Juin 1979

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juin 1979
Nombre de jours 30
Premier jour Vendredi 1er juin 1979
5e jour de la semaine 22
Dernier jour Samedi 30 juin 1979
6e jour de la semaine 26

Calendrier
juin 1979
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
22         1er 2 3
23 4 5 6 7 8 9 10
24 11 12 13 14 15 16 17
25 18 19 20 21 22 23 24 
26 25 26 27 28 29 30  
1979Années 1970XXe siècle

Mois précédent et suivant
Juin précédent et suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • 6 juin : attentats islamistes en Syrie. Un commando attaque l’école d’artillerie d’Alep et assassine 83 cadets, tous de confession alaouite. Le mouvement islamiste s’implante surtout dans les grandes villes du Nord (Alep, Hama, Homs, Lattaquié) et délaisse Damas solidement tenue par les forces armées et policières du régime.
  • 7 - 10 juin (CEE) : premières élections au parlement européen au suffrage universel dans les neuf pays membres de la CEE. Les chrétiens-démocrates et les sociaux démocrates dominent, mais doivent passer des compromis. Simone Veil est élue président de l’Assemblée.
    • Élection de 81 députés britanniques au Parlement européen de Strasbourg : 60 conservateurs, 17 travaillistes, un nationaliste écossais et trois irlandais.
  • 28 juin : un gouvernement de 15 membres est constitué au Mali, qui ne compte, outre le général Moussa Traoré (ministre de la défense), que deux militaires.
  • 28 - 29 juin : sommet du G7 à Tokyo qui refuse toute régulation à l’échelle internationale concertée face au second choc pétrolier et à l’inflation mondiale. Tôkyô et Bonn rejoignent Paris pour imputer la responsabilité du second choc pétrolier au laxisme monétaire et au gaspillage énergétique des États-Unis.
  • 29 juin : en Bolivie, les élections ne dégagent pas de net vainqueur. Siles (35,9 %) arrive en tête devant Paz (35,8 %) et Banzer (14 %), mais sans disposer de majorité absolue. Le Parlement se révèle incapable de trancher entre Siles et Paz et le président du Sénat Wálter Guevara Arze assure l’intérim pour un an (8 août). Les manœuvres politiques et les complots se multiplient pour préparer l’échéance électorale suivante. À l’Assemblée, l’armée est accusée de corruption.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]