Onomastique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Onomastique en grec

L'onomastique (du grec onoma, nom) est la science qui étudie les noms propres, noms de personnes, noms de lieux géographiques, noms d'entreprise, nom de marque, etc., tous ceux qui prennent une majuscule.

Domaines couverts[modifier | modifier le code]

Même si on l'associe souvent à l'étude des noms de personnes, elle regroupe en fait l'étude de :

En onomastique des organisations et en onomastique marketing, par ignorance de l’existence du mot onomastique, on voit se répandre l’usage d'un néologisme : le « nommage », calque de l’anglais naming. Au-delà du nommage, l'onomastique trouve de nouvelles applications dans le domaine des affaires, avec l'apparition de nouvelles techniques de fouille de données (data mining)[2] : marketing, communication, gestion des risques et ressources humaines.

notee siècle[modifier | modifier le code]

En égyptologie, l'onomastique est une science aussi complexe qu'indispensable. En effet, elle permet d'attribuer un objet ou un monument à telle ou telle personne. Mais la tâche des égyptologues est rendue bien difficile par la multiplication des titulatures des pharaons (cinq noms de couronnement !).

Vocabulaire d’onomastique[modifier | modifier le code]

Onomastique des personnes, des peuples et des langues[modifier | modifier le code]

Onomastique des lieux[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • acronyme : sigle se prononçant comme un mot normal ou un mot formé de syllabes de mots différents
  • hyperonyme : terme plus général que celui qui s'applique habituellement
  • pantonyme : hyperonyme très général
  • phytonyme : nom de plante
  • tautonyme : en zoologie, répétition exacte du nom du genre pour désigner l'espèce (ex: Rattus rattus)
  • théonyme : nom de divinité

Onomastique dans l'apologétique chrétienne[modifier | modifier le code]

L'onomastique a été récemment l'objet de recherches apologétiques approfondies par deux spécialistes du Nouveau Testament : Richard Bauckham[4] et Peter Williams[5]. L'étude des noms propres se trouvant dans les Evangiles accrédite la thèse selon laquelle ces derniers seraient le fruits de témoignages oculaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Moreno avait mis au point un logiciel (le Radoteur) générant automatiquement des mots nouveaux, et notamment des noms de marques (censément évocateurs), à partir de corpus de termes d'un ou de plusieurs domaines comme les noms de fleurs.
  2. Onomastique et Big Data, ParisTech Review 2013
  3. Ce terme a diverses autres acceptions.
  4. (en) Richard Bauckham, Jesus and the Eyewitnesses: The Gospels as Eyewitness Testimony, Cambridge, Eerdmans,‎ 2006, 538 p. (ISBN 978-0-8028-6390-4), p. 39-92
  5. « [VIDEO] Peter J. Williams - Nouvelles preuves que les Evangiles sont basés sur des témoignages oculaires. », sur www.leboncombat.fr,‎ 20/03/2013 (consulté le 08/09/2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Guénégaud (Larousse 1963) (ISBN 978-2-85023-076-9)
  • Albert Dauzat, Dictionnaire étymologique des noms de famille et prénoms de France, Larousse, 1951
  • Marianne Mulon, Origine et histoire des noms de famille : Essais d'anthroponymie, éditions Errance, 2002
  • Stéphane Gendron, L’Origine des noms de lieux en France : Essai de toponymie, Hespérides, 2008
  • Le Robert encyclopédique des noms propres, 2009 (ISBN 978-2-84902-388-4)
  • Jacques Astor, Dictionnaire des noms de familles et noms de lieux du Midi de la France, Éditions du Beffroi (Millau), 2002
  • Mikael Madeg, Noms de lieux et de personnes du Léon, Embann Kêredol,‎ 2010, 234 p.
  • Pierre-Henri Billy, Dictionnaire des noms de lieu de la France, éditions Errance, 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Logiciels :

Autres :