Wyoming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wyoming (homonymie).

43° 00′ 00″ N 107° 30′ 00″ O / 43, -107.5

Wyoming
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Wyoming en rouge.SurnomEquality StateEn français : « L'État de l’égalité »DeviseEqual Rights (anglais)« Égalité des droits »
Carte des États-Unis avec le Wyoming en rouge.

Surnom
Equality State
En français : « L'État de l’égalité »

Devise
Equal Rights (anglais)
« Égalité des droits »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Cheyenne
Adhésion à l’Union 10 juillet 1890 (44e État)
Gouverneur Matt Mead (R)
Sénateurs John Barrasso (R)
Mike Enzi (R)
Nombre de représentants 1 (Cynthia Lummis)(R)
ISO 3166-2 US-WY
Fuseau horaire Heure des Rocheuses
UTC-7 (-6 en été)
Démographie
Population 563 626 hab. (2010[1])
Densité 2,2 hab./km2
Rang 50e
Ville la plus peuplée Cheyenne
Géographie
Altitude 2 040 m (min. : 945 m) (max. : Pic Gannett 4 207 m)
Superficie 253 338 km2
Rang 10e
– Terre 251 706 km2
– Eau (%) 1 851 km2 (0.73 %)
Coordonnées 41° N à 45° N (450 km)
104°03' W à 111°03' W (580 km)
Divers
Langues officielles Anglais
Liens
Site web wyoming.gov

Le Wyoming (en anglais [waɪˈoʊmɪŋ]) est un État de l'Ouest des États-Unis, bordé à l'ouest par l'Idaho, au nord par le Montana, à l'est par le Nebraska et le Dakota du Sud et au sud par le Colorado et l'Utah. Le tiers de l’État est situé dans les Grandes Plaines, mais le Wyoming est montagneux sur tout le reste de son territoire. C'est un des deux seuls États totalement rectangulaires (avec le Colorado). C'est aussi l'État le moins peuplé des États-Unis avec ses 563 626 habitants. Sa capitale et plus grande ville est Cheyenne.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Wyoming provient du mot indien algonquin qui signifie « lieu de grande prairie ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Wyoming était autrefois habité par plusieurs groupes amérindiens dont les Crows, les Arapahos, les Sioux et les Shoshones, qui furent rencontrés par les explorateurs blancs lorsqu'ils découvrirent la région. Bien que des trappeurs français aient dû s'aventurer dans la partie nord de l'État vers la fin des années 1700, ce fut sans doute John Colter, un membre de l'Expédition Lewis et Clark, qui fut le premier Américain blanc à y pénétrer en 1807, mais ses rapports concernant Yellowstone furent à l'époque considérés comme imaginaires. L'explorateur Jim Bridger découvrit South Pass en 1827, qui deviendra par la suite la route suivie par la Piste de l'Oregon. En 1850, Bridger localisa aussi ce que l'on appelle aujourd'hui Bridger Pass, qui sera plus tard utilisée par l'Union Pacific en 1868 dans un premier temps et par l'Interstate 80 dans un second temps au XXe siècle. Bien qu'il visitât lui aussi Yellowstone et s'appliquât à transcrire ses découvertes, on considéra que ses écrits ne pouvaient être que des contes.

Après l'arrivée de l'Union Pacific à Cheyenne, devenue capitale de l'État en 1867, la population commença à augmenter dans le Territoire du Wyoming, établi le 25 juillet 1868. Contrairement aux États du Montana, du Dakota du Sud et du Colorado, le Wyoming ne connut jamais d'expansion rapide de la population car on n'y fit pas de découverte majeure d'or ou d'argent. Seul du cuivre fut découvert dans quelques régions de l'État.

Dès que le gouvernement organisa des expéditions vers Yellowstone, les rapports précédents d'hommes comme Colter et Bridger se révélèrent vrais. Cela mena à la création du parc national de Yellowstone qui devint le premier parc national au monde le 1er mars 1872, situé dans la partie la plus au nord-ouest de l'État, avec quelques portions du parc s'étendant sur les états voisins.

