Zimming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Zimming
Zimming
Église de la Très-Sainte-Trinité.
Blason de Zimming
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes du District Urbain de Faulquemont
Maire
Mandat
Daniel Roth
2020-2026
Code postal 57690
Code commune 57762
Démographie
Gentilé Zimmingeois, Zimmingeoises
Population
municipale
709 hab. (2018 en augmentation de 3,5 % par rapport à 2013)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 34″ nord, 6° 35′ 19″ est
Altitude Min. 285 m
Max. 411 m
Superficie 7,87 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Faulquemont
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Zimming
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Zimming
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Zimming
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Zimming

Zimming est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Représentations cartographiques de la commune
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte avec les communes environnantes

La commune est située dans le département français de la Moselle, non loin de Saint-Avold. Le village est proche de l'autoroute A4 (aussi appelée Autoroute de l'Est) qui relie Paris et Strasbourg en passant par Metz.

Deux cours d'eau coulent sur le territoire de la commune: le ruisseau de Marange et le ruisseau de Friesegraben.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Zimming est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (67,2 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (66,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (46 %), forêts (26,6 %), prairies (10,9 %), zones agricoles hétérogènes (10,3 %), zones urbanisées (6,2 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennes mentions : Symmenges (1255)[8], Semanges (1476), Semenges (1499), Simingen (1594)[9], Zimmingen (1644)[10], Zenning (carte Cassini), Zimming (1793).

En allemand : Simingen[11], Zimmingen (1871-1918). En francique lorrain : Zéming.

Durant le XIXe siècle, Zimming était également connu sous l'alias de Zemmingen[12].

Les noms de famille Zimminger et Simminger désignaient autrefois les habitants du village et sont typiques de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les vestiges - pierres et tuiles - d'une voie romaine ont été découverts sur le ban de la commune, menant au village voisin de Boucheporn, centre important de production de céramique sigillée durant l'époque gallo-romaine. Le village dépendait au Moyen Âge de l'ancienne province de Lorraine et était possession de l'abbaye Saint-Martin-des-Glandières à Longeville-lès-Saint-Avold.

Cultes[modifier | modifier le code]

Du point de vue spirituel, le village est au Moyen Âge succursale de la vaste paroisse voisine de Boucheporn, de même que Bisten-en-Lorraine et Obervisse. L'état civil ne débute alors qu'en 1792 dans la paroisse-mère. L'église paroissiale, dédiée à la Sainte Trinité, date du XVIIIe siècle et est voûtée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Gabriel Drexler    
2001 2008 Corinne Laurent    
2008 2014 Jean-François Klotz    
2014 En cours Daniel Roth    

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[13] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 3 0,82
Marine Le Pen (FN) 135 36,99
Nicolas Sarkozy (UMP) 90 24,66 217 63,82
Jean-Luc Mélenchon (FG) 29 7,95
Philippe Poutou (NPA) 7 1,92
Nathalie Arthaud (LO) 2 0,55
Jacques Cheminade (SP) 2 0,55
François Bayrou (MoDem) 31 8,49
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 6 1,64
François Hollande (PS) 60 16,44 123 36,18
Inscrits 452 100,00 452 100,00
Abstentions 82 18,14 87 19,25
Votants 370 81,86 365 80,75
Blancs et nuls 5 1,35 25 6,85
Exprimés 365 98,65 340 93,15

Le résultat de l'élection présidentielle de 2017 dans cette commune est le suivant[14] :

Candidat Premier tour Deuxième tour
% Voix % Voix
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) 11,05 40
Marine Le Pen (FN) 42,82 155 64,38 188
Emmanuel Macron (EM) 11,05 40 35,62 104
Benoît Hamon (PS) 3,59 13
Nathalie Arthaud (LO) 0,55 2
Philippe Poutou (NPA) 0,55 2
Jacques Cheminade (SP) 0,00 0
Jean Lassalle (R) 1,38 5
Jean-Luc Mélenchon (LFI) 12,71 46
François Asselineau (UPR) 1,38 5
François Fillon (LR) 14,92 54
Inscrits 458 100,00 458 100,00
Abstentions 90 19,65 129 28,17
Votants 368 80,35 329 71,83
Blancs 5 1,36 29 8,81
Nuls 1 0,27 8 2,43
Exprimés 362 98,37 292 88,75

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[16].

En 2018, la commune comptait 709 habitants[Note 2], en augmentation de 3,5 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
365297358429435402358375350
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
340293273254234226209206185
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
205194454221930407274474596
1990 1999 2005 2010 2015 2018 - - -
658627637644706709---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18]. |recens-prem=2005 |nomb.)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Zimming possède une école primaire publique, « Les Quatre Saisons ».

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne cité militaire de la ligne Maginot et le fort du Kerfent, ayant livré combat en juin 1940.
  • Ancienne ferme de Betting (Bettingen).
  • Domaine la Bruyère.
  • Mederchen.
  • Reberg.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle Saint-Gengoulf de Bettingen.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Zimming Blason
De gueules à trois anneaux mal ordonnés entrelacés d'argent, accompagnés de trois glands du même posés en pairle.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 1er avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 1er avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 1er avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 1er avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 1er avril 2021).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 20 mai 2021)
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 20 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Mémoires de l'Académie nationale de Metz - Volume 45 (1865).
  9. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes-Ernest Nègre
  10. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle.
  11. Augustin Calmet - Notice de la Lorraine: qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg (1840)
  12. Administration générale des postes, Dictionnaire des postes aux lettres, contenant, dans un ordre alphabétique général, les noms des villes, communes et principaux lieux habités de la France, Paris, Imprimerie Royale, 1845.
  13. Ministère de l'Intérieur - Moselle (Lorraine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Zimming » (consulté le 10 janvier 2016).
  14. Ministère de l'Intérieur - Moselle (Grand Est), « Résultats de l'élection présidentielle de 2017 à Zimming » (consulté le 19 octobre 2017).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.