Forêts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forêt (homonymie).

Département des Forêts
Departement Forêts (lb)

Departement des Forêts (de)

17951814

Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de la région indiquant sa division en départements

Informations générales
Statut Ancien département français de la Première République et du Premier Empire
Chef-lieu Luxembourg
Démographie
Population 246 333
Superficie
Superficie 6 910 35 km²
Histoire et événements
Annexion des Pays-Bas autrichiens et création du département
Traité de Paris : suppression du département
Préfets
(1er) 1800 Johannes Birnbaum
(Der) 1808-1814 André Joseph Jourdan

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le département des Forêts fut un département français, du 1er octobre 1795 à 1814, date de l'abdication de Napoléon Ier et de l'occupation alliée.

Le numéro du département était le 98.

Création[modifier | modifier le code]

Le décret de la Convention du 9 vendémiaire an IV réunit les Pays-Bas autrichiens, la principauté de Liège, la principauté abbatiale de Stavelot-Malmédy et le duché de Bouillon à la France. Il prévoit la division de tout cet ensemble territorial en neuf départements dont la délimitation sera du ressort des seuls commissaires français. Ce décret prévoit encore la mise en place rapide des administrations départementales et municipales ainsi que des tribunaux. Tous les fonctionnaires devront être élus conformément à la Constitution.

Territoire[modifier | modifier le code]

Le département des Forêts comprenait la majeure partie de l'ancien duché de Luxembourg.

L'arrêté du comité de salut public du 14 fructidor an III partagea l'ancien duché de Luxembourg entre trois départements :

Géographie[modifier | modifier le code]

Il était borné :

  • au nord, par les départements de Sambre-et-Meuse, de l'Ourthe et de la Sarre ;
  • à l'est, par le département de la Sarre ;
  • au sud, par les départements de la Moselle, de la Meuse et des Ardennes ;
  • à l'ouest, par les départements des Ardennes et de Sambre-et-Meuse.

Son nom venait de la forêt des Ardennes, couvrant la majeure partie de son territoire.

Il correspond aux territoires actuels de la province de Luxembourg, en Belgique, du grand-duché de Luxembourg et de l'ouest de la Rhénanie-Palatinat. Notons que le village de Manderen, enclavé dans le département français de la Moselle, à côté du château de Meinsberg, faisait partie du duché de Luxembourg, puis du département des Forêts avant d'être rattaché à la Prusse (1814/15) et, plus tard, cédé à la France.

Le 9 juin 1815, l'acte final du Congrès de Vienne le partagea entre :

  • Le Grand-duché de Luxembourg ;
  • Le Royaume de Prusse.

Organisation[modifier | modifier le code]

Il était divisé en quatre arrondissements :

Le 15 ventôse an X (6 mars 1802)[1], le département des Forêts fut divisé en vingt-huit cantons, portant le nom de leur chef-lieu :

