Zimming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Zimming
Image illustrative de l'article Zimming
Blason de Zimming
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Faulquemont
Intercommunalité Communauté de communes du District de Faulquemont
Maire
Mandat
Daniel Roth
2014-2020
Code postal 57690
Code commune 57762
Démographie
Gentilé Zimmingeois
Population
municipale
685 hab. (2013)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 34″ Nord 6° 35′ 19″ Est / 49.1261, 6.5886
Altitude Min. 285 m – Max. 411 m
Superficie 7,87 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Zimming

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Zimming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Zimming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Zimming

Zimming est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est, en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennes mentions : Symmenges (1255)[1], Semanges (1476), Semenges (1499), Simingen (1594)[2], Zimmingen (1644)[3], Zenning (carte Cassini), Zimming (1793).

En allemand : Simingen[4], Zimmingen (1871-1918). En francique lorrain : Zéming.

Durant le XIXe siècle, Zimming était également connu sous l'alias de Zemmingen[5].

Les noms de famille Zimminger et Simminger désignaient autrefois les habitants du village et sont typiques de la commune.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les vestiges - pierres et tuiles - d'une voie romaine ont été découverts sur le ban de la commune, menant au village voisin de Boucheporn, centre important de production de céramique sigillée durant l'époque gallo-romaine. Le village dépendait au Moyen Âge de l'ancienne province de Lorraine et était possession de l'abbaye Saint-Martin-des-Glandières à Longeville-lès-Saint-Avold.

Cultes[modifier | modifier le code]

Du point de vue spirituel, le village est au Moyen Âge succursale de la vaste paroisse voisine de Boucheporn, de même que Bisten-en-Lorraine et Obervisse. L'état civil ne débute alors qu'en 1792 dans la paroisse-mère. L'église paroissiale, dédiée à la Sainte Trinité, date du XVIIIe siècle et est voûtée.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Zimming Blason De gueules à trois anneaux entrelacés d'argent, accompagnés de trois glands du même posés en pairle.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2001 Gabriel Drexler    
2001 2008 Corinne Laurent    
2008 2014 Jean-François Klotz    
2014 En cours Daniel Roth    

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Le résultat de l'élection présidentielle de 2012 dans cette commune est le suivant[6] :

Candidat Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Eva Joly (EÉLV) 3 0,82
Marine Le Pen (FN) 135 36,99
Nicolas Sarkozy (UMP) 90 24,66 217 63,82
Jean-Luc Mélenchon (FG) 29 7,95
Philippe Poutou (NPA) 7 1,92
Nathalie Arthaud (LO) 2 0,55
Jacques Cheminade (SP) 2 0,55
François Bayrou (MoDem) 31 8,49
Nicolas Dupont-Aignan (DLR) 6 1,64
François Hollande (PS) 60 16,44 123 36,18
Inscrits 452 100,00 452 100,00
Abstentions 82 18,14 87 19,25
Votants 370 81,86 365 80,75
Blancs et nuls 5 1,35 25 6,85
Exprimés 365 98,65 340 93,15

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 685 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
365 297 358 429 435 402 358 375 350
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
340 293 273 254 234 226 209 206 185
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
205 194 454 221 930 407 274 474 596
1990 1999 2005 2008 2010 2013 - - -
658 627 637 634 644 685 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne cité militaire de la ligne Maginot et le fort du Kerfent, ayant livré combat en juin 1940.
  • Ancienne ferme de Betting (Bettingen).
  • Domaine la Bruyère.
  • Mederchen.
  • Reberg.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoires de l'Académie nationale de Metz - Volume 45 (1865).
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes-Ernest Nègre
  3. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle.
  4. Augustin Calmet - Notice de la Lorraine: qui comprend les duchés de Bar et de Luxembourg (1840)
  5. Administration générale des postes, Dictionnaire des postes aux lettres, contenant, dans un ordre alphabétique général, les noms des villes, communes et principaux lieux habités de la France, Paris, Imprimerie Royale, 1845.
  6. Ministère de l'Intérieur - Moselle (Lorraine), « Résultats de l'élection présidentielle de 2012 à Zimming » (consulté le 10 janvier 2016)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.