Supranationalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le supranationalisme prône l'existence d'entités politiques disposant d'une supranationalité, autrement dit des pouvoirs supérieurs sur certains points à ceux d'une nation.

En tant qu'idéologie, il s'oppose au nationalisme qui prône la souveraineté absolue des nations. Dans le monde actuel, le développement des institutions transnationales vise à un équilibre entre ces deux extrêmes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le supranationalisme est apparu avec la colonisation. C'est une tentative de justification politique à l'expansion coloniale, dont le but réel est l'ouverture de nouveaux marchés et l'accès à des matières premières.

Le supranationalisme a notamment été utilisé par les parlementaires français du début du XXe siècle pour justifier la course aux colonies à laquelle se livrent les pays occidentaux.

Cette pensée, comme le colonialisme, contient une part de suprématisme, c'est pourquoi les nationalistes y ont dans un premier temps adhéré, et cela d'autant plus que ce supranationalisme leur apparaissait être dans l'intérêt de la France et de sa puissance à l'échelle du globe face aux autres empires coloniaux.

Le supranationalisme a disparu avec la décolonisation. Les nationalistes se sont alors détachés de cette théorie qu'ils jugent désormais antinationale (car supposant l'existence d'une loi supérieure à celle de la nation).

Sens actuel[modifier | modifier le code]

Le supranationalisme, ou plutôt la supranationalité désigne actuellement un mode d'organisation qui se place au-dessus des nations qui la composent. Concernant l'Europe, on peut voir que le terme de supranationalité est apparu pour la première fois avec le traité de Paris du 18 avril 1951.

Exemple de l'Union européenne[modifier | modifier le code]

Association européenne de libre-échange (AELE) Euroïsation par accord avec l'UE Espace Schengen Espace économique européen Accord de libre-échange centre-européen (ALECE) Conseil de l'Europe Union européenne Zone euro Union douanière de l'Union européenne Union douanière Russie-Biélorussie-Kazakhstan Union de la Russie et de la Biélorussie Suisse Islande Liechtenstein Norvège Kosovo (UNMIK) Albanie Bosnie-et-Herzégovine Macédoine Monténégro Serbie Moldavie Organisation pour la démocratie et le développement (GUAM) Ukraine Géorgie Azerbaïdjan Kazakhstan Biélorussie Russie Arménie Vatican Saint-Marin Monaco Andorre Turquie Croatie Bulgarie Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord Roumanie Tchéquie Danemark Hongrie Lituanie Pologne Suède Chypre Irlande Autriche Belgique Estonie Finlande France Allemagne Grèce Italie Luxembourg Lettonie Malte Pays-Bas Portugal Slovaquie Slovénie Espagne
Diagramme d'Euler cliquable montrant les relations entre divers accords et organisations multinationaux européens.vdm

La Communauté européenne a par exemple été le pilier supranational de l'Union européenne. Les décisions qui sont prises au sein de ses institutions ne sont pas révocables par les États. Ainsi, les normes (règlements et directives) ont la primauté sur le droit national des États membres et s'appliquent automatiquement. À l'inverse, les deux autres piliers de l'Union européenne (la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et la Justice et Affaires Intérieures (JAI) étaient des piliers organisés sur le mode intergouvernemental, c’est-à-dire que les États gardent le dernier mot : chaque État est libre de signer ou non une convention.

Depuis le traité de Lisbonne, la structure en pilier de l'Union a disparu et le caractère supranational ou intergouvernemental des décisions varie en fonction de la compétence dont elles relèvent : les compétences exclusives (supranationalité), les compétences partagées (intergouvernementale tant que l'Union ne légifère pas) et la compétences de coordination (intergouvernemental).

D'autres États, non-membres de l'Union européenne, ont décidé d'adhérer, selon leurs propre motivations, à certains traités ou institutions tels que par exemple : l'espace Schengen, l'Association européenne de libre-échange ou encore le Conseil de l'Europe.

Article connexe[modifier | modifier le code]