Diesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diesen
Église Notre-Dame-de-la-Paix.
Église Notre-Dame-de-la-Paix.
Blason de Diesen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Saint-Avold
Intercommunalité Agglo Saint-Avold Centre mosellan
Maire
Mandat
Gabriel Walkowiak
2014-2020
Code postal 57890
Code commune 57765
Démographie
Gentilé Diesenois
Population
municipale
1 078 hab. (2014)
Densité 197 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 43″ nord, 6° 40′ 44″ est
Altitude Min. 213 m – Max. 270 m
Superficie 5,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Diesen

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Diesen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Diesen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Diesen

Diesen est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est. Elle est localisée dans la région naturelle du Warndt et dans le bassin de vie de la Moselle-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Écarts[modifier | modifier le code]

  • la maison forestière dite « de Carling » : située à la sortie de Carling, elle est bâtie en réalité sur le ban de la commune de Diesen. Déclassifiée en tant que maison forestière, elle a été vendue à un particulier en 1980. Construite à l'époque impériale allemande, elle est séparée par un petit fossé du ban de la commune de Carling. Les occupants successifs (gardes-forestiers) du XIXe au XXe siècle étaient : Karl Alwin Eduard Süssbier (de Berlin), M. Rinck (de Wangenbourg), M. Boulanger, Charles Baudinet, Alex Rinck, Georges Meiss, M. Pillet.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Dizène (XVIIIe siècle), Dezin (1756), Dyesen (1773), Diesen (1793).
  • En allemand : Ober et Nieder Diezen[1]. En francique lorrain : Diesen.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Citée pour la première fois en 1422.
  • Diesen-Haut et Diesen-Bas faisaient partie de la baronnie d'Überherrn.
  • Possession du comté de Sarrebruck en 1713 ; rattachement à la France en 1767.
  • Rattachée à Porcelette de 1811 à 1953.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2014 Erwin Thiel SE  
2014 en cours Gabriel Walkowiack    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 078 habitants, en diminution de -1,64 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
97 116 730 1 008 1 017 1 182 1 137 1 180 1 144
2007 2011 2014 - - - - - -
1 108 1 088 1 078 - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église évangélique mennonite.
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-la-Paix. Remplace une chapelle construite vers 1900 et détruite au cours de la Seconde Guerre mondiale. Nouvelle église construite en 1958-1959 sur les plans de l'architecte Ch. Sommermatter
  • Église évangélique mennonite, rue de l’Église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Albert Beck (1919-2009).

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .