Élections européennes de 2014 au Danemark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections européennes de 2014 au Danemark
élection des 13 députés européens pour le Danemark
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 141 329
Votants 2 328 319
56,3 %
Votes exprimés 2 273 018
Votes blancs 54 501
Messerschmidt.jpg Parti populaire – Morten Messerschmidt
Voix 605 766
26,6 %
 +11,3
Députés élus 4  +2
Jeppe Kofod.jpg Sociaux-démocrates – Jeppe Kofod
Voix 434 894
19,1 %
 −2,4
Députés élus 3  −1
Ulla Tørnæs, 200x250.jpg Venstre – Ulla Tørnæs
Voix 378 772
16,7 %
 −3,5
Députés élus 2  −1
Auken, Margrete-2393.jpg Parti populaire socialiste – Margrete Auken
Voix 248 244
10,9 %
 −5
Députés élus 1  −1
Bendt Bendtsen.jpg Parti populaire conservateur – Bendt Bendtsen
Voix 208 067
9,1 %
 −3,6
Députés élus 1  0
Rina Ronja Kari Book Interview.jpg Mouvement populaire contre l'UE – Rina Ronja Kari
Voix 183 493
8,1 %
 +0,9
Députés élus 1  0
Morten Helveg Petersen.jpg Gauche radicale – Morten Helveg Petersen
Voix 148 006
6,5 %
 +2,2
Députés élus 1  +1

Les élections européennes de 2014 ont eu lieu entre le 22 et le 25 mai selon les pays, et le 25 mai 2014 au Danemark. Ces élections étaient les premières depuis l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne qui a renforcé les pouvoirs du Parlement européen et modifié la répartition des sièges entre les différents États-membres. Néanmoins, les Danois ont élu le même nombre de députés européens qu'en 2009, autrement-dit 13 représentants.

Contexte[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Les treize députés européens danois sont élus au suffrage universel direct par l'ensemble des citoyens de l’UE résidant de façon permanente au Danemark et étant âgés de plus de 18 ans. Le scrutin se tient selon le mode du vote préférentiel, et les sièges sont répartis proportionnellement entre les listes selon la méthode d'Hondt[1].

Campagne[modifier | modifier le code]

Partis et candidats[modifier | modifier le code]

Partis et coalitions Tête de liste Idéologie
AParti social-démocrate Jeppe Kofod[2] Social-démocratie
VParti libéral Ulla Tørnæs[3] Libéral-conservatisme
FParti socialiste populaire Margrete Auken[4] Socialisme et Écologie
OParti populaire danois Morten Messerschmidt Conservatisme social et Nationalisme
CParti populaire conservateur Bendt Bendtsen[5] Conservatisme
NMouvement populaire contre l'Union européenne Rina Ronja Kari[6] Euroscepticisme, Souverainisme et Anticapitalisme
BGauche radicale Morten Helveg Petersen[7] Social-libéralisme et Fédéralisme européen
IAlliance libérale Christina Egelund[8] Libéralisme

La Liste de l'unité n'a jamais participé directement aux élections européennes, préférant soutenir Mouvement populaire contre l'Union européenne, une organisation eurosceptique, dont l'actuel eurodéputé signe au sein de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique. Certains députés de la Liste de l'Unité ont émis l'idée de présenter une liste indépendante lors des élections de 2014. Néanmoins, cette idée a été repoussé par l'Assemblée générale du parti[9],[10].

Sondages[modifier | modifier le code]

Sondage Voxmeter
5-10 mai 2014
 %
30
20
10
0
27,3 %
(+7,1 %)
22,9 %
(+7,6 %)
22,3 %
(+0,8 %)
9 %
(-6,9 %)
6,6 %
(-6,1 %)
5,5 %
(+1,2 %)
4,9 %
(-2,3 %)
1,5 %
(+0,9 %)
2009

Sondage

Institut de sondage Date V A O B F N I C 1er
Voxmeter 5-10 mai 2014 22,9 % 22,3 % 27,3 % 5,5 % 9,0 % 4,9 % 1,5 % 6,6 % 4,4
Gallup 6-9 mai 2014 22,0 % 17,0 % 27,0 % 6,0 % 9,0 % 9,0 % 3,0 % 6,0 % 5,0
Epinion/DR 1-6 mai 2014 24,2 % 21,4 % 26,0 % 6,6 % 6,1 % 8,5 % 2,7 % 4,8 % 1,8
Greens Analysebureau 1er mai 2014 19,5 % 17,3 % 29,5 % 4,9 % 7,2 % 9,9 % 3,5 % 5,6 % 10
Epinion/DR 29 avril 2014 24,3 % 22,4 % 25,1 % 6,6 % 6,1 % 7,5 % 2,9 % 5,2 % 0,8
Wilke/JP 29 avril 2014 24,1 % 21,5 % 19,5 % 6,1 % 7,0 % 11,7 % 4,8 % 5,3 % 2,6
Megafon/TV2 26 avril 2014 22,6 % 20,9 % 25,6 % 5,8 % 5,0 % 12,7 % 3,5 % 3,8 % 3,0
Epinion/DR 11-21 avril 2014 24,5 % 22,8 % 24,0 % 6,9 % 5,7 % 7,3 % 3,3 % 5,5 % 0,5
Voxmeter/Politiken 14 avril 2014 28,1 % 27,1 % 20,4 % 6,6 % 7,6 % 3,7 % 3,2 % 3,4 % 1,0
A&B Analyse/Altinget 27 mars - 1er avril 2014 21,2 % 22,8 % 26,7 % 8,9 % 6,2 % 9,1 % 4,1 % 1,0 % 3,9
Wilke/JP 10-16 mars 2014 24,0 % 19,2 % 24,4 % 8,4 % 6,7 % 9,0 % 4,5 % 3,8 % 0,4
Epinion/DR 10-13 mars 2014 25 % 22 % 22 % 8 % 6 % 7 % 3 % 5 % 3
Gallup/Berlinske 05-11 mars 2014 24,9 % 22,0 % 25,3 % 5,9 % 5,1 % 8,1 % 3,1 % 4,1 % 0,4
A&B Analyse/Altinget 27 février - 4 mars 2014 22,5 % 22,6 % 23,3 % 8,4 % 6,4 % 8,3 % 2,4 % 6,1 % 0,7
Gallup/NyAgena 05-10 février 2014 25 21 % 21 % 6 % 6 % 8 % 3 % 5 % 4

