Jean-Louis Schneiter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Louis Schneiter
Fonctions
Maire de Reims

(8 ans, 10 mois et 3 jours)
Prédécesseur Jean Falala
Successeur Adeline Hazan
Député de la 1re circonscription de la Marne

(3 ans, 2 mois et 3 jours)
Groupe politique UDF
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Reims (France)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Nantes (France)
Parti politique UDF
Résidence Marne

Jean-Louis Schneiter, né le à Reims (Marne), et mort à Nantes (Loire-Atlantique) le , est un homme politique français, député de la Marne et maire de Reims.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Schneiter était le fils de Pierre Schneiter et l'époux de Josette Cercleron. Courtier en vins de Champagne, il est député de la Marne de 1978 à 1981. À la mairie de Reims, il fut adjoint de Jean Taittinger puis de Jean Falala, avant de devenir maire (divers droite) de Reims le , réélu le , jusqu'en 2008. Il était également président de la Communauté d'agglomération de Reims (Reims Métropole).

Hospitalisé à Nantes, il meurt brutalement le à l'âge de 83 ans[1].

Il était à l'origine du projet du tramway de Reims. La station Boulingrin des lignes A et B a été rebaptisée Schneiter après son décès, ainsi que le parc des Hautes-Promenades voisin.

Décorations[modifier | modifier le code]

Titulaire de la croix de la Valeur militaire et de la croix du Combattant, Jean-Louis Schneiter, chevalier de l'ordre national du Mérite et chevalier des Palmes académiques (2004), a été fait chevalier de la Légion d'honneur (le ).

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Mandat de député[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'ancien maire de Reims Jean-Louis Schneiter est décédé », sur L'Union, (consulté le 7 septembre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]