Nitting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nitting
Barville
Nitting
L'ancienne gare de Nitting.
Blason de Nitting Barville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Intercommunalité Communauté de communes Sarrebourg Moselle Sud
Maire
Mandat
Jean-Luc Chaigneau
2020-2026
Code postal 57790
Code commune 57509
Démographie
Gentilé Nittingeois, Nittingeoises
Population
municipale
472 hab. (2018 en augmentation de 0,85 % par rapport à 2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 18″ nord, 7° 01′ 50″ est
Altitude Min. 263 m
Max. 340 m
Superficie 8,86 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Sarrebourg
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Phalsbourg
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Nitting
Barville
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Nitting
Barville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Nitting
Barville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Nitting
Barville

Nitting est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique de Lorraine et fait partie du pays de Sarrebourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les gares de Nitting et de Barville-Bas étaient situées sur l'ancienne ligne de Sarrebourg à Abreschviller. La ligne, aujourd’hui déclassée et dont la voie a été déposée, a été réaménagée en piste cyclable.

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

  • Barville (hameau, qualifié de « nouveau village » en 1710).

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Nitting est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sarrebourg, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 87 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Nitho suivi du suffixe -ingen[6] puis -ing.
  • Nithingas[7] (VIIe siècle et 847), Nidengen (1504[6] et 1594[8]), Nietting ou Nutting (1710)[8], Nitting (1793), Nittingen (1940-1944).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989   Jean-Luc Chaigneau UMP conseiller général

conseiller régional

président de la communauté de communes des 2 Sarres

Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2018, la commune comptait 472 habitants[Note 3], en augmentation de 0,85 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
244220316307352471482520502
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
421411397381357336305341336
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
336334308294283282269265316
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2018
326334526515518493464460472
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.
  • Vestiges d'un château XVIIe siècle, ruiné en 1764.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Luc
  • Église paroissiale néo-gothique Saint-Luc, dépeuplée au début du XVIe siècle et son église détruite. L'église actuelle a été construite en 1870, mais le portail porte la date de 1867. Lors de l'incendie du village en , le clocher, la tribune et les voûtes furent détruits. La restauration fut réalisée entre 1945 et 1954.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une école maternelle qui regroupe les groupes scolaires de Nitting, Voyer et Hermelange.

Loisirs[modifier | modifier le code]

  • La commune de Nitting a inauguré, en , son réseau FTTH[14].
  • La commune dispose d'une aire de jeu, ainsi que d'un terrain de basketball / handball.
  • La commune est traversée par une piste cyclable, qui la relie à Abreschviller, Sarrebourg et Troisfontaines.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 1er avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 1er avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 1er avril 2021).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Sarrebourg », sur insee.fr (consulté le 1er avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 1er avril 2021).
  6. a et b Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
  7. Histoire linguistique d'Alsace et de Lorraine - Paul Lévy (1929)
  8. a et b Dictionnaire topographique du département de la Meurthe - Henri Lepage
  9. Un village fibré en Moselle. Consulté le 31 juillet 2010.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. RHD57 - Le réseau haut débit de la moselle