Marcel Lucotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucotte.
Marcel Lucotte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Maire
Conseiller régional
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
AutunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Archives conservées par

Marcel Lucotte, né le à Autun en France et mort le au même lieu, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est issu d'un milieu de cheminots. Son épouse était libraire rue Chauchien à Autun et il eut avec elle cinq enfants. Sa seconde épouse, harpiste, prix du conservatoire de Paris, soliste et professeur au CNR de Dijon de 1989 à son décès. Il fit ses études à Autun. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il dut subir le Service du travail obligatoire.

Doué d'une bonne plume et d'une verve connues de tous, il entame une carrière de journaliste à la tête de la Gazette des Indépendants en 1947. Cultivé et amoureux de sa région, il prend goût à la chose publique. Il devient conseiller municipal puis premier adjoint en 1959, et enfin maire d'Autun durant 26 ans (1969-1995).

Dès la création des conseils de région en 1972 et jusqu'en 1988, il fut conseiller régional de Bourgogne et élu deux fois président de 1978 à 1979 et de 1985 à 1989.

Entre 1978 et 1988, il est conseiller général d'Autun.

Sénateur du 29 octobre 1971 au 1er octobre 1995 avec titre de vice-président du sénat (1977-1978). Il est membre de la commission des affaires culturelles, et président du groupe des Républicains Indépendants (UDF) de 1984 à 1995. À ce titre, il intervient à la tribune lors de la première guerre du Golfe.

Il était membre de l'Académie du Morvan et membre de l'Association des maires de Saône-et-Loire.

Après la fermeture des usines de schiste bitumineux à Autun en 1957, il est à l'origine de l'installation de Dim à Autun. Il instaure le spectacle Augustodunum, met en place les rues piétonnes, fait construire la salle polyvalente de l'Hexagone (1983), mais surtout il fit réaliser le plan d'eau du Vallon et la base de loisirs qui porte maintenant son nom, ainsi que l'allée qui entoure le lac artificiel.

Source[modifier | modifier le code]

  • Article dans Le Journal de Saône-et-Loire, numéro 6194, 28 décembre 2010 : Hommage à Marcel Lucotte

Lien externe[modifier | modifier le code]