europe centrale ; pour les Vosges, on trouve vosegus mons[33], silva vosegi, ou simplement Vosegus[42], avec une extension du vocable beaucoup plus vaste[43] que ce que l’on imagine communément aujourd’hui. À partir du XVIIe siècle, le vocable « Vogesen » commence à s’imposer ; dans la Topographie alsacienne de 1710[44], on lit « Vogesisches Gebürg ohnweit dem Teutschen Lothringen »[N 1]. Ces toponymes à consonance germanique en Lorraine aux confins des aires linguistiques alémano-franciques apparaissent dans diverses sources officielles ou non. Les graphies fluctuent suivant la langue vernaculaire de l’auteur plus ou moins dialectale ou des habitudes orthographiques du moment. Ils commencent à apparaitre dans les gloses et les entretiens à partir de l’époque carolingienne utilisés par les voyageurs et marchands gyrovagues ou également dans les chroniques médiévales [30],[45]. Ils s’établissement progressivement dans les régestes impériales[46], ducales[25], comtales et seigneuriales, les livres de comptes et les ordonnances des états entretenant des relations commerciales et culturelles avec la Lorraine. Quand le droit coutumier répandu au Moyen Âge était mis par écrit, comme « les Coutumes des duchés de Lorraine et de Bar » [47], différents lieux sont cités dans les deux langues vernaculaires : Remiremont alias Rumpelsberg[48].

    Commune, Sommet, région Code INSEE Nom(s) allemand(s)
    Ban-de-Laveline 88520 Lablin[49]
    Belval 88210 Belfa[49]
    Bertrimoutier 88520 Wittkirch[49]
    La Bresse 88250 Woll, Wolle, Wall, Walle[22],[50],[51]
    Bonne-Fontaine 88 Gutbrunn[44],[49]
    Bruyères 88600 Brüwirs[25]
    Bussang 88540 Büssingen
    Col de Bussang 88540 D’Steig
    Les Censes 88520 Hoff (Bertrimoutier) [49]
    Châtel-sur-Moselle 88330 Muselburg[19]
    Châtenois 88170 Chastenag[25]
    Colroy-la-Grande 88490 Groß-Colxÿ [49]
    Châtenois 88170 Chastenag[19]
    Cornimont 88310 Hornberg, Horneberg[22],[51],[52]
    La Croix-aux-Mines 88520 Krütz, Crütz in Lothringen[30],[49]
    Épinal 88000 Spinall, Spynal[53],[52]
    Fraize 88 Freße[54], Frasse[55], Fresi [56]
    Frapelle 88490 Frobel[49]
    Gemaingoutte 88520 Gemeingut[19]
    Gerbépal 88430
    Gérardmer 88400 Geroldsee[38], Gerzei,[52]
    Hurbache 88210 Harbach[19],[22],[21]
    Kemberg Kemberg, Keburg[44], Kamberg[21],[16]
    Layegoutte 88520 Leigott[49]
    Lesseux 88490 Lisin[49]
    Longemer 88400 Langensee[22],[38],[51],[52]
    Louschpach Col Luxpach, Luchspach[21]
    Lubine 88490 Laubine[44], Loubingen[57]
    Luvigny 88110 Liriger[16]
    Moussey 88210 Muße[16],[49]
    Neuvillers-sur-Fave 88100 Neuweiler[16],[49]
    Plainfaing 88 Plempfey[54]
    Plombières-les-Bains 88370 Plumserbad, Plumers-Baad[58],[38],[52]
    Provenchères-sur-Fave 88490 Pfiffers [19],[49]
    Rambervillers 88700
    Remiremont 88200 Romelsberg, Rümelsberg, Reimersberg[22],[16],Rimlisburg[27], Rumelsperg[59] ,[33],[51],[52],[31]
    Raon-l'Étape 88110 Rauwon[25]
    Retournemer 88400 Simelsee[52]
    Robache Rivière Rothenbach[38]
    Le Rudlin 88230 Rudeling[19]
    Saint-Dié 88100 Sankt-Diebolt, Sankt-Theodot[19],[25]
    Saulxures Saßi[49]
    Saulxures-sur-Moselotte 88290 Sashür[22],[51]
    Spitzemberg 88490 Spitzenberg[44]
    Vagney 88120 Wackenthal[22],[51],[52]
    Le Valtin 88230 Morz,[52]
    Ventron 88310 Wintherau, Winterung[22],[51],[60],[52]
    Les Vintergés 88310 Wintersche Wasen[22],[51]
    Vittel 88800 Vittelz[19]
    Wisembach 88520 Wiesenbach, Visenbach, Weißenbach[44],[38],[49]

