Nicolas Alfonsi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nicolas Alfonsi
Illustration.
Fonctions
Sénateur français

(12 ans, 9 mois et 28 jours)
Élection
Réélection 21 septembre 2008
Circonscription Corse-du-Sud
Groupe politique RDSE
Prédécesseur Louis-Ferdinand de Rocca Serra
Successeur Jean-Jacques Panunzi
Député européen

(2 ans, 10 mois et 22 jours)
Législature Ire
Groupe politique Socialiste
Député français

(6 ans, 10 mois et 12 jours)
Circonscription 1re de la Corse-du-Sud (1981-1986)
Corse-du-Sud (1986-1988)
Législature VIIe et VIIIe (Cinquième République)
Groupe politique SOC-A.

(5 ans)
Circonscription 1re de la Corse-du-Sud
Législature Ve (Cinquième République)
Groupe politique PSRG
Conseiller général de la Corse-du-Sud

(53 ans, 2 mois et 28 jours)
Circonscription Canton de Piana
(1962-1973)
Canton des Deux-Sevi (1973-2015)
Prédécesseur Jean Alfonsi
Successeur Canton supprimé
Maire de Piana

(39 ans, 2 mois et 17 jours)
Prédécesseur Jean Alfonsi
Successeur Pascaline Castellani
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Cargèse (Corse)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Ajaccio (Corse-du-Sud)
Nature du décès Covid-19
Nationalité Française
Parti politique MRG, Radical, PRS, PRG
Profession Avocat

Nicolas Alfonsi, né le à Cargèse (Corse) et mort le à Ajaccio (Corse-du-Sud), est un homme politique français.

Figure politique majeure de Corse-du-Sud membre du parti radical de gauche, connu pour son sens tactique et son opposition aux nationalistes, il a exercé notamment les mandats de député (1973-1978 ; 1981-1988), de sénateur (2001-2014) de la Corse-du-Sud et de maire de Piana (1962-2001).

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat de profession, issu d'une famille de politiques, fils de Jean Alfonsi auquel Nicolas Alfonsi succède comme conseiller général et maire en 1962[1], élu député de la Corse-du-Sud en 1973, 1981 et 1986, il devient sénateur le sous l'étiquette du PRG. Il est réélu le 21 septembre 2008 au premier tour. Il fut aussi président par intérim de l'Assemblée de Corse en 1998, par suite des problèmes de santé de Jean-Paul de Rocca Serra.

Il ne se représente pas lors des élections sénatoriales de septembre 2014.

Marié, il est père de trois enfants.

Il meurt de la maladie à coronavirus 2019 le 16 mars 2020[2].

Détail des mandats[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nationalistes corses : les enseignements à tirer un an après les régionales », sur Atlantico.fr (consulté le )
  2. C.-V. M, « Nicolas Alfonsi, ancien sénateur de la Corse-du-Sud, victime du Coronavirus », sur Corse Net Infos - Pure player corse, (consulté le )
  3. « Décret du 13 juillet 2015 portant nomination », sur Légion d'honneur, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • La Corse dans la République, association créée par Émile Zuccarelli et Nicolas Alfonsi.

Liens externes[modifier | modifier le code]