Rimande (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
la Rimande
Image illustrative de l'article Rimande (rivière)
Caractéristiques
Longueur 14,2 km [1]
Bassin ?
Bassin collecteur le Rhône
Débit moyen ? (Saint-Julien-Boutières)
Nombre de Strahler 3
Cours
Source à deux kilomètres au nord-est du Mont Mézenc
· Localisation Chaudeyrolles
· Altitude 1 430 m
· Coordonnées 44° 55′ 43″ N, 4° 12′ 10″ E
Confluence Eyrieux
· Localisation Saint-Julien-Boutières
· Altitude 622 m
· Coordonnées 44° 58′ 09″ N, 4° 21′ 03″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Haute-Loire et Ardèche
Régions traversées Auvergne-Rhône-Alpes

Sources : SANDRE:« V4100520 », Géoportail

La Rimande est un ruisseau des départements Ardèche et Haute-Loire de la région Auvergne-Rhône-Alpes et un affluent de l'Eyrieux, c'est-à-dire un sous-affluent du Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une longueur de 14,2 kilomètres[1], la Rimande prend sa source à moins d'un km au nord-est de la Grosse Roche (1 538 m), à l'altitude 1 430 mètres, sur la commune de Les Vastres[2]. Sa source est aussi à environ deux kilomètres au nord-est du Mont Mézenc (1 753 m).

La Rimande se jette dans l'Eyrieux sur la commune de Saint-Julien-Boutières, à l'altitude 622 mètres, entre les lieux-dits Peyronnet et Ferrand[2].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans les deux départements de l'Ardèche et de la Haute-Loire, la Rimande traverse cinq communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, la Rimande prend source dans le canton de Fay-sur-Lignon, et conflue dans le canton de Saint-Martin-de-Valamas.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Rimande traverse une seule zone hydrographique l'Eyrieux de sa source à l'Esse (V410) de 159 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 60,50 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 36,67 % de « territoires agricoles », à 0,40 % de « territoiresa rtificialisés », à 0,26 % de « surfaces en eau »[1].

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Rimande a trois affluents référencés[1] (de l'amont ves l'aval) :

  • le ruisseau de Pracros
  • le ruisseau du Bruras
  • le ravin des Ribeyroux
  • le ravin du Ranc
  • le ravin de Tiale Bernard
  • le ravin de Grisail
  • le ravin des Carmes
  • le ravin des Martinets
  • le ruisseau de Ségnabesse
  • le Rochessous avec un affluent :
    • le ruisseau de Bourdiga
  • le ravin du Crosdô
  • le ruisseau l'Arle
  • le ruisseau de Chante Ossel
  • le ruisseau du Fenier
  • le ravin du Patural
  • le ravin de Praneuf
  • le ravin de Senzaret
  • le ruisseau Blachas
  • le ruisseau de Lavanche
  • le ravin du Vialarès
  • le ravin de Leygua
  • le ravin de la Teyssenouse, sur les communes de Lachapelle-sous-Chanéac, Saint-Julien-Boutières.
  • le ravin de Lafaye
  • le ruisseau de Goutailons
  • le ruisseau du Bessas
  • le ruisseau de Melerines (rg) 2,1 km, sur les deux communes de Intres, Saint-Julien-Boutières avec un affluent :
  • le ruisseau de Sagne
  • le ravin de Signaudier

Donc son rang de Strahler est de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Aménagements et écologie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sandre, « Fiche cours d'eau - ruisseau la rimande (V4100520) » (consulté le 21 août 2017)
  2. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 7 février 2010)

SandreVoir et modifier les données sur Wikidata