    Correspondances toponymiques des pâturages d’altitude (Vosges – Haut-Rhin)[modifier | modifier le code]

    Avant le XVe siècle, le terme de chaume n’apparaît pas dans les sources [61]. La première trace écrite remonte à des mentions fréquentes, mais aux graphies diverses[N 2], dans le livre des comptes de Ferry Fruet de la prévôté d’Arches[61], donc responsable des recettes des hauts pâturages exploités par les vachers et trayeurs alsaciens dont on sait qu’une grande partie était en fait suisse alémanique. Les textes anciens de la langue française parlent de la « haulte pasture » ou utilisent l’exonyme « fête » [50] , « faîte » ou « Hautes Fêtes » qui sont les équivalents du terme qu’utilisent couramment les Alsaciens pour désigner les pelouses d’altitude destinées à l’estive dans les Vosges : « First » [62] ou « Fürst » [50],[62]. Mot masculin dans le sens de poutre supérieure d’un comble, passé en français au XVIe siècle sous la forme « faîte » pour désigner la poutre, le sommet et le point culminant[63], il a plus souvent le genre féminin en alsacien quand il désigne les pâturages d’altitudes vosgiens. De ce fait, on lit « Die Hohen Firsten » (Les Hautes Chaumes) [61]. Du coup, il ne faut pas confondre ce que l’on appellera un siècle plus tard avec le transfert des chaumes aux ducs de Lorraine en 1579 le « Grand Pasturage » ou « Hault-de-Chaumes » ou « Haultes-Chaumes »[64] car les dernières ne désignent que les estives sommitales des crêtes vosgiennes dépendant des prévôté d’Arches, Bruyères et Saint-Dié[65]. Le terme générique de chaume s’est imposé en concurrence avec le mot « gazon » calqué sur l’allemand régional « Wasen », en patois roman voison[66]. Le terme vosgien « voison » ou « wason » apparaît essentiellement dans les comptes du XVIIe siècle pour les chaumes situées entre le Reicheberg et la Schlucht : le voison du Faing, de Feste ou de Tanneck [67]. Dans les autres secteurs, on emploie volontiers le mot « gazon » comme partie de pelouse attribuée à un marcaire et un nombre précis de vaches sur une chaume qui en comporte plusieurs[66].

    La dimension frontalière sur le plan linguistique apparaît également dans les textes quand les Lorrains parlent en 1316 de « la montengne de Feste par devers Alemaigne »[68], l’Allemagne étant ici les terres où pour les Lorrains romans on parle l’allemand ou un allemand[69], c’est-à-dire la partie mosellane germanophone actuelle plus une partie de la Sarre en Allemagne aujourd’hui. Les Allemands sont ceux qui parlent une langue germanique au sens large. À l’inverse, les Alsaciens germanophones nommaient la chaume « der Virst gegen welschen landen »[62] (la chaume aux portes des pays romans).

