Saint-Maurice-Crillat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Maurice.

Saint-Maurice-Crillat
Saint-Maurice-Crillat
Village de Saint-Maurice-Crillat.
Blason de Saint-Maurice-Crillat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
Canton Saint-Laurent-en-Grandvaux
Intercommunalité Communauté de communes du Pays des lacs
Maire
Mandat
Maurice Bariod
2014-2020
Code postal 39130
Code commune 39493
Démographie
Population
municipale
236 hab. (2015 en augmentation de 11,32 % par rapport à 2010)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 34′ 14″ nord, 5° 50′ 00″ est
Altitude Min. 579 m
Max. 1 135 m
Superficie 20,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Crillat

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

Voir sur la carte topographique de Franche-Comté
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Crillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Crillat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Maurice-Crillat

Saint-Maurice-Crillat est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village du Jura, pays des Lacs ( lacs de Clairvaux, lac d'Ilay, lac de Bonlieu, lacs du Petit et du Grand Maclus, lac de Narlay).

À proximité du Haut-Jura : Ski de fond à 7 km, ski alpin à 30 km.

La commune était autrefois desservie par les Chemins de fer vicinaux du Jura, avec une gare à Saint-Maurice et une autre à Crillat.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Uxelles Bonlieu La Chaux-du-Dombief Rose des vents
Cogna N Saint-Pierre
Grande-Rivière
O    Saint-Maurice-Crillat    E
S
La Frasnée Châtel-de-Joux Nanchez
(Prénovel)

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune, alors nommée simplement Saint-Maurice, porta provisoirement les noms de Maurice-la-Montagne et de Montfleuri[1].
En 1822, la commune absorbe celle voisine de Trêtu[1].
En 1938, la commune ajoute à son nom la terminaison distinctive -en-Montagne[1].
En 1972, la commune absorbe celle voisine de Crillat et devient Saint-Maurice-Crillat[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Maurice-Crillat.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :


De gueules au chevron accompagné, en chef, de deux étoiles et, en pointe, d'une rose, le tout d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Alain Picard[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 236 habitants[Note 1], en augmentation de 11,32 % par rapport à 2010 (Jura : -0,36 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
442443457541584605543561573
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
504509501480430402369352333
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
308348301287303208185183176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
169170220212225209208208231
2015 - - - - - - - -
236--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise saint Maurice.
La pierre d'autel.
  • Épicéa géant
  • Église et chapelle
  • Belvédères et points de vue
  • Fromagerie à Comté (fromage)
  • Coopérative de production de Comté issu de l'agriculture biologique (Président : André Ducrot)
  • Tilleul géant (deux tilleul plantés comme "Arbres de la Liberté" en 1789, seul un subsiste aujourd'hui surplombant le village).
  • Vestiges (fossés) du château de Crillat, cité au XIIIe siècle, occupé par les comtois durant la guerre de dix ans, il fut malheureusement détruit sur ordres de Louis XIV en 1668.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Madame Monsieur, le duo s'est marié dans la commune d'où la famille d'Émilie Sattonnet est originaire[6].
  • Jean-Paul Montagnier, universitaire français dont la famille serait installée à Saint-Maurice-Crillat depuis le XIIIe siècle par la branche des Rosset, puis par celle des Renaud (Crillat) et Bariod (Saint-Maurice).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consultée le 2 mai 2010
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Eurovision 2018 : le duo qui représentera la France s’est marié dans le département », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « date » manquant (lire en ligne)