Élections européennes de 2019 au Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections européennes de 2019 au Luxembourg
6 députés européens
Type d’élection Élections européennes
Corps électoral et résultats
Population 613 894[1]
Inscrits 285 435
Votants 240 044
84,24 %  −1,3
Votes exprimés 218 177
Votes blancs et nuls 22 267
Luxembourgish party DP.svg Parti démocratique – Charles Goerens
Monica Semedo
Voix 269 259
21,43 %
 +6,7
Sièges obtenus 2  +1
Luxembourgish party CSV.svg Parti populaire chrétien-social – Christophe Hansen
Isabel Wiseler-Lima
Voix 265 105
21,10 %
 −16,6
Sièges obtenus 2  −1
Luxembourgish party GRÉNG.svg Les Verts – Tilly Metz
Meris Sehovic
Voix 237 615
18,91 %
 +3,9
Sièges obtenus 1  0
Luxembourgish party LSAP.svg Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
Voix 153 396
12,21 %
 +0,5
Sièges obtenus 1  0
elections.public.lu

Les élections européennes de 2019 au Luxembourg ont eu lieu le afin d'élire les six députés européens représentants le Luxembourg au Parlement européen.

Bien que le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne modifie la répartition des sièges au Parlement européen, le Luxembourg élira en 2019 le même nombre de députés qu'en 2014, soit six députés.

Contexte[modifier | modifier le code]

Au niveau européen, le scrutin intervient dans un contexte inédit. La mandature 2014-2019 a en effet vu intervenir plusieurs événements susceptibles d'influer durablement sur la situation politique européenne, comme le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne en 2016, l'arrivée ou la reconduction au pouvoir dans plusieurs pays de gouvernements populistes (en Hongrie en 2014, en Pologne en 2015, en Autriche en 2017 et en Italie en 2018) et l'adoption de l'Accord de Paris sur le climat en 2015. Les élections interviennent alors que la Commission européenne est dominée depuis 15 ans par le Parti populaire européen (PPE) et l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE) ; la Commission sortante, présidée par Jean-Claude Juncker, rassemble des membres du PPE, de l'ALDE et du Parti socialiste européen (PSE).

Organisation[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Élections du Parlement européen.

Les six eurodéputés luxembourgeois sont élus au suffrage universel direct dans une circonscription unique à l’échelle du pays. L'élection se tient au scrutin proportionnel plurinominal pour départager les listes de six candidats présentées par les partis. Les électeurs peuvent soit voter pour les six candidats d'une liste, soit panacher les bulletins de vote pour sélectionner six candidats de différentes listes[2].

Chaque parti se voit ensuite attribuer un nombre de sièges proportionnel au nombre total de suffrages exprimés pour ses candidats, les sièges étant alors attribués aux candidats de ce parti ayant obtenu le plus de voix.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Selon la loi électorale de 1976[3], les élections européennes de 2019 devraient normalement se tenir entre le jeudi 6 et le dimanche 9 juin, conformément aux dates auxquelles se sont tenues les premières élections européennes au suffrage direct — du jeudi 9 au dimanche 12 juin 1979. Toutefois, si le Conseil européen le décide à l’unanimité, il peut proposer de nouvelles dates dans une période de temps donnée, après avoir en premier lieu consulté les députés européens.

En avril 2018, le Parlement européen approuve les dates du scrutin en séance plénière. Les élections européennes se tiendront entre le 23 et le 26 mai 2019[4]. Quant au niveau national, c'est le règlement grand-ducal du 28 janvier 2019 qui fixe au 26 mai 2019 la date des opérations électorales[5].

Campagne électorale[modifier | modifier le code]

Partis et candidats[modifier | modifier le code]

