André Grosjean (homme politique français)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Grosjean et Grosjean.

André Grosjean
Illustration.
Fonctions
Maire d'Aix-les-Bains
Maire de Mouxy
Conseiller général du Canton d'Aix-les-Bains-Centre
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Sylvestre (Haute-Savoie)
Date de décès (à 88 ans)
Parti politique UDR, RPR
Religion Catholique

André Grosjean (homme politique français)
Liste des maires d'Aix-les-Bains

André Grosjean, né le à Saint-Sylvestre (Haute-Savoie) et mort le (à 88 ans)[1], est un homme politique français.

Il fut maire et conseiller général de la commune d'Aix-les-Bains en Savoie et un proche de Jacques Chirac

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et famille[modifier | modifier le code]

André Grosjean est issu d'une famille de fromagers. Il fait l’école de l’industrie laitière de La Roche-sur-Foron puis l’école de chimie, avenue Berthollot à Lyon.

Le Résistant[modifier | modifier le code]

Durant la Seconde Guerre mondiale et l’occupation nazie, de 16 ans à 20 ans, il s’engage dans la résistance et participe aux combats du Mont Revard (73)[2].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Gaulliste, il commence sa vie politique en 1949, en étant élu maire de la commune de Mouxy, près d'Aix-les-Bains, il est ensuite élu conseiller général de la Savoie en 1963. Sollicité par les Aixois à l'occasion d'une élection partielle, il quitte Mouxy et devient maire d’Aix-les-Bains en . Il effectue au total cinq mandats entre 1969 et 2001.

Rendu inéligible après une condamnation pour « publicité mensongère » dans le cadre de ses affaires privées en 1985, il est démissionné de ses mandats par le Préfet. Amnistié par la cour d’appel de Chambéry en 1988, il redevient maire d'Aix-les-Bains pour un cinquième et dernier mandat de 1995 à 2001[3] mandat caractérisé par le redressement des finances municipales[4]. Il est battu en 2001 face à Dominique Dord.

En décembre 2014, André Grosjean est fait maire honoraire de la ville d'Aix-les-Bains.

Mandat aixois[modifier | modifier le code]

Les réalisations aixoises les plus significatives sous son mandat sont les suivantes :

  • Domaine sportif et touristique

Stade Jacques Forestier (1975), complexe nautique (1978), centre des congrès (1976), foyer du Mont Revard (ski de fond).

  • Domaine social et thermalisme
Les thermes Chevalley d'Aix-les-Bains

Résidence pour personnes âgées L’Orée du Bois (1977), l’hôpital de la reine Hortense (1974), ouverture des Thermes Chevalley (1995).

  • Domaine industriel

Implantation dans les zones d’activités économiques aux Combaruches d'entreprises de pointe : ABB, Cellier, Clipsol, MHM (Hermès), Cavailler, la Panière, Patis73 …

  • Domaine écologique

Avec André Blin maire de Tresserve, le sauvetage et la dépollution du lac du Bourget (plus grand lac naturel de France), protection du bois Vidal, création et développements de nombreux espaces verts publics, mise en service de bassins de rétention contre les inondations.

Battu aux élections municipales de 2001 par le député Dominique Dord sur son projet « l’eau vivre » visant à faire d’Aix les Bains la ville référence en matière d’eau douce en France et en Europe, il déclare alors qu'«on dit que je suis trop vieux….je pense modestement que j’ai dix ans d’avance »[5].

Hommage[modifier | modifier le code]

À la suite de son décès, Dominique Dord et le conseil municipal décident de baptiser le centre des congrès d'Aix-les-Bains en Centre culturel et des congrès André Grosjean.

Détails des mandats[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Officier de l'Ordre du Mérite

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Aix-les-Bains : l’ancien maire André Grosjean est mort », sur lessorsavoyard.fr,
  2. La campagne des Bauges Johannes Palliere- Cabedita Éditeur
  3. Les élections municipales de 2001 à Aix, Ipsos.fr
  4. Rapport régional de la cour des comptes- Séance du 15 octobre 2002- Jugement n°2002-375 Définitif de gestion de fait des deniers de la Commune d'Aix les Bains
  5. Article paru dans le Dauphiné libéré, mars 2001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]