Élections européennes de 2019 en Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Élections européennes de 2019 en Allemagne
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
CDU/CSU
Sièges sortants 34
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti social-démocrate
Sièges sortants 27
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Alliance 90 / Les Verts
Sièges sortants 11
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Die Linke
Sièges sortants 7
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Parti libéral-démocrate
Sièges sortants 3
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Alternative pour l'Allemagne
Sièges sortants 1

Les élections européennes de 2019 en Allemagne se dérouleront en afin d'élire les 96 députés européens représentants l'Allemagne au Parlement européen.

Contexte[modifier | modifier le code]

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Les députés européens allemands sont élus au scrutin proportionnel de liste, mais contrairement aux élections pour le Bundestag, les électeurs ne disposent que d'une seule voix. Le 26 février 2014, la Tribunal constitutionnel fédéral a décidé que l'imposition d'un seuil électoral était inconstitutionnel pour les élections européennes. Cela a pour conséquence de permettre l'entrée de plusieurs petits partis (de) au Parlement européen[1].

Lors de ces élections, peut voter tout citoyen européen résidant en Allemagne et ayant 18 ans ou plus, le jour de l'élection. Les citoyens allemands vivant dans d'autres pays de l'Union européenne, tout comme les ressortissants de pays-membres vivant en Allemagne, doivent décider s'ils votent dans leur pays d'origine ou dans leur pays de résidence.

Répartition partisane des députés européens sortants[modifier | modifier le code]

Lors des élections de 2014, la coalition CDU/CSU était arrivée en tête.

Du fait des multiples conflits internes qu'elle a connu, l'Alternative pour l'Allemagne (AFD) a perdu, au cours de la législature, six de ses sept élus européens (cinq sont membres du LKR, un est membre du Parti bleu).

Répartition partisane des députés européens allemands[2]
Parti Sièges Parti européen[3] Groupe Sièges
Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) 29 PPE PPE 34
Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU) 5
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 27 PSE S&D 27
Alliance 90 / Les Verts (GRÜNE) 11 PVE Verts/ALE 13
Parti écologiste-démocrate (ÖDP) 1
Parti des pirates (PIRATEN) 1 PPUE
Die Linke (LINKE) 7 PGE GUE/NGL 8
Indépendant (ex-Parti de protection des animaux) 1
Réformateur libéral-conservateur (LKR) 5 CRE 6
Électeurs libres (FW) 1 PDE
1 ADLE 4
Parti libéral-démocrate (FDP) 3 ALDE
Alternative pour l'Allemagne (AfD) 1 ELDD 1
Parti bleu (Blaue) 1 ENL 1
Parti national-démocrate d'Allemagne (NPD) 1 APL NI 2
Die PARTEI (PARTEI) 1

Positionnement des partis politiques[modifier | modifier le code]

Sondages[modifier | modifier le code]

Projections en sièges
Institut Date LINKE GRÜNE SPD FDP FW CDU CSU AFD Autres
Treffpunkteuropa.de[4] 18 avril 2018 10 12 17 9 1 27 5 13 2

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Karlsruhe change la règle du jeu en Allemagne pour les Européennes », latribune.fr, 26 février 2014.
  2. « Députés par État membre », sur Europarl (consulté le 27 janvier 2018).
  3. « List of registered European Political Parties and European Political Foundations », sur www.appf.europa.eu (consulté le 27 janvier 2018).
  4. (de) « Europawahl-Projektion: Christdemokraten europaweit vorne », treffpunkteuropa.de,‎ (lire en ligne)