Pournoy-la-Chétive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pournoy-la-Grasse.
Pournoy-la-Chétive
Pournoy-la-Chétive
Église Saint-Rémi.
Blason de Pournoy-la-Chétive
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Canton Les Coteaux de Moselle
Intercommunalité Metz Métropole
Maire
Mandat
Martine Michel
2014-2020
Code postal 57420
Code commune 57553
Démographie
Gentilé Pioponneux [1]
Population
municipale
643 hab. (2014)
Densité 251 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 14″ nord, 6° 09′ 23″ est
Altitude Min. 171 m
Max. 197 m
Superficie 2,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Pournoy-la-Chétive

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Pournoy-la-Chétive

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pournoy-la-Chétive

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pournoy-la-Chétive
Liens
Site web http://www.mairiepournoylachetive.com

Pournoy-la-Chétive est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Pournoy-la-Chétive est un village situé au sud du Pays messin, sur la rive gauche de la Seille.

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Prenoy-la-Chaitifve (1404) ; Pougnoy, Pourgnoy la Chétive (1518) ; Prenoy la Chétive (1544) ; Prenoy ou Pounoy la Chetifve (1594) ; Pourboy la Chative (1608) ; Ponnoy (1742) ; Ponoi le Chatrice (1756). En lorrain : Poneu lai Chaitif ou lai p'tiat Poneu.

Du latin prunus, était planté de pruniers[2].

Chétive est issu du latin captivus, ("captif, prisonnier") indique au Moyen Âge quelqu'un ou quelque chose de "pauvre", de "faible" ou de "malheureux".

Se distingue de Pournoy-la-Grasse, à seulement quelques kilomètres de là. La différence entre les deux Pournoy lorrains a dû être marquée au Moyen Âge par une richesse de l'un par rapport à l'autre, richesse absolue ou de qualité de la terre à labourer.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendait de l'ancien Pays messin, en l'Isle.
  • Domaine de l'église de Metz contesté par le duc de Lorraine.
  • Par le traité de Nomeny (1604), Pournoy-la-Chétive fut attribuée à Metz.
  • De 1790 à 2015, Pournoy-la-Chétive était une commune de l'ex-canton de Verny.
  • 28 septembre 2017 : un projet de methanisation est lancé par un agriculteur voisin...
  • 16 octobre 2017 : Les habitants se mobilisent et créent l'association Qualité et cadre de vie Pournoy-la-Chetive et alentours.
  • 7 novembre 2017 : Après de nombreuses mobilisations des habitants, une pétition recueillant 1000 signatures, le porteur de projet abandonne l'implantation sur la commune de Pournoy-la-Chetive.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 mars 2001 Paul Didelon    
mars 2001   Adrien Tresson    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2015, la commune comptait 642 habitants[Note 1], en diminution de 2,28 % par rapport à 2010 (Moselle : -0,06 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
163 180 172 203 205 211 191 194 149
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
143 130 127 123 116 113 107 121 177
1926 1931 1936 1954 1962 1968 1975 1982 1990
118 121 99 135 152 170 345 563 520
1999 2006 2011 2015 - - - - -
666 684 648 642 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6]. |recens-prem.)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Rémi, moderne, par Madeline : vitraux de Kopp ; le clocher de l'ancienne église était fortifié.
  • Parc aux trois nationalités soutenu par l'association la chaîne de la mémoire.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Adam (1778-1829), capitaine au 10e régiment d’infanterie légère, officier de la Légion d’honneur (1813), né à Pournoy-la-Chétive[7].
  • François Lacour (1790-1845), sergent d’infanterie, garde des eaux et forêts, chevalier de la Légion d’honneur (1813), né à Pournoy-la-Chétive[8].
  • Dominique Henry (1825-1906), capitaine d’infanterie, médaille militaire (1859), médaille d’Italie, chevalier de la Légion d’honneur (1868), né à Pournoy-la-Chétive[9].
  • Antoine Petitmangin (1839-1911), adjoint principal de 1re classe du génie, médaille militaire (1870), chevalier de la Légion d’honneur (1892), né à Pournoy-la-Chétive[10].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de la commune : http://www.pournoychetive.onlc.fr/0-Index.html

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]