Bush (paysage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bush.
Un paysage de bush, Victoria, Australie

Le terme anglo-saxon bush est utilisé en géographie rurale pour désigner des arrières pays peu habités de savane ou de forêts, bois et broussailles méditerranéens, ce terme est utilisé en Australie et en Nouvelle-Zélande. Ce terme est plus particulièrement utilisé pour l'écozone australasienne mais aussi en Afrique du Sud bien que le terme le plus précis soit Fynbos. Ce terme correspond au français brousse.

Ce type de paysage est très populaire dans ces régions où il revêt un aspect culturel voire politique, souvent associé avec les débuts du colonialisme européen.

Une vue panoramique d'un paysage typique du bush, collines et pâturages depuis Connors Hill, près de Swifts Creek, Victoria.

En Australie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bush australien.
Un autre type de bush

En Australie, le terme peut englober les aires agricoles et les petits groupements humains dans les régions faiblement peuplées. Il ne constitue alors plus qu'une simple distinction entre paysage rural et paysage urbain. Quand on évoque le bush australien, on évoque souvent les aborigènes qui ont réussi à s'adapter à cet environnement hostile. En plus d'une végétation éparse, le bush est caractérisé par une faible densité animale.

Le bush inclut également l'outback, terres semi-arides et sauvages du centre du pays quasiment inoccupées en dehors de leurs marges.

En Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

En Nouvelle-Zélande, le terme est spécifique à d'autres régions peu peuplées, les vastes forêts de l'ouest de l'île du Sud et celles de l'est de l'île du Nord.

Ces paysages sont couramment opposés aux plaines côtières et aux hauts plateaux de tussacks.

En Alaska[modifier | modifier le code]

Le bush de l'Alaska constitue une région de l'État de l'Alaska.

Cette région qui recoupe un biome de prairies, savanes et brousses tempérées est inaccessible par des moyens courants, les moyens pour l'atteindre sont souvent l'hélicoptère ou le bateau.

On distingue deux sous-régions: le Bush Hub et le Bush Village.

En Nouvelle-Calédonie[modifier | modifier le code]

Le terme « bush » est utilisé également. Le terme "brousse" désigne plus communément l'intérieur de la Nouvelle Calédonie hors région de Nouméa, les habitants sont appelés "broussards". Une bande dessinée localement très connue s'appelle d'ailleurs "La brousse en folie", elle relate la vie de ces résidents de l'intérieur.

Langage courant[modifier | modifier le code]

L'expression anglaise « to go bush » est un équivalent du français « revenir aux sources ». Ce terme est utilisé pour désigner les gens qui vivent « à la sauvage » mais également pour les fugitifs tentant d'échapper à la police, ce qui équivaut à « prendre le maquis ».

Le terme australien bushwhacker est utilisé pour désigner quelqu'un passant son temps dans le bush, un équivalent à « broussard ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • En Australie, l'outback désigne des régions encore moins avancées que le bush.
  • Alaskan Bush (en), pour le bush de l'Alaska.
  • Mallee, le Mallee est une sous-type de bush où l'on retrouve notamment des espèces d'eucalyptus (nommées Mallee).