Semécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Semécourt
Église Saint-Sylvestre.
Église Saint-Sylvestre.
Blason de Semécourt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Canton Sillon mosellan
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Moselle
Maire
Mandat
Eugène Weisse
2014-2020
Code postal 57280
Code commune 57645
Démographie
Gentilé Semécourtois [1]
Population
municipale
932 hab. (2014)
Densité 405 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 38″ nord, 6° 08′ 07″ est
Altitude Min. 167 m – Max. 266 m
Superficie 2,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Semécourt

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Semécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Semécourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Semécourt
Liens
Site web http://www.semecourt.fr

Semécourt est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Semécourt est un village du Pays messin, situé à mi-chemin entre Metz et Thionville, les deux villes les plus peuplées du département. Les localités proches sont Fèves, Maizières-lès-Metz et Marange-Silvange.

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

D'un nom de personne germanique Sesmar suivi du suffixe -ingas qui a été remplacé au IXe siècle par le bas latin -cortem[2] : Sesmeringas (857), Semaricurt et Semaricourt (875), Seimaricurtis (960), Seimercurts (1138), Semeicort (1301), Semecort (1475). Sigmarshofen (1915-1918). En lorrain : S'méco.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dépendait du Val de Metz, au pays Messin. Village partagé en cinq bans.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Semécourt Blason D'or à la bordure d'azur au chef de gueules chargé de trois besants d'or, le premier chargé d'une croix pattée.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1971 mars 2001 Claude Heiser    
mars 2001   Eugène Weisse soutien LCR 2002  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 932 habitants, en augmentation de 8,62 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1836 1841 1861 1866 1871 1875
286 296 326 302 301 273 292 262 270
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
264 254 266 250 268 292 245 238 269
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
272 297 101 285 415 509 590 733 835
1999 2007 2011 2014 - - - - -
874 833 886 932 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Passage d'une voie romaine.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Sylvestre, moderne XXe siècle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Cunier, Semécourt : onze siècles d'histoire d'un village méconnu du Pays Messin, Édition Serpenoise, 1997, 167 p. (ISBN 2-87692-350-5 et 9782876923508).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]