Parti politique Positionnement et idéologie Candidats[N 1] Affiliation européenne Députés sortants
Nombre Groupe politique
Parti populaire chrétien-social
(lb) Chrëschtlech-Sozial Vollekspartei
Centre droit
Démocratie chrétienne, conservatisme social
PPE
3 / 6
PPE
Les Verts
(lb) déi Gréng
Centre gauche
Écologisme
PVE
1 / 6
Verts/ALE
Parti démocratique
(lb) Demokratesch Partei
Centre droit
Libéralisme, social-libéralisme, europhilie
Parti ALDE
1 / 6
ADLE
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
(lb) Lëtzebuerger Sozialistesch Aarbechterpartei
Centre gauche
Social-démocratie, europhilie
PSE
1 / 6
S&D
Parti réformiste d'alternative démocratique
(lb) Alternativ Demokratesch Reformpartei
Droite
National-conservatisme, libéralisme, euroscepticisme
ACRE
0 / 6
La Gauche
(lb) déi Lénk
Gauche à gauche radicale
Anticapitalisme, socialisme démocratique, féminisme, euroscepticisme
PGE
0 / 6
Parti communiste luxembourgeois
(lb) Kommunistesch Partei Lëtzebuerg
Extrême gauche
Communisme, marxisme-Léninisme, euroscepticisme
0 / 6
Parti pirate
(lb) Piratepartei Lëtzebuerg
Syncrétisme
Cyberdémocratie, accès à l'information, protection de la vie privée
PPEU
0 / 6
Les Conservateurs
(lb) déi Konservativ
Droite
National-conservatisme, libéralisme, euroscepticisme
Nouveau
Volt Luxembourg[16] Centre
Progressisme, social-libéralisme, europhilie, fédéralisme européen
Volt Europa Nouveau

Déroulement de la campagne[modifier | modifier le code]

Bulletin de vote pour les élections au Parlement européen.
Affichage électoral près de Lintgen.

Le jeudi , dans le cadre de consultations à l'échelle européenne, la tête de liste de la droite européenne et candidat à la succession de Jean-Claude Juncker, Manfred Weber (CSU), s'est rendu au Luxembourg, au siège du Parti populaire chrétien-social (CSV), afin de lancer un appel à ne pas voter pour des populistes le 26 mai[19].

À la suite du décès du Grand-duc Jean et de l’annonce d'un deuil national jusqu'au 4 mai[20],[21], les quatre principaux partis politiques luxembourgeois — le Parti populaire chrétien-social (CSV), le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (déi Gréng) — reportent le début de la campagne électorale pour les élections européennes au 29 avril[22],[23].

Pour la première fois, la campagne médiatique des élections européennes qui se tient du 29 avril au 24 mai est sous l'égide de l'Autorité luxembourgeoise indépendante de l'audiovisuel (abrégé en ALIA). Cet établissement public à caractère administratif qui existe depuis le a pour mission principale la surveillance du contenu des programmes de télévision et de radio ayant une licence luxembourgeoise[24].

À l'instar des élections législatives du 14 octobre 2018, la campagne d'affichage anime les tensions entre plusieurs partis politiques comme le Parti populaire chrétien-social (CSV) et le Parti réformiste d'alternative démocratique (ADR). En raison de certaines affiches électorales endommagées, le parti populiste dénonce les exactions du CSV mais celui-ci s'en défend mettant en cause les conditions météorologiques récentes[25]. À la veille du scrutin, tôt dans la matinée, des panneaux électoraux sont incendiés à Stegen[26].

Début mai, une polémique est née du refus de la télévision luxembourgeoise de diffuser les spots électoraux en français du parti La Gauche (déi Lénk). En désaccord avec cette décision, le parti a posé une question parlementaire urgente au Premier ministre Xavier Bettel. Ce dernier ne souhaite pas s'impliquer dans les échanges entre l'ALIA, les partis politiques et les médias concernés[27]. Finalement, l'ALIA a informé RTL qu’une très large majorité des partis présentant une liste en vue des élections européennes, s’est accordée pour accepter l’usage de la langue française, à côté de la langue luxembourgeoise[28],[29].

Le magazine économique et financier Paperjam organise un grand débat télévisé le 15 mai au siège d'ING Luxembourg en vue des élections européennes. Le débat, animé par Matthieu Croissandeau et Thierry Raizer, réunit les représentants des principaux partis en lice autour du thème : « Europe: la dernière chance ? »[30],[31].

Sondages[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Drapeau de l’Union européenne Élections européennes du 26 mai 2019 au Luxembourg[32]
Partis Voix % +/- Sièges +/- Groupe
Parti démocratique (DP) 269 259 21,43  +6,66 2  +1
Parti populaire chrétien-social (CSV) 265 105 21,10  −16,56 2  −1
Les Verts (Gréng) 237 615 18,91  +3,9 1  0
Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) 153 396 12,21  +0,48 1  0
Parti réformiste d'alternative démocratique (ADR) 126 084 10,03  +2,5 0  0
Parti pirate (PPL) 96 830 7,71  +3,48 0  0
La Gauche (Lénk) 60 812 4,84  −0,92 0  0
Volt Luxembourg 26 528 2,11 Nv 0 Nv
Parti communiste luxembourgeois (KPL) 14 334 1,14  −0,35 0  0
Les Conservateurs (Konservativ) 6 661 0,53 Nv 0 Nv
Total des voix 1 256 624 100
Votes valides 218 177 90,74
Votes blancs et nuls 22 267 9,26
Total 240 444 100 - 6 Steady.svg -
Abstentions 44 991 15,76
Inscrits / Participation 285 435 84,24

