Russange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Russange
Russange
Église Saint-Luc.
Blason de Russange
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Algrange
Intercommunalité Communauté de communes du Pays-Haut Val d'Alzette
Maire
Mandat
Gilbert Kaiser
2014–2020
Code postal 57390
Code commune 57603
Démographie
Gentilé Russangeois
Population
municipale
1 258 hab. (2015 en augmentation de 17,13 % par rapport à 2010)
Densité 364 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 28′ 54″ nord, 5° 57′ 15″ est
Altitude Min. 294 m
Max. 415 m
Superficie 3,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Russange

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Russange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Russange

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Russange
Liens
Site web russange.fr

Russange est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Anciens noms[1],[2] : Ruscingen (1184)[3], Rucenge (1195), Reusange (1225), Rudechinga (1294)[4], Russinga (XIVe siècle), Ruizingen (1574), Russingen (XVIIIe siècle - pouillé de Trèves), Russange (1793).
  • En luxembourgeois : Réisséng[5]. En allemand : Rüssingen (1871-1918/1940-44).

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Russange Blason Écartelé aux 1 et 4 d'argent à l'écusson de gueules, et aux 2 et 3 de gueules à la croix ancrée d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2001 Raymond Uters PS  
mars 2001   Gilbert Kaiser UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2015, la commune comptait 1 258 habitants[Note 1], en augmentation de 17,13 % par rapport à 2010 (Moselle : -0,06 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1841 1861 1866 1871 1875 1880
245197242292320321344386455
1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926 1931
5305286241 1631 1141 4051 0591 1641 541
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
1 5091 2581 2521 2181 1631 1281 0361 0261 068
2006 2011 2015 - - - - - -
9971 0991 258------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9]. |recens-prem=2006 |no.)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

Le dialecte traditionnel de la commune est le francique luxembourgeois, dialecte qui était encore largement parlé par les anciens dans les années 1980.
À noter que le vocabulaire local est quelque peu différent par rapport au « luxembourgeois standard ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine entre Rédange et Russange ; vestiges.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle de Russange.
  • Église Saint-Luc, construite en 1743 et profondément transformée intérieurement en 1958. Elle possède également un petit orgue de 5 jeux construit par Joseph Albert en 1958 et restauré il y a quelques années.
  • Chapelle construite en 1925.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert-Louis Piernet (dir.), Hemechtsland a Sprooch : Réisséng, H.A.S. (no 8), (ISSN 0762-7440)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  2. Toponymie générale de la France: Tome 2 - Ernest Nègre
  3. La toponymie du Pays-Haut entre mythes et réalité - Alain Simmer
  4. Mémoires de L'Académie Impériale de Metz XLV, Année 1863-1864
  5. Marcel Konne et Albert-Louis Piernet, « Dierfer vun äiser Hemecht », Hemechtsland a Sprooch, no 1,‎ (ISSN 0762-7440)
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.