Le Wyoming fut admis dans l'Union le 10 juillet 1890. Son nom est un hommage à la vallée du Wyoming de Pennsylvanie, rendue célèbre par le poème Gertrude of Wyoming de Thomas Campbell (écrit en 1809). Ce nom a été suggéré par J. M. Ashbey de l'Ohio.

En 1869, le Wyoming fut le premier État des États-Unis à accorder le droit de vote aux femmes, au moins partiellement, dans le but de rassembler assez de votes pour être admis comme un État. Le Wyoming verra aussi les premières femmes arriver en politique, dans la justice et à la fonction de gouverneur de l'État : Nellie Tayloe Ross le sera en effet en 1925.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et superficie[modifier | modifier le code]

Relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Comtés[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Comtés de l'État du Wyoming.

L'État du Wyoming est divisé en 23 comtés[2].

Agglomérations[modifier | modifier le code]

Le Bureau de la gestion et du budget a défini deux aires métropolitaines et sept aires micropolitaines dans ou en partie dans l'État du Wyoming.

Aires métropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Cheyenne, WY 91 738 95 809 4,4 % 362
Casper, WY 75 450 80 973 7,3 % 375
Aires micropolitaines
Zone urbaine Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013) Rang national (2013)
Gillette, WY 46 133 48 176 4,4 % 224
Rock Springs, WY 43 806 45 237 3,3 % 258
Riverton, WY 40 123 40 998 2,2 % 298
Laramie, WY 36 299 37 422 3,1 % 348
Sheridan, WY 29 116 29 824 2,4 % 426
Jackson, WY-ID 21 294

(31 464)

22 268

(32 543)

4,6 %

(3,4 %)

(406)

Evanston, WY 21 118 21 066 -0,2 % 508

En 2010, 71,9 % des Wyomingais résidaient dans une zone à caractère urbain, dont 29,7 % dans une aire métropolitaine et 42,3 % dans une aire micropolitaine.

Municipalités[modifier | modifier le code]

L'État du Wyoming compte 99 municipalités, dont 17 de plus de 5 000 habitants.

Municipalités de plus de 5 000 habitants
Rang Municipalité Comté Population (2010) Population (2013) Variation (2010-2013)
1 Cheyenne Laramie 59 466 62 448 5,0 %
2 Casper Natrona 55 316 59 628 7,8 %
3 Laramie Albany 30 816 31 814 3,2 %
4 Gillette Campbell 29 087 31 797 6,7 %
5 Rock Springs Sweetwater 23 036 24 138 4,8 %
6 Sheridan Sheridan 17 444 17 828 2,2 %
7 Green River Sweetwater 12 515 12 752 1,9 %
8 Evanston Uinta 12 359 12 295 -0,7 %
9 Riverton Fremont 10 615 10 990 2,7 %
10 Jackson Teton 9 577 10 135 5,3 %
11 Cody Park 9 520 9 833 3,3 %
12 Rawlins Carbon 9 259 9 173 -0,9 %
13 Lander Fremont 7 487 7 732 3,3 %
14 Torrington Goshen 6 501 6 800 4,6 %
15 Powell Park 6 314 6 476 2,6 %
16 Douglas Converse 6 120 6 469 5,8 %
17 Worland Washakie 5 487 5 456 -0,6 %

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Densités de population en 2010 (en mille carré)
Historique des recensements
Année Population Variation

1870 9 118 ——
1880 20 789 128,0 %
1890 62 555 200,9 %
1900 92 531 47,9 %
1910 145 965 57,7 %
1920 194 402 33,2 %
1930 225 565 16,0 %
1940 250 742 11,2 %
1950 290 529 15,9 %
1960 330 066 13,6 %
1970 332 416 0,7 %
1980 469 557 41,3 %
1990 453 588 -3,4 %
2000 493 782 8,9 %
2010 563 626 14,1 %

Le Bureau du recensement des États-Unis estime la population du Wyoming à 582 658 habitants au 1er juillet 2013, soit une hausse de 3,4 % depuis le recensement des États-Unis de 2010 qui tablait la population à 563 626 habitants[3]. Le Wyoming est à l'instar du Vermont moins peuplé que la capitale fédérale, Washington D.C.. Depuis 2010, l'État connaît la 10e croissance démographique la plus soutenue des États-Unis.