En attente de confirmation des partis, les six députés élus au Luxembourg pour la neuvième législature du Parlement européen sont[32] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les candidats indiqués en gras sont déclarés comme étant les chefs de file de leur liste. Ce n'est pas forcément le cas pour l’ensemble des forces en présence[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population par canton et commune », sur http://www.statistiques.public.lu, STATEC, (consulté le 7 avril 2019).
  2. « Élections européennes - Mode d'emploi », sur elections.public.lu (consulté le 4 novembre 2018).
  3. « Journal officiel des Communautés européennes, L 278, 8 octobre 1976 », sur eur-lex.europa.eu (consulté le 4 novembre 2018).
  4. « Élections européennes 2019: les députés approuvent les dates du scrutin », sur europarl.europa.eu (consulté le 4 novembre 2018).
  5. « Règlement grand-ducal du 28 janvier 2019 fixant au 26 mai 2019 la date des opérations électorales concernant le Parlement européen. », sur legilux.public.lu, Mémorial, (consulté le 12 février 2019).
  6. « Les numéros de liste pour les élections européennes », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne, consulté le 31 mai 2019).
  7. « Le CSV a choisi ses six candidats européens », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019)
  8. « Les Verts ont leurs candidats pour les Européennes », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019).
  9. (de) « D'DP Kandidate fir d'Europawalen 2019 », sur DP.lu, (consulté le 4 février 2019).
  10. « Trois candidates et trois candidats: la liste LSAP marquée par la parité », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2019).
  11. Marc Hoscheid, « L'ADR présente son équipe pour les européennes », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019).
  12. Steve Bissen, « Déi Lénk briguent un siège aux Européennes », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « KPL announce their candidates », RTL News,‎ (lire en ligne)
  14. (de) Gilles Mertz, « Eis 6 EU-Kandidate fir 2019! », sur eu2019.lu (consulté le 9 février 2019).
  15. « «Déi Konservativ» a présenté ses six candidats », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2019).
  16. « Nouveau parti: Elections européennes: Volt Luxembourg présentera une liste de candidats », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mars 2019).
  17. (lb) « “Volt” zu Schengen: Déi nei Partei fir d'Europawale sammelt elo Ënnerschrëften », RTL,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2019).
  18. « Elections: Le mouvement "Volt" présentera une liste complète pour les européennes », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2019).
  19. « Elections européennes: Manfred Weber appelle à ne pas voter pour des populistes », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 12 avril 2019).
  20. « Décès de Son Altesse Royale le Grand-Duc Jean. », sur legilux.public.lu, (consulté le 24 avril 2019).
  21. « Deuil national jusqu’au 4 mai », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2019).
  22. « La campagne électorale est suspendue », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2019).
  23. « Elections européennes: CSV, LSAP, DP et Gréng reportent le début de la campagne électorale », RTL 5miinutes,‎ (lire en ligne, consulté le 24 avril 2019).
  24. « L'ALIA surveille la campagne médiatique des élections européennes », sur gouvernement.lu, (consulté le 30 avril 2019).
  25. « «Des affiches abîmées, ça arrive à tous les partis» », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 30 avril 2019).
  26. « Des panneaux électoraux ont été incendiés », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mai 2019).
  27. « Bettel botte en touche sur les spots en français », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019).
  28. « Les spots de campagne en français validés », L'essentiel,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019).
  29. « Diffusion de messages électoraux sur RTL: Accord sur la modification de la règle d'usage des langues », RTL 5minutes,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mai 2019).
  30. « Élections européennes 2019: le grand débat », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le 12 avril 2019).
  31. Nicolas Léonard, « Une Europe en débat et à réformer », Paperjam News,‎ (lire en ligne, consulté le 16 mai 2019).
  32. a et b « Résultats officiels des élections européennes 2019 », sur elections.public.lu (consulté le 28 mai 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :