Saint-Jean-de-Belleville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Jean.
Saint-Jean-de-Belleville
Le Nant Brun.
Le Nant Brun.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Moûtiers
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Tarentaise
Maire
Mandat
Donatienne Thomas
2014-2020
Code postal 73440
Code commune 73244
Démographie
Population
municipale
548 hab. (2014)
Densité 9,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 40″ nord, 6° 29′ 09″ est
Altitude Min. 668 m – Max. 2 822 m
Superficie 59,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de Savoie
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Belleville

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de Savoie
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Belleville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Belleville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jean-de-Belleville
Liens
Site web saintjeanbelleville.com

Saint-Jean-de-Belleville est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le chef-lieu de la commune se trouve à 1 110 m d'altitude, à 12 km au sud de Moûtiers. L'accès en provenance de cette dernière se fait par la route départementale D117.

La commune est constitué de plusieurs villages ou hameaux : Villarly, la Sauce, Deux-Nants, le Villard, les Granges, Novallay, le Villaret, Beauvillard, la Flachére, la Combe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Saint-Jean-de-Belleville
Les Avanchers-Valmorel Le Bois Salins-Fontaine
Saint-François-Longchamp Saint-Jean-de-Belleville Les Belleville
Pontamafrey-Montpascal
Montaimont
Hermillon
Le Châtel

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type montagnard, en raison de la présence du massif alpin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est un nom composé du nom de la paroisse dédiée à saint Jean-Baptiste le Précurseur, et de la vallée dite des Belleville[1],[2],[3]. Ce dernier est un nom composé de belle et de Villæ (« village »), désignant un lieu habité ou le centre d'une paroisse[1],[2],[3].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Sin Dzan (graphie de Conflans) ou Sent-Jian-de-Bélavela (ORB)[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Fabrice Pannekoucke UMP ...
mars 2014 en cours Donatienne Thomas    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 548 habitants, en augmentation de 1,86 % par rapport à 2009 (Savoie : 3,73 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
1 170 1 025 1 236 1 281 1 411 1 349 1 025 1 012 949
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
971 960 935 966 968 960 958 946 914
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
855 759 735 687 628 572 497 461 470
1982 1990 1999 2005 2010 2014 - - -
363 394 418 475 559 548 - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 3 : Formations dialectales (suite) ; formations françaises, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 195), , 1852 p. (lire en ligne)., n°28180, p. 1597
  2. a et b Henry Suter, « Articles « [...] Saint -Jean » », sur le site Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, site personnel de henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009 (consulté le 21 décembre 2015).
  3. a et b Henry Suter, « Articles « Belleville » », sur le site Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs, site personnel de henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009 (consulté le 21 décembre 2015).
  4. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 19
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. Marius Hudry, Sur les chemins du Baroque en Tarentaise, Volume 2, La Fontaine de Siloé - FACIM, , 335 p. (ISBN 978-2-84206-422-8, lire en ligne), p. 65-72.
  10. Marius Hudry, Sur les chemins du Baroque en Tarentaise, Volume 2, La Fontaine de Siloé - FACIM, , 335 p. (ISBN 978-2-84206-422-8, lire en ligne), p. 73-78.