Camp du Ban-Saint-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le camp du Ban-Saint-Jean est un ancien camp militaire situé entre Denting, Coume, Niedervisse et Momerstroff près de Boulay-Moselle dans le département de la Moselle.

Historique[modifier | modifier le code]

Le camp du Ban-Saint-Jean fut construit dans les années 1930 pour loger les troupes du 146e RIF, chargé de la défense des ouvrages de la Ligne Maginot voisine.

Il a été utilisé lors de la Seconde Guerre mondiale par les Allemands comme camp de prisonniers de guerre (Stalag XII-F) soviétiques. 2 879 corps[1] placés dans des charniers ont été exhumés et reposent désormais dans le cimetière militaire soviétique de Noyers-Saint-Martin dans l'Oise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) J.P. MENAGB, « Lettre du Secrétariat aux Anciens Combattants (section "combien exactement" du site) », Fabrice Schwanse, (consulté le 25 octobre 9)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gabriel Becker, Le camp du Ban-Saint-Jean, 1941-1944 : Lumière sur une honte enfouie, Knutange, Fensch-vallée, , 212 p. (ISBN 2-908196-63-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]