Thèmes[modifier | modifier le code]

Affiches électorales à Copenhague en mai 2014, pour les élections européennes. Au premier plan, des affiches pour les Sociaux-Démocrates (A), les Conservateurs (C) et les Libéraux (V). Les affiches en bas concernent le référendum qui se tient simultanément sur la juridiction unifiée du brevet (cour européenne). En arrière-plan, sur un lampadaire, on aperçoit une affiche du Mouvement populaire contre l'Union européenne (N).

Le dumping social et l'accès aux services sociaux pour les ressoritissants de l'UE au Danemark ont fait l'objet de débats récurrents pendant campagne électorale[11]. Le scandale provoqué par Lars Løkke Rasmussen, qui s'est payé des vêtements et des vacances avec l'argent de son parti, Venstre, a selon différents sondages participé à la hausse du Parti du peuple danois, ainsi qu'à la popularité de son président, Kristian Thulesen Dahl[12]. Selon un sondage réalisé quelques jours avant l'élection, Dahl serait désormais aussi populaire auprès des électeurs danois que Lokke Rasmussen[13].

Deux semaines environ avant le scrutin, le Parlement a posté sur son compte youtube une vidéo ayant pour but d’inciter les jeunes électeurs à se rendre aux urnes, grâce à une caricature de super-héros nommée Voteman, n'hésitant pas à recourir à la force pour s'y faire. Malgré le succès national et international de la vidéo le Parlement a décidé de la supprimer de son compte YouTube, à la suite de nombreuses critiques[14].

Résultats[modifier | modifier le code]

Flag of Europe Élections au Parlement Européen de 2014
Parti Groupe au PE Votes Sièges
No. +/− No. +/−
OParti populaire danois ECR 605 766 26,6 % +11,3 4 +2
AParti social-démocrate S&D 434 984 19,1 % -2,4 3 -1
VParti libéral ADLE 378 772 16,7 % -3,5 2 -1
FParti socialiste populaire Verts/ALE 248 244 10,9 % -5,0 1 -1
CParti populaire conservateur PPE 208 067 9,2 % -3,6 1 =
NMouvement populaire contre l'Union européenne GUE/GVN 183 493 8,1 % +0,9 1 =
BGauche radicale ADLE 148 006 6,5 % +2,2 1 +1
IAlliance libérale 65 776 2,9 % +2,3 0 =
Totaux 2 273 018 100,0 % 13 =
Blancs et nuls 54 501
Total (Participation : 56,3 %) 2 328 319
Inscrits

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Élections européennes 2014 Danemark », sur Fondation Robert-Schuman.
  2. (da) « Jeppe Kofod valgt til EU-spidskandidat for S », sur DR, (consulté le 11 novembre 2015).
  3. (da) « Tørnæs afløser gravid Trane som EU-spidskandidat », Fyens Stiftstidende,‎ (lire en ligne).
  4. (da) « SF klar med sine EU-kandidater », sur Altinget.dk, (consulté le 11 novembre 2015).
  5. (da) « Bendt Bendtsen spidskandidat til Europa-Parlamentsvalg », sur Parti populaire conservateur, .
  6. (da) « Modstandens spidskandidater på plads », sur Mouvement populaire contre l'Union européenne, (consulté le 28 avril 2015).
  7. (da) « Morten Helveg valgt som R-spidskandidat til EP-valget », sur Altinget.dk, (consulté le 11 novembre 2015).
  8. (da) « LA udpeger spidskandidat til EU-parlamentsvalget », sur DR, (consulté le 11 novembre 2015).
  9. (da) « Enhedslisten presser Folkebevægelsen mod EU », Ekstra Bladet,‎ (lire en ligne), 27 mars 2013.
  10. (da) Johan Blem Larsen, « Enhedslisten dropper at stille op til EU-valget », Berlingske,‎ (lire en ligne).
  11. (da) Niels Holst, « Velfærdsturisme løb med taletiden i EU-debat », Politiken,‎ (lire en ligne).
  12. (da) « Thulesens image skinner stærkt », Business,‎ (lire en ligne).
  13. (da) Thomas Søgaard Rohde, « Thulesen Dahl side om side med Lars Løkke i popularitet », Politiko,‎ (lire en ligne).
  14. « Voteman : la campagne trash du Parlement danois pour les élections européennes », sur Gentside, https://plus.google.com/114657945591270975797, (consulté le 11 novembre 2015).

Articles connexes[modifier | modifier le code]