Avec 563 626 habitants en 2010, le Wyoming était l'État le moins peuplé des États-Unis. Sa population comptait pour 0,18 % de la population du pays. Le centre démographique de l'État était localisé dans le comté de Natrona[4].

Avec 2,24 hab./km2 en 2010, le Wyoming était le 2e État le moins dense des États-Unis après l'Alaska (0,48 hab./km2) et donc le moins dense des États-Unis contigus.

En 2010, le taux d'urbains était de 64,8 % et celui de ruraux de 35,2 %[5].

En 2010, le taux de natalité s'élevait à 13,4 ‰[6] (13,1 ‰ en 2012[7]) et le taux de mortalité à 7,9 ‰[8] (7,8 ‰ en 2012[9]). L'indice de fécondité était de 2,04 enfants par femme[6] (1,99 en 2012[7]). Le taux de mortalité infantile s'élevait à 6,8 ‰ (5,1 ‰ en 2012)[9]. La population était composée de 24,02 % de personnes de moins de 18 ans, 10,01 % de personnes entre 18 et 24 ans, 25,66 % de personnes entre 25 et 44 ans, 27,87 % de personnes entre 45 et 64 ans et 12,44 % de personnes de 65 ans et plus. L'âge médian était de 36,8 ans[10].

Entre 2010 et 2013, l'accroissement de la population (+ 19 032) était le résultat d'une part d'un solde naturel positif (+ 9 888) avec un excédent des naissances (24 299) sur les décès (14 411), et d'autre part d'un solde migratoire positif (+ 8 928) avec un excédent des flux migratoires internationaux (+ 1 114) et un excédent des flux migratoires intérieurs (+ 7 814)[11].

Selon des estimations de 2013, 96,3 % des Wyomingais étaient nés dans un État fédéré, dont 41,9 % dans l'État du Wyoming et 54,4 % dans un autre État (25,5 % dans l'Ouest, 17,7 % dans le Mid-Ouest, 7,0 % dans le Sud, 4,3 % dans le Nord-Est), 0,6 % étaient nés dans un territoire non incorporé ou à l'étranger avec au moins un parent américain et 3,1 % étaient nés à l'étranger de parents étrangers (42,8 % en Amérique latine, 23,3 % en Asie, 19,6 % en Europe, 7,4 % en Afrique, 4,5 % en Amérique du Nord, 2,5 % en Océanie). Parmi ces derniers, 39,3 % étaient naturalisés américain et 60,7 % étaient étrangers[12][13].

Composition ethnique et origines ancestrales[modifier | modifier le code]

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la population était composée de 90,71 % de Blancs, 2,37 % d'Amérindiens (0,86 % d'Arapahos), 2,19 % de Métis, 0,84 % de Noirs, 0,79 % d'Asiatiques, 0,08 % d'Océaniens et 3,02 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les non hispaniques représentaient 91,09 % de la population avec 85,85 % de Blancs, 2,09 % d'Amérindiens, 1,47 % de Métis, 0,77 % de Noirs, 0,76 % d'Asiatiques, 0,06 % d'Océaniens et 0,08 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, tandis que les Hispaniques comptaient pour 8,91 % de la population, essentiellement des personnes originaires du Mexique (6,69 %)[10].

