Élections européennes de 2019 en Croatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Élections au Parlement européen de 2019
12 députés européens représentant la Croatie
Type d’élection Européennes
Karlo Ressler.jpg Union démocratique croate – Karlo Ressler
Voix 244 076
22,72 %
 −18,7
Sièges obtenus 4  0
Tonino Picula MEP.jpg Parti social-démocrate de Croatie – Tonino Picula
Voix 200 976
18,71 %
 −11,2
Sièges obtenus 4  +2
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Souverainistes croates – Ruža Tomašić
Voix 91 546
8,52 %
Sièges obtenus 1  0
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Mislav Kolakušić –
Voix 84 765
7,89 %
Sièges obtenus 1
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
Bouclier humain – Tihomir Lukanić
Voix 60 847
5,66 %
 +5,2
Sièges obtenus 1  +1
Valter Flego.jpg
Voix 55 806
5,19 %
Sièges obtenus 1  −1
Carte
Liste arrivée en tête par municipalité :

Les élections européennes de 2019 en Croatie sont les élections des députés de la neuvième législature du Parlement européen, qui se déroulent du au dans tous les États membres de l'Union européenne, dont la Croatie où elles auront lieu le pour élire les 12 sièges alloués au pays.

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Les douze députés européens croates sont élus au suffrage universel direct par l'ensemble des citoyens croates ainsi que par les ressortissants de l'Union européenne résidant en Croatie âgés de plus de 18 ans. Le scrutin se tient selon le mode du vote unique transférable, et les sièges sont répartis entre les listes dépassant 5 % des suffrages exprimés selon la méthode d'Hondt.

Contexte[modifier | modifier le code]

Au niveau européen, le scrutin intervient dans un contexte inédit. La mandature 2014-2019 a en effet vu intervenir plusieurs événements susceptibles d'influer durablement sur la situation politique européenne, comme le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne en 2016, l'arrivée ou la reconduction au pouvoir dans plusieurs pays de gouvernements eurosceptiques et populistes (en Hongrie en 2014, en Pologne en 2015, en Autriche en 2017 et en Italie en 2018) et l'adoption de l'Accord de Paris sur le climat en 2015. Les élections interviennent alors que la Commission européenne est présidée depuis 15 ans par le Parti populaire européen (PPE) ; la Commission sortante, présidée par Jean-Claude Juncker, rassemble des membres du PPE, de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe et du Parti socialiste européen.

En Croatie, les élections européennes se déroulent trois ans après les élections législatives anticipées de 2016. Celles-ci avaient permis au conservateur Andrej Plenković de devenir premier ministre, à la tête d'un gouvernement constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre l'Union démocratique croate (HDZ) et Le Pont des listes indépendantes (MOST).

Campagne[modifier | modifier le code]

Partis et candidats[modifier | modifier le code]

Parti politique Positionnement et idéologie Tête de liste Parti européen Députés sortants
Nombre Groupe politique
Union démocratique croate

HDZ

Centre droit à Droite

Démocratie chrétienne, conservatisme, europhilie

Karlo Ressler PPE
4 / 11
PPE
Parti social-démocrate de Croatie

SDP

Centre gauche

Social-démocratie, Troisième voie

Tonino Picula PSE
2 / 11
S&D
Coalition « Amsterdam »
Alliance civique libérale (Glas)
Diète démocrate istrienne (IDS)
Parti paysan croate (HSS)
Parti croate des retraités (HSU)
Parti travailliste croate (HL-SR)
Centre gauche

Libéralisme, social-libéralisme, régionalisme, europhilie

Valter Flego
2 / 11
ADLE
Coalition HKS - HSP AS - Hrast
Parti conservateur croate (HKS)
Parti croate du Droit - Ante Starčević (HSP AS)
Croissance croate (Hrast)
Droite

Conservatisme, libéralisme politique, euroscepticisme

Ruža Tomašić ACRE
1 / 11
CRE
Bouclier humain

ZZ

Attrape-tout

Populisme, antisystème, russophilie, euroscepticisme

Tihomir Lukanić
0 / 11
Le Pont

Most

Centre à centre droit

Conservatisme, libéral-conservatisme

Božo Petrov
0 / 11
Coalition HSP - NHR
Parti croate du Droit (HSP)
Indépendants pour la Croatie (NHR)
Droite à extrême droite

Nationalisme, conservatisme sociétal, euroscepticisme

Bruna Esih
0 / 11
Bandić Milan 365 - Parti travailliste et de solidarité

BM365

Centre gauche

Social-démocratie, populisme

0 / 11
Parti populaire croate - Démocrates libéraux

HNS

Centre gauche à centre

Libéralisme, social-libéralisme

ALDE
0 / 11

Déroulement de la campagne[modifier | modifier le code]

33 candidatures ont été retenues pour participer à ces élections. Les différentes listes ont été publiées par la Commission électorale le 10 avril 2019, date du début de la campagne électorale officielle[1].

