Gosselming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gosselming
Église Saint-Sévère.
Église Saint-Sévère.
Blason de Gosselming
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarrebourg-Château-Salins
Canton Sarrebourg
Intercommunalité Communauté de communes de Sarrebourg - Moselle Sud
Maire
Mandat
Serge Hick
2014-2020
Code postal 57930
Code commune 57255
Démographie
Population
municipale
609 hab. (2014)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 47′ 33″ nord, 7° 00′ 12″ est
Altitude Min. 232 m – Max. 285 m
Superficie 10,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Gosselming

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Gosselming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gosselming

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gosselming

Gosselming est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique de Lorraine et fait partie du pays de Sarrebourg.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, dont la majorité du territoire est constitué de forêts, se situe à environ huit kilomètres au nord-ouest de Sarrebourg.

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Les deux hameaux de Alsing (Altzingen en 1526) et Bromsenhoff sont rattachés à la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité est citée au Moyen Âge pour la première fois sous la forme Gozhelminge.

Gocemenges et Goceming (1213), Gosselmyngen et Gosselminga (1240), Gocelmingen (1268), Gosselmingen (1312), Gosselmyngen et Gosselmingen (XVe siècle), Gosselingen (1490), Gosselminguen (1555), Gossmingen (1559), Gosselmanges (1574), Goselingen (1751), Gosselming (1793), Gosselmingen (1871-1918 et 1940-1944).

Histoire[modifier | modifier le code]

Totalement détruite durant la guerre de Trente Ans. Partie du domaine épiscopal de Sarrebourg, donnée en fief aux seigneurs de Fénétrange, puis au duc de Lorraine. Le village est réuni au royaume de France depuis 1766.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
en 1846   Antoine Dumont[1]    
mars 1965 mars 1995 Raymond Dietrich    
mars 1995 mars 2001 Gilbert Littner    
mars 2001 en cours Serge Hick    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 609 habitants, en diminution de -2,56 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
459 537 551 657 705 777 749 659 680
1856 1861 1871 1875 1880 1885 1890 1895 1900
599 644 626 609 599 574 537 545 503
1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
510 516 507 517 519 531 535 469 467
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 -
444 476 486 526 536 614 610 609 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Vestiges de villas romaines : urnes funéraires, tessons.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Sévère 1813 : orgue XVIIIe siècle.
  • Synagogue construite aux environs de 1802, cesse de fonctionner en 1933, située rue des Lauriers.

Cimetière Mennonites[modifier | modifier le code]

Cimetière mennonite.
Ancienne synagogue.
  • Ancien cimetière mennonite.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]