Élections européennes de 1979 en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections européennes de 1979 en France
Postes à élire 81 sièges au Parlement européen
Corps électoral et résultats
Votants 21 356 960
60,71 %
Votes exprimés 20 242 347
Votes blancs 1 114 613
Simone Veil (1993) by Erling Mandelmann.jpg UDF – Simone Veil
Voix 5 588 851
27,61 %
Sièges obtenus 25
Reagan Mitterrand 1984 (cropped).jpg PS-MRG – François Mitterrand
Voix 4 763 026
23,53 %
Sièges obtenus 22
Georges Marchais.JPG PCF – Georges Marchais
Voix 4 153 710
20,52 %
Sièges obtenus 19
Jacques Chirac mid-eighties.jpg RPR – Jacques Chirac
Voix 3 301 980
16,31 %
Sièges obtenus 15

Les élections européennes de 1979, les premières au suffrage universel direct, se déroulent du 7 au 10 juin 1979 selon les pays, et le dimanche 10 en France[1].

Avec un taux de 60,7 %, la participation est légèrement inférieure à la participation moyenne dans la Communauté économique européenne (61,9 %)[2].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Le 6 décembre 1978, Jacques Chirac lance l'appel de Cochin dans lequel il dénonce l’UDF comme « le parti de l’étranger » pour son adhésion au supranationalisme[3]. Il s'agit des seules élections européennes lors desquelles le RPR et l'UDF s'affrontent[3].

Listes[modifier | modifier le code]

Le Front national (FN) échouant à constituer une liste commune avec le Parti des forces nouvelles, il est absent lors de ces élections et appelle à l'abstention[4].

La liste Régions-Europe et celle présentée par le PSU ne distribuent pas de bulletins de vote et appellent à voter nul[5].

Résultats[modifier | modifier le code]

Il s'agit des résultats réformés par le Conseil d'État le 22 octobre 1979, différents de ceux proclamés en juin (un siège en moins à la liste Veil, un siège en plus pour la liste socialiste).

Résultats[5]
Parti Tête de liste Voix  % Sièges Groupe au PE
Union pour la démocratie française Simone Veil 5 588 851 27,61 25 PPE (8)
LD (17)
Parti socialiste-Mouvement des radicaux de gauhe François Mitterrand 4 763 026 23,53 22 SOC
Parti communiste français-Union progressiste Georges Marchais 4 153 710 20,52 19 COM
Rassemblement pour la République
(Défense des Intérêts de la France en Europe)
Jacques Chirac 3 301 980 16,31 15 DEP
Écologistes Solange Fernex 888 134 4,39 0
Lutte ouvrière/Ligue communiste révolutionnaire Arlette Laguiller 623 663 3,08 0
Emploi, égalité, Europe Jean-Jacques Servan-Schreiber 373 259 1,84 0
Union des travailleurs indépendants pour la liberté d'entreprise Philippe Malaud 283 144 1,40 0
Union française pour l'eurodroite Jean-Louis Tixier-Vignancour 265 911 1,31 0
Régions-Europe Jean-Edern Hallier 0,00 0
Parti socialiste unifié Huguette Bouchardeau 0,00 0

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Décret no 79-361 du 8 mai 1979 portant convocation des électeurs pour l'élection des représentants à l'Assemblée des communautés européennes, publié au JORF du , p 1087.
  2. « La participation électorale depuis 1979 - Elections européennes 2014 - CEVIPOF », sur cevipof.com (consulté le 9 décembre 2015).
  3. a et b Laurent de Boissieu, « L’intégration des partis politiques français dans le système partisan européen », Revue internationale de politique comparée, De Boeck Supérieur, vol. 16,‎ , p. 721-735 (lire en ligne)
  4. Emmanuelle Reungoat, « Le Front national et l'Union européenne : sociologie d'un parti politique », dans Sylvain Crépon, Alexandre Dézé, Nonna Mayer, Les Faux-semblants du Front national, Presses de Sciences Po, , p. 228.
  5. a et b « Les élections européennes 7-10 juin 1979 », Courrier hebdomadaire du CRISP, no 861,‎ , p. 1–28 (ISSN 0008-9664, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]