En 2010, l'État du Wyoming avait la 6e plus forte proportion de Blancs, la 9e plus forte proportion de Blancs non hispaniques et la 8e plus forte proportion d'Amérindiens des États-Unis. A contrario, l'État avait la 3e plus faible proportion de Noirs après le Montana (0,41 %) et l'Idaho (0,63 %) ainsi que la 3e plus faible proportion d'Asiatiques après le Montana (0,63 %) et la Virginie-Occidentale (0,67 %).

Historique récent de la composition ethnique du Wyoming (en %)[14][15]
Ethnies 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Blancs 98,35 97,76 97,84 97,17 95,09 94,15 92,08 90,71
———Non hispaniques 91,99 90,99 88,86 85,85
Amérindiens 0,94 1,11 1,22 1,50 1,51 2,09 2,25 2,37
———Non hispaniques 2,07 2,09
Autres 0,71 1,13 0,94 1,33 3,40 3,76 5,67 6,92
———Non hispaniques 2,66 3,15
Hispaniques (toutes ethnies confondues) 5,22 5,68 6,41 8,91

A l'instar des autres États du pays, le Wyoming connaît depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale une baisse continue de la part de la population blanche non hispanique au sein de la population totale, marquée fortement depuis le début des années 2000 en raison notamment d'une forte natalité de la population hispanique et d'une augmentation substantielle des unions mixtes. En 2010, les Blancs non hispaniques ne représentaient plus que 77,2 % des enfants de moins de 1 an.

En 2013, le Bureau du recensement des États-Unis estime la part des Blancs non hispaniques à 84,1 %, celle des Hispaniques à 9,7 % et celle des autres groupes non hispaniques à 6,2 %.

En 2000, les Wyomingais s'identifiaient principalement comme étant d'origine allemande (25,9 %), anglaise (15,9 %), irlandaise (13,3 %), américaine (6,5 %), norvégienne (4,3 %), mexicaine (4,0 %), suédoise (3,5 %), française (3,5 %), écossaise (3,2 %) et italienne (3,1 %)[16].

En 2000, l'État avait la 3e plus forte proportion de personnes d'origine basque (0,2 %) après l'Idaho (0,5 %) et le Nevada (0,3 %), la 5e plus forte proportion de personnes d'origine écossaise après le Maine (4,8 %), le Vermont (4,6 %), l'Utah (4,4 %) et le New Hampshire (4,4 %), les 6e plus fortes proportions de personnes d'origine anglaise, scot d'Ulster et danoise, la 7e plus forte proportion de personnes d'origine néerlandaise, les 8e plus fortes proportions de personnes d'origine allemande, suédoise et tchèque ainsi que la 9e plus forte proportion de personnes d'origine norvégienne des États-Unis.

En 2010, les Amérindiens de l'État s'identifiaient principalement comme étant Arapahos (36,5 %), Shoshones (18,4 %) et Sioux (6,3 %)[17].

Les Hispaniques étaient essentiellement originaires du Mexique (75,1 %) et d'Espagne (3,9 %)[18]. Composée à 54,6 % de Blancs, 8,1 % de Métis, 3,1 % d'Amérindiens, 0,8 % de Noirs, 0,3 % d'Asiatiques, 0,1 % d'Océaniens et 33,1 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories, la population hispanique représentait 32,8 % des Métis, 14,5 % des Océaniens, 11,6 % des Amérindiens, 8,4 % des Noirs, 5,4 % des Blancs, 3,3 % des Asiatiques et 97,4 % des personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

Les Asiatiques s'identifiaient principalement comme étant Chinois (22,9 %), Philippins (20,4 %), Indiens (13,3 %), Coréens (11,5 %), Japonais (10,3 %), Viêts (4,3 %) et Thaïs (3,9 %)[19].

Les Métis se décomposaient entre ceux revendiquant deux races (95,2 %), principalement blanche et amérindienne (36,1 %), blanche et autre (20,2 %), blanche et noire (15,4 %) et blanche et asiatique (14,1 %), et ceux revendiquant trois races ou plus (4,8 %)[20].