  • Canton de Bascharage, comprenant les communes d'Aubange, Bascharage, Clemency, Differdange, Garnich, Habergy, Halanzy, Hondelange, Meix-Letige, Messâney, Pettingen, Rachecourt et Selange ;
    • Canton de Clervaux, comprenant les communes d'Asselborn, Bas-Bellain, Boevange, Clervaux, Dasbourg, Hachiville, Ileinerscheid, Munshausen, Weicherdin et Weiswampach ;
    • Canton de Diekirch, comprenant les communes de Bettendorff, Bourscheid, Brandenbourg, Dieckirch, Eppoldorff, Ettelbruck, Medernach, Ober-Feulen, Reisdorff et Stegen ;
    • Canton d'Echternach, comprenant les communes de Beaufort, Bech, Berdorff, Bollendorff, Born, Breidweiler, Consdorff, Echternach, Edingen, Ernzen, Irrel, Monpach, Ossweiler, Rollinten, Rosport, Waldbillig et Wintersorff ;
    • Canton de Grevenmacher, comprenant les communes de Berbourg, Biver, Fellerich, Gresvenmacher, Igel, Lansur, Lirschberg, Littorff, Machtumb, Manternach, Mertet, Moersdorff, Nittel, Temmels, Wcosserlirshch, Wiltingen et Wincherange ;
    • Canton de Hesperange, comprenant les communes de
    • Canton de Luxembourg-Nord, comprenant la section du Nord de la ville de Luxembourg ainsi que les communes de Bertrange, Kopstal, Mamer, Merl, Steinsel et Strassen ;
    • Canton de Luxembourg-Sud, comprenant la section du Midi de la Ville de Luxembourg ainsi que les communes d'Altzingen, Conleren, Eich, Hesperange, Hollerich, Keblen et Sandweiler.
    • Canton de Mersch, comprenant les communes de Berg, Bissen, Boevingen, Cruchten, Fells, Fischbach, Greisch, Heffigeu, Ilunsdorff, Lingen, Lorentzweiler, Mersch, Nomeren, Petlingue et Tintingen.
    • Canton d'Ospern, comprenant les communes d'Arsdorff, Beckerich, Bettborn, Buschdorf, Calmes, Colbach, Dellen, EH, Elvange, Everlange, Folscheid, Grosbous, Holtz, Ospern, Rambrouch, Redange, Rindschleiden, Saeul, Useldange, Vichten et Wahl.
    • Canton de Remich, comprenant les communes de Besch, Borrig, Bous, Burmerange, Dalheim, Manderen, Mondorf, Nennig, Remeschen, Remich, Stadtbredimus, Waldbredimus et Wellenstein ;
    • Canton de Betzdorf, comprenant les communes de Betzdorf, Flaxweiler, Junglinster, Lenningen, Niederanven, Rodenbourg, Schuttrange, Weiler-la-Croix et Wormeldange ;
    • Canton de Vianden, comprenant les communes de Consthum, Cruchten, Falkenstein, Fouhren, Geichlingen, Hoscheid, Hosingen, Koerperich, Landscheid, Nusbaum, Roth, Schlanweiler, Stolzenbourg, Vianden et Wallendorf ;
    • Canton de Wiltz, comprenant les communes d'Alscheid, Brachtenbach, Doncols, Esch, Eschweiler, Goesdorff, Heiderscheid, Kaundorff, Mecher, Neunhausen, Oberwampach, Wiltz, Wilwerwiltz et Winseler ;
    • Canton d'Arlon, comprenant les communes d'Arlon, Attert, Autelbas, Guirsch, Heinsch, Hobscheid, Koerich, Nobressart, Post-Schadeck, Septfontaines, Steinfort, Thiaumont et Toernich ;
    • Canton de Bastogne, comprenant les communes de Bastogne, Bertogné, Bœur, Compogné, Givroul, Givry, Harzy, Lonchamps, Longwely, Mabomprez, Mandé-Saint-Étienne, Noville, Rachamps, Vardin et Vellereux ;
    • Canton de Chenogne
    • Canton d'Étalle, comprenant les communes d'Anlier, Bellefonlaine, Chatillon, Etalle, Habay-Ia-Neuve, Habay-la-Vielle, Hachy, Sainte-Marie, Rossignol, Rulle, Tintigny, Vance et Villers-sur-Semois ;
    • Canton de Fauvillers, comprenant le communes de Bigouville, Boujaide, Ebly, Fauxvillers, Hollange, Lescheret, Martelange, Remoiville, Strainschamps, Surré, Tintange, Vitry, Warnach et Wolslange ;
    • Canton de Florenville, comprenant les communes de Les Bulles, Sainte-Cécile, Chassepierre, Chiny, la Cuisine, Florenville, Fontenoille, Jzel, Jamoigne, Martué, Moyen, Muno, Suxy, Termes et Villers-devant-Orval ;
    • Canton de Houffalize, comprenant les communes de Biliain, Cherain, Cosvan, Gouvy, Houffalise, Limerlé, Mont, Montleban, Ollomorit, Ottré, Rettigny, Sommerain, les Tailles, Taverneux, Tavigny et Wilrin ;
    • Canton de Messancy, comprenant les communes de Garnich, Habergy, Messancy, Guerlange, Oberkorn, Athus, La Madeleine, Halanzy, Clemency, Bascharage, Hondelange, Hautcharage, Sélange, Wolkrange, Rudange, Meix-le-Tige, Rachecourt et Aix-sur-Cloie.
    • Canton de Neufchâteau, comprenant les communes d'Assenois, les Fossés, Hamipré, Léglise, Longlier, Sainte-Marie, Saint-Médard, Melier, Montplainchamp, Neufchâteau, Orgeo, Saint-Pierre, Recogne, Straimont, Tourna, Tronquoy et Warmifontaine ;
    • Canton de Paliseul, comprenant les communes de Bertrix, Cugnon, Fays-lès-Venneune, Framont, Herheumont, Icbouville, Mortchan, Offagns, Opont et Paliseul ;
    • Canton de Sibret, comprenant les communes d'Amberloup, Assenois, Bercheux, Flamierge, Harlange, Hompres, Iloumont, Mandé-Sainte-Marie, Morhet, Nive, Petite-Rosière, Rechrival, Remi-Champagne, Roumont, Seinlez, Sibret, Tarcbamps, Tillet et Villers-la-Bonne-Eau.
    • Canton de Virton, comprenant les communes de Dampicourt, Chenois, Meix-devant-Virton, Montquentin, Willancourt, Limes, Ethe, Saint-Léger, Mussy-la-Ville, Torgny, Saint-Mard, Signeulx, Latour, Rouvroy, Robelmont, Somptonne, Musson, Villers-la-Loue, Bleid, Virton, Gérouville et Ruette.
    • Canton d'Arzfeld, comprenant les communes d'Artzfeld, Daleyden, Erschfeld, Abscheid, Harspel, Leipenborn, Lichtenborn, Lunebach, Olmscheid, Pronsfeld, Ringhouscheid et Waxweiler.
    • Canton de Bitburg, comprenant les communes d'Alsdorff, Bettingen, Bickendorff, Biesdorff, Bitbourg, Dockendorff, Fliessen, Malberg, Meckel, Mesterich, Peffingen et Rittersdorff ;
    • Canton de Dudeldorf, comprenant les communes d'Auw, Bettenfeld, Densborn, Dohm, Dudeldorff, Eisenschmit, Gindorff, Gransdorff, Heydweiler, Laufeld, Metterich, Ober-Kail, Ordorff, Schleidweiler, Seinsfeld et Speicher ;
    • Canton de Neuerburg, comprenant les communes d'Ammeldingen, Baustert, Carlshausen, Koekshausen, Lahr, Mettendorff, Neuerbourg, Oberweis, Outscheidt, Stocken, Weydingen et Wismansdorff.

Liste des préfets[modifier | modifier le code]

Liste des préfets napoléoniens (Drapeau de l'Empire français Consulat et Premier Empire)
Période Identité Fonction précédente Observation
1800 Johannes Birnbaum (de)
(Johann Birnbaum (en))
1808 Jean-Baptiste Lacoste
1814 André Joseph Jourdan

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alfred Lefort, Histoire du Département des Forêts, Tome I, Paris, Luxembourg, Alphonse Picard & Fils, 1905, 350 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 15 ventôse an X, portant rédaction des justices de paix du département des Forêts.