Kerling-lès-Sierck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Kerlingen.
Kerling-lès-Sierck
Haute-Sierck
Église Saint-Jean-Baptiste.
Église Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Kerling-lès-SierckHaute-Sierck
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Thionville
Canton Bouzonville
Intercommunalité Communauté de communes du Bouzonvillois et des Trois-Frontières
Maire
Mandat
Jean-Michel Hirtz
2014-2020
Code postal 57480
Code commune 57361
Démographie
Population
municipale
540 hab. (2014)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 23′ 55″ nord, 6° 21′ 01″ est
Altitude Min. 175 m
Max. 311 m
Superficie 17,82 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 14.svg
Kerling-lès-Sierck
Haute-Sierck

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 14.svg
Kerling-lès-Sierck
Haute-Sierck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kerling-lès-Sierck
Haute-Sierck

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kerling-lès-Sierck
Haute-Sierck
Liens
Site web http://www.mairiekerling.fr/

Kerling-lès-Sierck est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Écarts et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Nom de la commune[modifier | modifier le code]

  • Kerling-lès-Sierck : Crellingon (874), Cherlingen (1084), Kerkelingen (1115), Karlenges (1139), Kirlinga (XIIIe siècle), Kirling (1220), Kerlange et Keldange (1295), Kerlinga et Kelinga (1456), Kerlenga (1526), Kerlingen (1594), Kelrlingen (XVIIe siècle), Querlin (1681), Kirling (1686), Kerling (1793), Kerlingen (1871-1918 et 1940-1944), Kerling-lès-Sierck (1955). En francique lorrain : Kiirléngen, Kierléngen et Kerléngen.
  • Haute-Sierck : Udensirck (1594), Udensircq (XVIIe siècle), Ouden-Sierck (1645-1676), Audesir (1656), Odensierk (1681), Audensierck (1686), Haudensirk (1715), Audensirck et Audensrik (1717), Sierques-Haut (1724), Adensirque (1756), Ober Sierck (1941-1944). En Francique lorrain : Audesirk[1], Auderseréck et Auder-Seréck.
  • Freching : Frichingen (1594), Freichingen (1681), Frechingen, (1717), Friching (1722), Freichen (1744), Freischingen et Frichingen (1756), Freking (carte Cassini), Fréching ou Freischingen (1825), Freckingen (1941-1944). En allemand: Frückingen[1]. En francique lorrain : Freschéngen et Frechéngen.

Sobriquet[modifier | modifier le code]

Sobriquets anciens désignant les habitants de la commune[2]:

  • Di Kiirlénger Wandjhangen (les fanfarons de Kerling).
  • Di Frechénger Blatzkoddern (les matous de Freching).
  • Di Audersërécker Hunnereiter (les chevaucheurs de coqs de Haute-Sierck).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 1995 Fernand Berger    
mars 1995 mars 2008 Louis Berger    
mars 2008 en cours Jean-Michel Hirtz    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2014, la commune comptait 540 habitants[Note 1], en augmentation de 4,05 % par rapport à 2009 (Moselle : +0,02 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
398 313 372 624 807 825 831 827 803
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
688 718 664 647 652 596 614 597 536
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
484 439 445 389 400 483 447 422 408
1990 1999 2006 2007 2008 2013 2014 - -
384 439 493 501 508 535 540 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Possédait un prieuré en 1088 dont le voué était le duc de Lorraine. Disparition du prieuré vers 1450.
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste néo-gothique, construction 1re moitié XIXe siècle , reconstruite en 1900.
  • Chapelle Saint-Joseph, à Freching, construite en 1887.
  • Chapelle Saint-Nicolas, à Haute-Sierck, construction 1re moitié XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868.
  2. http://www.apach.heintz57.org/kerlinginfos.htm
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.