    Chaume, Gazon Prévôté Nom allemand

    Chaumes

    Drumont, Tête de Fellernique Arches[70] Feyling[71],[22], Fayling[72], Trumenkopf
    Neufs-Bois Arches[70] ’s Neuwäldet[71]
    Fonyer, Fonié, Fonyere, Foignie, Faunier[73] Bruyères[70] Schirmsberg[72],[74],[71],[22],[38]
    Lanversgoutte, l'Enversgoutte, La Vergotte, Renversgoutte[50] Bruyères[70] Gauritz[75], Hauritz[71],[74],[22],[38]
    Belbriette, Babride, Bebriette, Bebinde[50]Briebatte[76], Bruyères[70] Bebenriedt[72], Bieberiedt[75],[71],[74],[22],[38]
    Balveurche, Balvurche, Balwerche[50] Bruyères[70] Bellefürst[77], Bellfirst[71],[74],[22],[38], Belleforst[78]
    Le Haut-Rouan[50], Haut de Rouen[79] Arches[70] Brambach, Branbach[72], Brunbach[50]
    Fachepremont, Vespremont, Lespermont, Phaspremont[50] Arches Vespermündt[72],Vespermun[71],[22],[38]
    Saint-Jacques Arches[70] Joserberg, Joserperg[71],[22],[38]
    Groulin, Grouvelin, Grouvelain[50] Arches[70] Grawel[72],[22]
    Champy, Chempy[80], Ficherat[75] Arches[70] Fischeren, Fischern[72],[71],[22],[38]
    Chitelet, Schleteleck[75] Arches[70] Schliechtly[72],[22], Schliechtti, Schlichtli[81], Hechilleti[82]
    Schmargoutte Arches[70] Schmalgurtel[71],[22],[38]
    Breitsouzen, Bretzouze, Brethzouzen, Bertsassora[50] Arches[70] Breydsosseren[72], Breytsossern[83], Bresthaus[80]
    Ferschuss, Ferchemuss, Philchemus, Phulchemus, Furstumes[50] Arches[70] Fürstmuss[72], Furstmusz, Firstum[71],[22],[38]
    Rotabac, Valche Rotabac Arches[70] Rotenbach[71],[22],[38],Rotebach[84]
    La Vieille-Montagne, Altemberg[75] Arches[70] Altenberg[71],[22]
    Petershutt Arches[70] Petershütt[71],[22],[38]
    Grand Ventron Arches[70] Wintherau[71],[22],[38], Wynteraw
    Forgoutte[72], Forgotte Arches[70] Vorgodt[75],[22]
    Sérichamp, Sourichamps, Sourgchamps, Seurichamps, Srichamp[50] Saint-Dié[70] Missberg[75], Mensberg[85]
    Vintergés, Vintehée, Vintergis, Ventregé, Venterzéy[50] Arches[70] Wyntersee [72], Wintersee[50]

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    Notes[modifier | modifier le code]

    1. Massif vosgien proche de la Lorraine allemande
    2. On y lit les formes « chalmes », « chaulmes » et « chaumes »(Boyé 1900, p. 199)

    Références[modifier | modifier le code]