Union démocratique croate (HDZ)[modifier | modifier le code]

La liste de l'Union démocratique croate (HDZ), parti de centre droit au pouvoir, est menée par Karlo Ressler, âgé de 30 ans, issu de la branche « jeunesse » du parti. La liste, nommée « La Croatie pour les générations » comprend également deux députés européens sortants , trois membres du Parlement de Croatie et deux župan[2].

Le Premier ministre et président du HDZ, Andrej Plenković, considère que ces élections soit sur une poursuite du développement de la Croatie soit un coup d'arrêt qui isolerait le pays[3].

Parti social-démocrate de Croatie (SDP)[modifier | modifier le code]

La liste du principal parti d'opposition, le Parti social-démocrate de Croatie (SDP, centre gauche), est dirigée par l'actuel député européen Tonino Picula. Lors de la présentation de la liste, Tonino Picula a déclaré que la Croatie n'avait pas pleinement exploité son appartenance à l'Union européenne. Le parti s'attend à remporter trois sièges lors ces élections[4].

Coalition Amsterdam[modifier | modifier le code]

La liste de la coalition « Amsterdam », regroupant sept partis centristes dont la Diète démocrate istrienne (IDS), l'Alliance civique libérale (GLAS), le Parti paysan croate (HSS), le Parti croate des retraités (HSU) ou encore le Parti travailliste croate (HL-SR), est menée par le župan du comitat d’Istrie, Valter Flego (IDS). La présidente du GLAS, Anka Mrak Taritaš, estime que la coalition représente un rejet de l'« Europe des barbelés et du chaos du Brexit » et prône une Europe « ouverte et libre ». Le présdent du HSS, Krešo Beljak, a quant à lui déclaré que le vote pour la coalition est un vote pour une « Croatie européenne »[5].

Bouclier humain (ZZ)[modifier | modifier le code]

Le parti populiste Bouclier humain (ZZ, attrape-tout) participe à une plate-forme commune avec le Mouvement 5 étoiles italien, le Kukiz'15 de Pologne et le parti grec AKKEL. La tête de liste est le secrétaire général du parti, Tihomir Lukanić. Ivan Vilibor Sinčić, président du parti, présente la plate-forme comme une nouvelle génération de politiciens qui lutteront contre la corruption et le crime organisé[6].

Le Pont (Most)[modifier | modifier le code]

La liste du parti Le Pont (Most) est dirigée par son président, Božo Petrov. S'il est élu, Petrov cédera son siège au Parlement européen au candidat disposant du plus grand nombre de votes préférentiels après lui[7]. Avant le début de la campagne, le parti Most avait tenté de faire de barrage à un projet de loi prévoyant d'augmenter la limite de dépenses pour les élections européennes mais le projet de loi a finalement été adopté par le Parlement de Croatie[8].

Autres listes[modifier | modifier le code]

Deux partis de droite, les Indépendants pour la Croatie (NHR) et le Parti croate du Droit (HSP) forment une coalition et mettent l'accent sur une Europe des « nations libres, souveraines et indépendantes ». Leur liste inclut les présidents des deux partis, Bruna Esih du NHR et Karlo Starčević du HSP[9].

Le Parti populaire croate - Démocrates libéraux (HNS), partenaire de la coalition au pouvoir, se présente de manière indépendante avec le župan du comitat de Međimurje en tête de liste[10].

Sondages[modifier | modifier le code]

N.B. : est mentionné ici le dernier sondage publié par chaque institut. Pour consulter les sondages précédents ou antérieurs à 2019, se reporter à l'article détaillé.

