Élections européennes de 1989 au Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les élections européennes de 1989 au Portugal (Eleições parlamentares europeias de 1989 (Portugal)) se sont tenues au Portugal le 18 juin 1989, afin d'élire les vingt-quatre députés européens au Parlement européen attribués au Portugal. Elles ont été remportées par le Parti social-démocrate (PPD/PSD).

Contexte[modifier | modifier le code]

Lors des élections européennes spéciales du 19 juillet 1987, organisées consécutivement à l'adhésion portugaise à la CEE, le PPD/PSD l'avait emporté avec 37,5 % des voix, soit quinze points d'avance sur l'opposition socialiste. Du fait du retard économique accumulé par le pays durant les années de « l'État nouveau », celui-ci a bénéficié d'importants fonds structurels ayant permis la construction de nombreuses infrastructures, et assuré une forte croissance économique.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le mode de scrutin retenu prévoit l'élection des députés européens au scrutin proportionnel suivant la méthode d'Hondt, connue pour avantager les partis arrivés en tête. La loi électorale établit à 24 le nombre de sièges à pourvoir. Les députés sont élus dans une seule circonscription, correspondant à l'ensemble du territoire national.

Tête de liste des principaux partis[modifier | modifier le code]

Parti Tête de liste
Parti social-démocrate
Partido Social Democrata
António Capucho
Ministre des Affaires parlementaires
Parti socialiste
Partido Socialista
João Cravinho
Coalition démocratique unitaire
Coligação Democrática Unitária
Carlos Carvalhas
Centre démocratique et social
Centro Democrático Social
Francisco Lucas Pires

Résultats[modifier | modifier le code]

Scores[modifier | modifier le code]

Parti Voix  % +/- Sièges +/-
Parti social-démocrate (PPD/PSD) 1 358 958 32,75 % -4,70 9 -1
Parti socialiste (PS) 1 184 380 28,54 % +6,26 8 +2
Coalition démocratique unitaire (CDU)
PCP
PEV
597 759


14,40 %


+2,90


4
• 3
• 1
+1
• ±
• +1
Centre démocratique et social (CDS) 587 497 14,16 % -1,34 3 -1
Autres 293 406 7,07 % +1,87 0 -1
Bulletins blancs 66 074 1,59 % +0,38
Bulletins nuls 61 682 1,49 % +0,17
TOTAL (participation : 51,10 %) 4 149 756 100,00 % N/A 24 N/A

Analyse[modifier | modifier le code]

Contrairement aux précédentes élections, l'écart entre gauche et droite se resserre, passant de onze à quatre points, toujours en faveur du centre-droit. Alors que le pays connaît un important développement économique, le PPD/PSD, qui avait remplacé sa tête de liste à l'occasion du scrutin, ne profite pas de ses succès et connaît son premier recul depuis 1985. Son recul est de moitié seulement compensé par la progression du CDS, qui confirme ainsi sa place dans le paysage politique européen, alors qu'il reste très faible aux élections nationales.

À gauche, la forte progression enregistrée est due à la montée du PS, qui s'impose dans cinq districts, contre trois pour la CDU, qui voit les socialistes prendre le large avec quatorze points d'avance, contre sept deux ans auparavant. Au sein de la coalition, les communistes perdent toutefois un siège au profit des écologistes, qui font ainsi leur entrée au Parlement européen.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]