Sarreinsming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sarre et Insming.
Sarreinsming
Image illustrative de l'article Sarreinsming
Blason de Sarreinsming
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Sarreguemines
Intercommunalité Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Maire
Mandat
Yves Zins
2014-2020
Code postal 57905
Code commune 57633
Démographie
Gentilé Sarreinsmingeois
Population
municipale
1 293 hab. (2013)
Densité 185 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 23″ N 7° 06′ 34″ E / 49.0897222222, 7.1094444444449° 05′ 23″ Nord 7° 06′ 34″ Est / 49.0897222222, 7.10944444444
Altitude Min. 194 m – Max. 310 m
Superficie 6,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de Moselle
City locator 14.svg
Sarreinsming

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de Moselle
City locator 14.svg
Sarreinsming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sarreinsming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sarreinsming

Sarreinsming est une commune française située en région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

  • Village perché au-dessus de la Sarre.
  • Situé entre 194 et 310 m d'altitude, Sarreinsming est devenu une commune résidentielle distante de 1 km de la ville la plus proche, Sarreguemines
  • Le village est ceinturé par des massifs forestiers : Grosswald, Lehwald, Studenwald, Honigwald, Jungwald. 

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • 1152 : Hesemingen, 1249: Ensmyngen, 1261 : Ensmingen, 1301 : Ensminga, 1304 : Einsmingen, 1348 : Einssmingen, 1365 : Asmange sur la Sarre, 1365 : Sareinsming, 1594 : Sar Enssingen, 1594 : Sar-Einsming, 1684 : Sarrinsming, 1751 : Saarinsming, 1793 : Sarre Insming, 1801 : Sarcusming[1], 1871-1918 : Saareinsmingen.
  • Ääsminge[2] et Äänsminge en francique rhénan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Sarreinsming

Coupé d'argent au lion léopardé de gueules et de sable au massacre d'or surmonté d'une étoile à six rais de gueules.
Armes des anciens seigneurs : les Studigel en chef, et les Gentersberg en pointe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1955 mars 1989 Victor Biebel    
mars 1989 mars 2001 Fabien Brundaller    
mars 2001 en cours Pierre Schaub    

Liste des maires successifs de 1792 à 1989[3] :

Identité Période
Prat Jacques-Louis 1792-1794
Pax Georges 1795/1799
Alles Nicolas 1800
Hoffmann Nicolas 1801/1803
Jung Christophe 1803/1806
Nickles Christophe 1806
Orditz Jakob 1806/1812
Jung Cristophe 1813/1814
Buring Simon 1814/1821
Pink Gaspard 1821/1830
Pax Jean 1830/1836
Schille Nicolas 1855/1865
Pax Henry 1865/1881
Bock ? 1882/1887
Barre ? 1888/1891
Behr Jakob 1891/1892
Pax Alexandre 1892/1908
Porte A. 1909
Heilig Joseph 1909/1919
Beck André 1920/1924
Kihn Joseph 1925/1935
Schille Pierre 1935/1944
Ollinger Pierre 1945
Heilig Eugène 1945/1947
Wagner Charles 1947/1955
Biebel Victor 1955/1989

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 293 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
410 467 498 575 771 765 810 847 834
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
827 839 802 896 920 985 941 958 954
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
916 924 859 836 963 994 1 159 1 174 1 182
1990 1999 2007 2008 2012 2013 - - -
1 166 1 249 1 311 1 303 1 291 1 293 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Vestiges gallo-romains de Heidenkopf (Häädekopp en francique) : villa, ensemble thermal, canalisation, tessons de céramique. Le site a été inscrit monument historique par arrêté du 14 octobre 2002[5].
  • Le moulin de Sarreinsming.
  • Le Rebberg, colline où l'on cultiva pendant des siècles un vignoble fameux.

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Cyriaque 1824 de style grange. ( l'église a fêté son bicentenaire en 2014).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Geoplatt
  3. Fasicule écomusée 1983.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  5. « Notice no PA57000024 », base Mérimée, ministère français de la Culture