Laurent de Boissieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Laurent de Boissieu, né le à Paris, est un journaliste et politologue français.

Travaillant au service politique du quotidien La Croix, il est fondateur de plusieurs sites web sur la vie politique. Ses sites France politique et iPolitique sont cités dans plusieurs bibliographies sélectives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Laurent de Boissieu est le petit-fils de l'explorateur et cinéaste de montagne Marcel Ichac (1906-1994).

De 1992 à 2000, il travaille dans le domaine de l’éducation. En 1997-1998, il est chargé de la revue de presse de la rubrique « Société » au bulletin de documentation de l’Armée de l’air[réf. souhaitée].

Carrière de journaliste[modifier | modifier le code]

En 1999, il intègre le journal La Croix au service politique et devient chargé d’études auprès de Jérôme Jaffré. L’année suivante, il est nommé rédacteur et chef des rubriques « droite, centre, et extrêmes droites » à La Croix. Il anime un temps une émission lancée par ce quotidien, Face aux chrétiens, et prend régulièrement position contre le Front national[réf. souhaitée].

Considéré comme un spécialiste des résultats électoraux, il indique : « c’est adolescent que j’ai commencé à dessiner des tableaux de résultats électoraux et des généalogies de partis politiques, avec comme première source le Quid »[1]. Il contribue notamment aux chroniques électorales du Centre de recherches politiques de Sciences Po sur les élections européennes de 1999[2] et de 2004[3].

Il est le fondateur et responsable de sites Web d’information de la vie politique française qui sont souvent cités dans les médias et des ouvrages[4] :

  • france-politique, le premier site francophone créé par un journaliste politique (), présenté par le journal Libération comme un « site officiel »[5] et utilisé par une partie du monde universitaire et culturel comme un site de référence[source insuffisante][6] ;
  • gaullisme.net, reconnu comme site de référence sur le gaullisme publié aux éditions Robert Laffont[7] ;
  • europe-politique.eu, créé en 2006;
  • gaullisme.net.

Depuis 2012, il enseigne le cours « Les enjeux politiques » en master du journalisme du CELSA de l’université Paris-Sorbonne[8],[réf. souhaitée]. Jusqu’en 2016, il est également intervenant à l’ENA devant les cadres d’administrations publiques étrangères.

Il écrit également pour la Revue politique et parlementaire et Atlantico[réf. souhaitée].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jean Charbonnel, entretiens avec Laurent de Boissieu, Pour l'honneur du gaullisme : contre-enquête sur un héritage, Paris, Riveneuve, , 354 p. (ISBN 978-2-36013-078-8)
  • Jean-François Doumic, Mireille Calisto et collaborateurs, Le Guide du pouvoir (18e édition et suivantes), Éditions du Pouvoir, , 862 p. (ISBN 2-906545-81-3)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est par exemple cité en référence dans l' Atlas électoral 2007 des Presses de Sciences Po (page 138), ainsi que dans des livres d'universitaires : Thierry Vedel, Comment devient-on président(e) de la République? Les stratégies des candidats, Robert Laffont, 2007, page 279 ; Henri Oberdorff, La démocratie à l'ère numérique, Presses Universitaires de Grenoble, 2010, page 53 ; Yves Déloye (dir.), Dictionnaire des élections européennes, Economica, 2005
  2. Le vote des quinze : les élections européennes du 13 juin 1999, Presses de Sciences Po, 2000, (ISBN 2-7246-0815-1)
  3. Le vote européen 2004-2005 : de l'élargissement au référendum français, Presses de Sciences Po, 2005, (ISBN 2-7246-0965-4)
  4. « Laurent de Boissieu, journaliste politique et fondateur du site www.france-politique.net », Courrier Cadres, .
  5. Ludovic Blecher, « Les sites officiels »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur liberation.fr, .
  6. Voir notamment les sites universitaires [1] (Freie Universität Berlin) ainsi que la « bibliographie sélective » de la [2] Bibliothèque nationale de France.
  7. Jacques Prévotat et al., Dictionnaire De Gaulle, Robert Laffont, 2006 (page 627)
  8. Laurent de Boissieu, « LinkedIn Laurent de Boissieu », sur linkedin.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]