Blies-Ébersing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Vahl-Ebersing.
image illustrant une commune de la Moselle
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Moselle.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Blies-Ébersing
Le village.
Le village.
Blason de Blies-Ébersing
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Sarreguemines
Intercommunalité Communauté d'agglomération Sarreguemines Confluences
Maire
Mandat
Pascal Tarillon
2014-2020
Code postal 57200
Code commune 57092
Démographie
Gentilé Blies-Ebersingeois
Population
municipale
642 hab. (2014)
Densité 123 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 07′ 30″ nord, 7° 08′ 45″ est
Altitude Min. 201 m – Max. 326 m
Superficie 5,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Blies-Ébersing

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Blies-Ébersing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Blies-Ébersing

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Blies-Ébersing

Blies-Ébersing est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-est en région Grand Est. Ses habitants sont appelés les Blies-Ebersingeois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Blies-Ébersing est située à 7 km au nord-est du centre de Sarreguemines et est attenante au quartier sarregueminois de Folpersviller. Le village s'étend le long de la route départementale 82 longeant la Blies, entre Frauenberg et Bliesbruck.

La Blies sert de frontière entre le village et le territoire allemand. Cette proximité géographique avec l'Allemagne incite d'ailleurs de nombreux ressortissants allemands à s'installer dans la commune.

La superficie de la commune est relativement petite (5,24 km²) mais les paysages y sont très vallonnés. Comparativement aux communes voisines, les rives de la Blies sont particulièrement abruptes à Blies-Ebersing.

Les fermes du Grand Wiesing et du Petit Wiesing, situés au sud du ban, dominent à droite la route départementale Sarreguemines - Bitche.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Blies-Ébersing[modifier | modifier le code]

  • Étymologiquement, le nom de Blies-Ebersing semble venir de l'agrégation de Blies, la rivière bordant le village et Eber qui signifie verrat en allemand et désignait par extension le sanglier (l'emblème du village est d'ailleurs un sanglier), suivi du suffixe -ing.
  • En francique lorrain : Ebersinge[1].
  • Eburchingen (1393), Ebersingen et Ebesingen (1581), Eberssingen (1594), Ebersching (XVIIIe siècle), Ebersing (1793), Blisebersing (1801), Bliesebersingen (carte de l'état-major), Blies-Ebersingen/Bliesebersingen (1871-1918 et 1940-1944).

Wiesing[modifier | modifier le code]

  • Wisingen (1620), Wiesingen (1681), Visinguin et Visinguen (1702), Wisingue/Visingue (1756), Wisenguen/Wisengen (1779), Visingerhoff (carte Cassini), Wising (XIXe siècle).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 1995 Charles Bertrand    
mars 1995 mars 2001 Robert Tornow    
mars 2001 en cours Pascal Tarillon    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 642 habitants, en augmentation de 9,18 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1836 1841 1861 1866 1871 1875
185 245 313 406 340 402 397 381 366
1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921 1926
383 382 361 362 370 394 392 351 380
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
348 330 303 304 360 369 423 457 479
1999 2004 2009 2014 - - - - -
529 538 588 642 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Nécropole du haut Moyen Âge.
  • Église Saint-Hubert 1874.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]