Volmerange-lès-Boulay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Volmerange-les-Mines et Boulay.
Volmerange-lès-Boulay
Église Saint-Hubert.
Église Saint-Hubert.
Blason de Volmerange-lès-Boulay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Canton Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes Houve-Pays boulageois
Maire
Mandat
Pierre-Frédéric Albert
2014-2020
Code postal 57220
Code commune 57730
Démographie
Gentilé Volmerangeois
Population
municipale
570 hab. (2014)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 09″ nord, 6° 26′ 55″ est
Altitude Min. 200 m – Max. 305 m
Superficie 5,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Volmerange-lès-Boulay

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Volmerange-lès-Boulay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Volmerange-lès-Boulay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Volmerange-lès-Boulay

Volmerange-lès-Boulay est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Volmerange-lès-Boulay se situe à 35 km à l'est de Metz.

Carte de la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • D'un nom de personne germanique Wolemar[1] suivi du suffixe -ing francisé en -ange.
  • Wolmeringa (1147)[2], Wormerengis (1186), Wolmerenges (XIIe siècle), Wolmeringesci (1228), Walmerange (1307), Wormerange (1331), Wolmingen/Wolmringen et Wolmringa (1406), Wolmerange (1429), Welmeringen et Wolmeringen (1594), Vollerange et Volmerange (1680)[3].
  • Volmeringen (1871-1918), Wolmeringen (1940-1944).
  • En francique lorrain : Wolmeringen.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Dépendait de l'ancien duché de Lorraine et était siège d'une seigneurie partagée entre Lorraine et évêché.
  • Les sires de Volmerange avaient leur château fort à Pétrange dès 1287 (voir Hinckange).
  • Village renommé pour son vin.
  • Le sobriquet donné par les villages voisins aux habitants de Volmerange était « Niedschwin ».

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Volmerange-lès-Boulay Blason De vair plain.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1983   Gérard Vecrigner PS soutien LO 2002  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 570 habitants, en diminution de -1,21 % par rapport à 2009 (Moselle : 0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
357 379 412 432 495 507 400 400 395
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
389 364 366 362 344 318 293 281 275
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
252 246 252 221 204 236 227 197 305
1990 1999 2007 2011 2014 - - - -
392 403 568 570 570 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (10 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (20,6 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 18,7 %, 30 à 44 ans = 27,1 %, 45 à 59 ans = 21,8 %, plus de 60 ans = 8,5 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 22,9 %, 15 à 29 ans = 21,1 %, 30 à 44 ans = 25,7 %, 45 à 59 ans = 18,7 %, plus de 60 ans = 11,7 %).
Pyramide des âges à Volmerange-lès-Boulay en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
0,4 
0,7 
75 à 89 ans
2,8 
7,4 
60 à 74 ans
8,5 
21,8 
45 à 59 ans
18,7 
27,1 
30 à 44 ans
25,7 
18,7 
15 à 29 ans
21,1 
23,9 
0 à 14 ans
22,9 
Pyramide des âges du département de la Moselle en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90  ans ou +
0,7 
5,4 
75 à 89 ans
8,6 
12,6 
60 à 74 ans
13,6 
21,7 
45 à 59 ans
21,3 
21,7 
30 à 44 ans
20,6 
20,2 
15 à 29 ans
18,4 
18,3 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Volmerange dans la littérature[modifier | modifier le code]

Un village Volmerange est cité dans le poème d’Aragon, Le Conscrit des cent villages, écrit comme acte de Résistance intellectuelle de manière clandestine au printemps 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale[10].

Sans autre précision de la part du poète, il peut s'agir au choix de :

tous deux situés dans le département de la Moselle.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Hubert 1730.
  • Chapelle Saint-Jacques, ruinée en 1830.

Économie[modifier | modifier le code]

Il y a une distillerie, un atelier de jus de pomme, un vieux lavoir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes-Ernest Nègre.
  2. shanied - Histoire de Volmerange les Boulay.
  3. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Évolution et structure de la population à Volmerange-lès-Boulay en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 décembre 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Moselle en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 décembre 2011)
  10. Louis Aragon, « Le Conscrit des cent villages », publié initialement dans La Diane française, consulté dans Pierre Seghers, La Résistance et ses poètes : France, 1940-1945, Paris : Seghers, 2004 (2e édition). (ISBN 2-232-12242-5), p. 373-375