Téterchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Téterchen
Téterchen
Église Saint-Ruf.
Blason de Téterchen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Forbach-Boulay-Moselle
Intercommunalité Communauté de communes Houve-Pays Boulageois
Maire
Mandat
Emmanuel Michel
2020-2026
Code postal 57220
Code commune 57667
Démographie
Gentilé Téterchenois
Population
municipale
790 hab. (2019 en augmentation de 3,13 % par rapport à 2013)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 58″ nord, 6° 33′ 39″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 372 m
Superficie 8,75 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Boulay-Moselle
Législatives Septième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Téterchen
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Téterchen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Téterchen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Téterchen

Téterchen est une commune française située dans le département de la Moselle et le bassin de vie de la Moselle-Est, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Téterchen est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (64,8 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (69,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (57,7 %), forêts (19,9 %), zones urbanisées (10,5 %), prairies (7,1 %), zones humides intérieures (4,8 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Tittriche (1240 et 1249), Titreken et Teterchen (1262), Tetercken (1291), Etercken (1303), Titerche (1364), Tirterchin/Duterchin/Tuterchin/Tieterchin/Tieterchen/Veterchen (1544), Tetterchen (1594), Teterken (1633), Tetrinchen (1681), Teterthien et Tetterthien (1715), Tetercken (1779), Teterchen (1793), Teter (carte Cassini).
  • Le nom de Téterchen fut modifié en Diedringen pendant l'annexion allemande[8] de 1940-1944.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le territoire dépendait de l'ancien duché de Lorraine. C'était un fief partagé entre les seigneurs de Boulay, de Berus et de Varsberg.

Au centre du village, dans la rue du Couvent, se trouve un bâtiment qui fut couvent de l'ordre des Rédemptoristes de 1847-1895[9] à 1965 (ils en furent chassés en 1871 à la suite de l'annexion allemande). Ce bâtiment remplace celui d'un hôpital fondé au XIIIe siècle. Après 1965 il accueillait un hospice, et désormais on y trouve depuis 2006 des logements ainsi que des commerces.

À Téterchen, comme dans nombre de communes au nord et à l'est de la Nied allemande, les anciennes générations parlent le francique (dialecte).

Téterchen possédait une gare SNCF sur la ligne 12a Thionville (Diedenhofen)-Sarreguemines et la ligne 13a reliant Courcelles-sur-Nied (Kurzel) à Hargarten/Falck. Le tronçon de la ligne 13a reliant Boulay (Bolchen) à Téterchen fut ouvert en 1876, puis fermé au trafic voyageur après 1944 ; cette ligne est désormais désaffectée. Le tronçon de la ligne 12a reliant Hargaten/Falck à Téterchen fut ouvert en 1883 ; actuellement cette ligne sert essentiellement au fret.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1980 ? François Trombini S.E.  
mai 2020 En cours Emmanuel Michel    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2019, la commune comptait 790 habitants[Note 2], en augmentation de 3,13 % par rapport à 2013 (Moselle : −0,03 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
380442646620794764729746694
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
6427686186116306281 056661578
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
672691598558578629675631701
1990 1999 2005 2006 2010 2015 2019 - -
703608621613729791790--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13]. |recens-prem=2005 |n.)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Ancienne chapelle du couvent des rédemptoristes.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Traces d'habitations romaines, sépultures, fragments de tuile.
  • Site archéologique de la nécropole tumulaire de Teterchen, lieu-dit Hinter der Müehle.
  • Les fermes de Alsch et Alstadt, aujourd'hui disparues.
  • Premier parc éolien lorrain[Quand ?] au nord de la commune ; la plus haute éolienne mesure 124 m[14].
  • Église Saint-Ruf, début XIXe siècle.
  • Ancien couvent avec chapelle de rédemptoristes.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Téterchen Blason
Ecartelé aux 1 et 4 d'or à la croix ancrée de gueules, et aux 2 et 3 d'azur au lion couronné d'argent, à la crosse d'argent en pal brochant sur la partition.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. (de) Landkreis Sankt Avold
  9. 1895 d'après le Quid
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  14. Ferme éolienne de Teterchen