Pierre Baudis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baudis.
Pierre Baudis
Fonctions
Député européen

(5 ans et 6 jours)
Élection 13 juin 2004
Législature 1re
Groupe politique LD (1979-1980)
PPE (1980-1984)
Député

(2 ans, 1 mois et 13 jours)

(9 ans, 9 mois et 3 jours)

(8 ans, 4 mois et 3 jours)
Maire de Toulouse
Prédécesseur Louis Bazerque
Successeur Dominique Baudis
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Decazeville (France)
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Toulouse (France)
Nationalité Française
Enfants Dominique Baudis

Pierre Baudis, né le à Decazeville (Aveyron) et mort le à Toulouse (Haute-Garonne), est un homme politique français, maire de Toulouse de 1971 à 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Baudis était le père de Dominique Baudis (lui-même maire de Toulouse de 1983 à 2001, président du CSA de 2001 à 2007 et Défenseur des droits de 2011 à 2014). Il est également le père de Chantal Baudis[1].

Élu député de la Haute-Garonne en 1958 et réélu en 1962, il siègera dans le groupe du Centre démocratique (Indépendants et MRP). Il soutiendra la candidature de Jean Lecanuet lors de l'élection présidentielle de 1965.

En mars 1967, il est battu aux législatives par André Rousselet, proche collaborateur de François Mitterrand. Il retrouvera son siège en juin 1968 et s'apparentera au groupe des Républicains indépendants (les « Giscardiens »). Adjoint au maire de Toulouse Louis Bazerque depuis 1959, il a en charge l'important secteur social de la ville. En mars 1971, il se présente contre ce même Louis Bazerque et est élu au second tour avec 58 % des voix. Il était conseiller général depuis 1961 et le resta jusqu'à son décès. Réélu député en mars 1973, il doit faire face en mars 1977 à une vive offensive des Socialistes conduits par Alain Savary. Il l'emporte dans deux des trois secteurs de la ville. En mars 1978, il est battu aux législatives par le jeune socialiste Gérard Bapt. Il est député européen pour le mandat de 1979 à 1984. En mars 1983, il cède la tête de liste à son fils Dominique qui est facilement élu à sa place.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • Maire de Toulouse : de 1971 à 1983
  • Député : de 1958 à 1967, de 1968 à 1978
  • Député européen : de 1979 à 1984

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Pierre Gröndahl, « Dominique Baudis, la vie au galop », parismatch.com, 20 avril 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]