Sondages
Sondeur Date ŽZ START SDP Coalition
Amsterdam
BM365 HNS Most HDZ HKS-HSP AS
Hrast
HSP-NHR Autres
2x1 komunikacije 29 avril 2019 10,9 % 2,2 % 23,3 % 8,8 % 1,0 % 1,0 % 7,5 % 26,6 % 3,0 % 5,6 % 10,1 %
IPSOS 25 avril 2019 9,6 % 4,3 % 19,2 % 7,9 % 3,4 % -- 6,6 % 29,7 % -- -- 19,3 %
Promocija plus 18 avril 2019 8,4 % 3,5 % 17,1 % 8,3 % 2,6 % 2,6 % 6,7 % 27,3 % 4,3 % 4,5 % 14,7 %
Kantar Public 15 avril 2019 10,6 % 5,1 % 21,0 % 10,5 % -- -- 7,7 % 34,3 % 5,1 % 5,7 % --
Élections de 2014 25 mai 2014 0,47 % / 29.93 %[a] / / 29.93 %[b] / 41,42 % [c] / /

Résultats[modifier | modifier le code]

Drapeau de l’Union européenne Élections au Parlement européen de 2019 en Croatie [11],[12]
Parti ou coalition Voix % +/- Sièges +/- Groupe
Union démocratique croate (HDZ) 244 076 22,72 Nv. 4 Steady.svg PPE
Parti social-démocrate de Croatie (SDP) 200 976 18,71 Nv. 4 Increase2.svg 2 S&D
Coalition HKS - HSP AS - Hrast 91 546 8,52 Nv. 1 Steady.svg CRE
Indépendant (Mislav Kolakušić) 84 765 7,89 Nv. 1 Increase2.svg 1 NI
Bouclier humain (ZZ) 60 847 5,66 Increase2.svg 5,19 1 Increase2.svg 1 ELDD
Coalition « Amsterdam » (IDS - Glas - HSS - HSU - HL-SR) 55 806 5,19 Nv. 1 Decrease2.svg 1 ADLE
Le Pont (Most) 50 257 4,67 Nv. 0 Nv.
Coalition HSP - NHR 46 970 4,37 Nv. 0 Steady.svg
Bandić Milan 365 - Parti travailliste et de solidarité (BM365) 21 175 1,97 Nv. 0 Nv.
Parti populaire croate - Démocrates libéraux (HNS) 27 958 2,60 Nv. 0 Steady.svg
Autres partis 189 578 17,65 - 0 -
Votes valides 1 073 954 97,32
Votes blancs et nuls 29 597 2,68
Total 1 103 551 100 - 12 Increase2.svg 1 -
Abstentions 2 593 356 70,14
Inscrits / Participation 3 696 907 29,86

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au sein de la Coalition populaire regroupant aussi le Parti populaire croate - Démocrates libéraux (HNS), la Diète démocrate istrienne (IDS), le Parti croate des retraités (HSU) et le Parti démocratique indépendant serbe (SDSS)
  2. Au sein de la Coalition populaire regroupant aussi le Parti social-démocrate de Croatie (SDP), la Diète démocrate istrienne (IDS), le Parti croate des retraités (HSU) et le Parti démocratique indépendant serbe (SDSS).
  3. Au sein de la « Coalition patriotique » regroupant, outre l'Union démocratique croate (HDZ) : le Parti paysan croate (HSS), le Parti croate du Droit - Ante Starčević (HSP AS), le Bloc des retraités ensemble (BUZ) et le Parti démocratique de Zagorje (ZDS).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Campaign begins for European Parliament elections », sur glashrvatske, (consulté le 17 avril 2019).
  2. (en) « Young party official leads slate of HDZ candidates for EP elections », sur N1 Info, (consulté le 17 avril 2019).
  3. (en) « Plenković Praises HDZ Candidates for European Parliament Elections », sur Total Croatia News, (consulté le 17 avril 2019).
  4. (en) « EU Is Space of Opportunities for Croatia », sur Total Croatia News, (consulté le 17 avril 2019).
  5. (en) « Amsterdam Coalition Submits Candidates List for European Elections », sur Total Coratia News, (consulté le 17 avril 2019).
  6. (en) « Živi Zid Presents Its Slate for European Elections », sur Total Croatia News, (consulté le 17 avril 2019).
  7. (en) « MOST Hopeful of Winning Two Seats in European Parliament », sur Total Croatia News, (consulté le 17 avril 2019).
  8. (en) « Sabor passes campaign financing law », sur Glashrvatske, (consulté le 17 avril 2019).
  9. (en) « Right-Wing Parties to Run Together for European Parliament », sur Total Croatia News, (consulté le 17 avril 2019).
  10. (en) « People’s Party and Greens submit European election lists; HDSSB won’t run », sur Glashrvatske, (consulté le 17 avril 2019).
  11. « Élections européennes 2019 », sur AFP
  12. https://www.izbori.hr/site/UserDocsImages/2019/Izbori_clanova_u_EU_parlament_iz_RH/Rezultati/rjesenje.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]