    1. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003.
    2. Archives de Meurthe-et-Moselle, B 739, no 39
    3. Paul Marichal, Dictionnaire topographique du département des Vosges, comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Paris : Imprimerie nationale, 1941 (p. 183) en ligne.
    4. mal analysé par Henriette Walter, dont les cartes sont inexactes. Par exemple, elle confond Villequier avec un nom en ville-, donc précédé du déterminé, alors qu'il s'agit d'un nom en -quier qui est le déterminé.
    5. Paul Auguste Piémont - La toponymie (1969)
    6. a b c d e f g h i j et k Henri Lepage - Dictionnaire topographique du département de la Meurthe (1862)
    7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by bz ca cb cc cd ce cf cg ch ci cj ck cl cm cn co cp cq cr cs ct cu cv cw cx cy cz da db dc dd de df dg dh di dj dk dl dm dn do dp dq dr ds dt du et dv Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle : comprenant les noms de lieu anciens et modernes, rédigé en 1868 sous les auspices de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, Paris, Imprimerie nationale.
    8. a et b Ldh/EHESS/Cassini - Notices Communales
    9. Histoire linguistique d'Alsace et de Lorraine - Paul Lévy (1929)
    10. Onoma - Volume 36 (2001)
    11. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az et ba Ancienne commune
    12. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi et bj Publications de la Société pour la Recherche et la Conservation des Monuments Historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg, vol. XVIII, Luxembourg, Imprimerie-Librairie V. Buck, , « Dénominations allemandes de lieux relatées en français »
    13. a b et c Augustin Calmet, Notice de la Lorraine, qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg.
    14. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Paris, Imprimerie impériale, , p. 153
    15. Lepage 1862, p. 157.
    16. a b c d e f g et h (de) Jean-Baptiste Masson, Die Siedlungen des Breuschtals (im Elsass) und der Nachbargebiete, vol. XXIII (Mémoire), Fribourg en Brisgau, Zentralstelle für Dissertationen und Programme der Buchhandlung Gustav Fock GmbH Leipzig, coll. « Catalogus Dissertation um Philologicarum Classicarum », , 176 p., chap. 4.
    17. (de) Franz Joseph Mone (Directeur éditorial), Quellensammlung der badischen Landesgeschichte, vol. XXIII (Catalogue bibliographique), Fribourg en Brisgau, F.J. Mone, , 176 p. (lire en ligne), chap. II (« Historische Gedichte »), p. 278-430
    18. a et b E. Grosse, Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe, 1836
    19. a b c d e f g h i j k l et m Ville de Bâle, Urkundenbuch der Stadt Basel, Archives de Bâle,
    20. Lepage 1862, p. 20.
    21. a b c d e et f (de) Hans Witte (de), Deutsche und Keltoromanen in Lothringennach der Völkerwanderung : die Entstehung des deutschen Sprachgebiets, vol. 15, Heitz&Mündel, coll. « Beiträge zur Landes- und Volkskunde », , 99 p.
    22. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z et aa (de) Hans Witte, Zur Geschichte des Deutschtums im Elsaß und im Vogesengebiet, vol. 10, t. 4, Stuttgart, J. Engelhorn, coll. « Forschungen zur deutschen Landes- und Volkskunde », , 128 p. (ASIN 130019RYAMW)
    23. (Mone 1911, p. 278)
    24. a b et c (de) Historische Kommission bei der Bayerischen Akademie der Wissenschaften, Deutsche Reichstagsakten. Ältere Reihe 1421–1426, t. 8 (Lois et ordonnances de la Diète d’empire), Gotha, Weizsäcker, Julius, (réimpr. 1956) (lire en ligne)
    25. a b c d e f g h i j k l m n o et p (de) Chancellerie des Margraves de Bade, Regesten der Markgrafen von Baden und Hachberg (1050-1515), t. 1, Innsbruck, Chancellerie du margraviat,
    26. a b c et d (nl) W. Jungandreas, « De waut de Gondrecourt », Leuvense Bijdragen, no 52,‎ , p. 81-85
    27. a b c d et e (de) Heinrich Kiepert (Cartographe), Specialkarte der deutsch-französischen Grenzländer mit Angabe der Sprachgrenze (Carte), Berlin, Reimer (notice BnF no ark:/12148/btv1b102234134, lire en ligne [JPG])
    28. a et b (de) Heinrich Beyer et Leopold Eltester, Urkundenbuch zur geschichte der mittelrheinischen Territorien,
    29. a b et c Institut archéologique du Luxembourg, « Annales de l’Institut archéologique du Luxembourg », AIAL, Arlon, F. Brück, vol. 47-48,‎ , p. 7
    30. a b et c (de) August Bernoulli, Historische und antiquarische Gesellschaft in Basel, Basler Chroniken, t. 6, Leipzig, Von S. Hirzel, , 624 p. (lire en ligne)
    31. a b et c (de) Gerold Edlibach, « Gerold Edlibach’s Chronik (1454-1530) », Mitteilungen der Antiquarischen Gesellschaft in Zürich, Zurich, Meyer und Zeller, vol. 4,‎
    32. (Mone 1911, p. 300)
    33. a b c d et e (Tschudi et Gallati 1758, p. 48)
    34. (Mone 1911, p. 409)
    35. (Mone 1911, p. 430)
    36. Lepage 1862, p. VIII.
    37. a et b Père Benoit, Histoire ecclésiastique et politique de la ville et diocèse de Toul, Toul, Chez Alexis Laurent, , 16 p.
    38. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r (de) Statistisches Bureau des Ministerium für Elsass-Lothringen, Das Reichsland Elsass-Lothringen : Landes- und Ortsbeschreibung, vol. 1 et 2, J.H.E. Heitz (Heitz & Mündel, (présentation en ligne) Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « Bureau » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
    39. (la) Félix Gaffiot, Dictionnaire illustré latin-français, Hachette, , 37e éd., 742 p. (ISBN 2-01-000535-X), p. 1695
    40. (de) Anton Friederich Büsching, Auszug aus seiner Erdbeschreibung, vol. 1, Johann Thomas Edlen von Trattnern, , 768 p. (lire en ligne), chap. F (« Der schwäbische Kreis »), p. 171
    41. (Gaffiot 1977, p. 157)
    42. (Gaffiot 1977, p. 1719)
    43. Encyclopédie de l'Alsace, Encyclopédie de l'Alsace, vol. 12, Éditions Publitotal, , 7896 p., « Vosegus », p. 7640
    44. a b c d e et f (de) Franz Ruprecht von Ichtersheim, Gantz neue Elsäßiche Topographia, (présentation en ligne), p. 52-53, 54-55
    45. (de) Heinrich Ryhiner et August Bernoulli, Die Familienchronik der Meyer zum Pfeil 1533-1656. Die Chronik in Ludwig Kilchmanns Schuldbuch 1468—1518. Heinrich Ryhiners Chronik des Bauernkrieges 1525, vol. VIII, Leipzig, A. Bernoulli (réimpr. 1902) (1re éd. 1525), 597 p.
    46. (de) Diète impériale (Acte du 3 juin 1297, rédigé à Cologne, n° 838, RI, VI, 1 Itome=8), Deutsche Reichstagsakten. Ältere Reihe : (1421-1426), Gotha, Göttingen, Weizsäcker, Julius - Historische Kommission bei der Bayerischen Akademie der Wissenschaften, (réimpr. 1883) (1re éd. 1426) (lire en ligne), Search Remiremont
    47. Coutumes générales du Duché de Lorraine, pour les Bailliages de Nancy, Vosge & Allemagne (Original provenant de Bibliothèque nationale de Naples), Chez Babin, pere & fils, libraires, 315 p.
    48. L’empereur se trouve à Remiremont d’où il publie ses ordonnances et rend la justice cf Régestes impériales VI, 1 no 2351, Acte du 28 juillet 1290, in: Regesta Imperii Online, [(de) Regesta imperii (page consultée le 14 juillet 2015)]
    49. a b c d e f g h i j k l m n et o Carte de Daniel Specklin 1576
    50. a b c d e f g h i j k l m n et o Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, Dictionnaire topographique de la France, Paris, Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, coll. « Documents inédits sur l'Histoire de France », (lire en ligne), p. 63-64.
    51. a b c d e f g et h (de) Hubertus Preusser, Geographisches Institut der Universität des Saarlandes, Die Hochweidewirtschaft in den Vogesen : Die jüngeren Entwicklungstendenzen und heutige Struktur, t. 26, Saarbr¨cuker Geographische Arbeiten, , 100 p..
    52. a b c d e f g h i et j (de) Curt Mündel, Die Vogesen, ein Handbuch für Touristen auf Grundlage von Schrickers Vogensenführer, K.J. Trübner, , 2e éd., 510 p. (ASIN B001D734LG)
    53. (Mone 1911, p. 300,396,430)
    54. a et b (de) August Friedrich Schott, Juristisches Wochenblatt, vol. 1, Heinsius, , p. 501
    55. (de) Rudolf Brieger, « Die Herrschaft Rappoltstein : ihre Entstehung und Entwicklung », Beiträge zur Landes- und Volkskunde von Elsass-Lothringen, Universität Leipzig, vol. 3,‎ , p. 33
    56. (de) Karl Albrecht (Éditeur) (Registre des actes de la seigneurie de Ribeaupierre), Rappoltsteinisches Urkundenbuch (759-1500), Colmar, Londres, Forgotten Books, coll. « Quellen zur Geschichte der ehemaligen Herrschaft Rappoltstein im Elsass (Vol. 1-5) » (réimpr. 2013) (1re éd. 1898), p. 606
    57. Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, 1539, B 702, no 62
    58. (de) Aegidius Tschudi et Johann Jacob Gallati, Hauptschlüssel zu verschiedenen Alterthumen, Johann Conrad Waibel, , 410 p., p. 48
    59. (de) Diète impériale (Acte du 3 juin 1297, rédigé à Cologne, n° 838, RI, VI, 1 Itome=8), Deutsche Reichstagsakten. Ältere Reihe : (1421-1426), Gotha, Göttingen, Weizsäcker, Julius - Historische Kommission bei der Bayerischen Akademie der Wissenschaften, (réimpr. 1883) (1re éd. 1426) (lire en ligne), Search Remiremont
    60. (Mone 1911, p. 420)
    61. a b et c Pierre Boyé, « Études historiques sur les Hautes-Chaumes des Vosges », Mémoires de la Société d’archéologie lorraine, SAL,‎ , p. 185-381
    62. a b et c (de) La chancellerie des seigneurs de Ribeaupierre, Actes seigneuriaux de Ribeaupierre, Ribeaupierre, (lire en ligne), Acte II, 35, Acte 931384 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « Rappoltstein » est défini plusieurs fois avec des contenus différents. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « Rappoltstein » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
    63. Paul Robert, Le nouveau Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue francaise, Paris, Dictionnaires Le Robert, (réimpr. 1993) (1re éd. 1967), 2841 p. (ISBN 978-2-85036-668-0 et 2-85036-668-4), p. 995
    64. (Boyé 1900, p. 202)
    65. (Boyé 1900, p. 201)
    66. a et b (Boyé 1900, p. 209-210)
    67. Archives départementales de Meurthe-et-Moselle B9531-9532 portant sur les comptes de la seigneurie de Taintrux
    68. (Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS) 2013, fiche Chaumes) qui cite les documents inédits des Vosges, VII, 39
    69. L’une des trois parties administratives du duché de Lorraine s’appelait d’ailleurs aussi le « bailliage d’Allemagne », cf. Abraham Fabert, Territortium Mettense : le pais messin : Description del Pays Messin et ses confins, Fabert, (présentation en ligne, lire en ligne), p. 1,Abraham Fabert et Mathieu de Moulon, Coutumes générales du Duché de Lorraine és Bailliages de Nancy, Vôges et Allemagne, xviiie, 500 p. (présentation en ligne)
    70. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t et u Louis Géhin, Gérardmer à travers les âges, Lulu (ISBN 978-1-291-99173-4 et 1-291-99173-5, lire en ligne), p. 96
    71. a b c d e f g h i j k l m n et o Duché de Lorraine, Lettre d’amodiation des chaumes, Archives communales, , « DD II »
    72. a b c d e f g h i j k et l Archives départementales, 1579, Meurthe-et-Moselle, B500, no 60
    73. Archives départementales, 1605, Meurthe-et-Moselle, B500, no 28
    74. a b c et d Léon Louis et Paul Chevreux, Département des Vosges : Historique et statistiques des communes, hameaux, écarts, fermes du département des Vosges, Paris, Res Universis, , 2e éd. (1re éd. 1889) (ISBN 2-87760-644-9, ISSN 0993-7129)
    75. a b c d e f et g Archives départementales, Meurthe-et-Moselle, B617, no 25 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « ADB617 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
    76. Archives départementales, Meurthe-et-Moselle, B617, no 32
    77. Archives départementales, 1580, Meurthe-et-Moselle, B617, no 30
    78. Archives départementales, 1603, Meurthe-et-Moselle, B500, no 64
    79. Archives départementales, 1705, Meurthe-et-Moselle, B617, no 38
    80. a et b Archives départementales, 1700, Meurthe-et-Moselle, B617, no 38
    81. Archives départementales, 1705, Meurthe-et-Moselle, B500, no 64
    82. Archives départementales, 1700, Meurthe-et-Moselle, B 617, no 38
    83. Archives départementales, Meurthe-et-Moselle, 1603, B500, no 64
    84. Archives départementales, 1727, Meurthe-et-Moselle, B 617, no 40
    85. Description des chaumes par Thierry Alix, 1594, p. 118

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]