(en %)
Tribus Seulement En combinaison avec une autre tribu En combinaison avec une autre race
Arapahos 93,1 1,2 5,7
Shoshones 86,9 1,3 11,8
Sioux 59,7 3,4 36,9
(en %)
Ethnies Seulement En combinaison avec une autre ethnie asiatique En combinaison avec une autre race
Chinois 78,0 2,4 19,6
Philippins 54,4 1,3 44,3
Indiens 79,7 2,7 17,6
Coréens 63,3 0,9 35,8
Japonais 46,2 2,0 51,8
Viêts 67,5 2,8 29,7
Thaïs 67,2 1,2 31,6

Concentrations communautaires[modifier | modifier le code]

Les Amérindiens se concentraient principalement dans la réserve indienne de Wind River (58,5 %).

Les Hispaniques se concentraient principalement dans les agglomérations de Cheyenne (23,9 %), dont 17,1 % dans la seule ville de Cheyenne, Rock Springs (13,3 %) et Casper (10,4 %).

Les Noirs se concentraient principalement dans les agglomérations de Cheyenne (47,4 %), dont 36,1 % dans la seule ville de Cheyenne, et Casper (14,0 %).

Les Asiatiques se concentraient principalement dans les agglomérations de Laramie (23,1 %), dont 22,5 % dans la seule ville de Laramie, Cheyenne (22,1 %), dont 16,5 % dans la seule ville de Cheyenne, et Casper (11,5 %).

Langues[modifier | modifier le code]

L'anglais est la langue officielle de l'État depuis 1996. Selon des estimations de 2012, 92,4 % des Wyomingais âgés de plus de 5 ans parlaient anglais à la maison contre 7,6 % une autre langue, dont 5,4 % espagnol ou un créole espagnol, 1,1 % une autre langue indo-européenne, 0,7 % une langue asiatique ou océanienne et 0,4 % une autre langue[21].

Religion[modifier | modifier le code]

Selon une enquête annuelle effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2013[22], 36,3 % des Wyomingais se considéraient comme "très religieux", soit 5,1 points de moins que la moyenne nationale (41,4 %), 25,1 % comme "modérément religieux" et 38,6 % comme "non religieux", soit 9,2 points de plus que la moyenne nationale (29,4 %). 48,8 % des Wyomingais s'identifiaient comme protestants, 18,6 % sans appartenance religieuse, 18,0 % comme catholiques et 14,6 % avec une autre religion.

Selon une enquête annuelle effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2012[23], 32,8 % des Wyomingais se considéraient comme "très religieux", soit 7,3 points de moins que la moyenne nationale (40,1 %), 26,7 % comme "modérément religieux" et 40,5 % comme "non religieux", soit 9,4 points de plus que la moyenne nationale (31,1 %). 48,7 % des Wyomingais s'identifiaient comme protestants, 23,9 % sans appartenance religieuse, 13,9 % comme catholiques et 13,5 % avec une autre religion.

Selon le rapport de l'Association of Religion Data Archives (ARDA) de 2010, le Wyoming comptait 62 804 adhérents à l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours (11,1 %), 61 222 adhérents à l'Église catholique (10,9 %), 59 247 adhérents aux Églises évangéliques (10,5 %) dont 15 812 à la Convention baptiste du Sud (2,8 %) et 9 344 à l'Église luthérienne - Synode du Missouri (1,7 %), 36 539 adhérents aux Églises protestantes traditionnelles (6,5 %) dont 10 768 à l'Église méthodiste unie (1,9 %), 7 541 à l'Église évangélique luthérienne en Amérique (1,3 %), 7 279 à l'Église épiscopale des États-Unis (1,3 %) et 5 348 à l'Église presbytérienne des États-Unis (1,0 %), 785 adhérents aux Églises orthodoxes (0,1 %), 281 adhérents aux Églises protestantes noires, 2 196 adhérents à une autre religion (0,4 %) et 340 552 non-adhérents à une religion (60,4 %)[24]. Selon ce rapport, le Wyoming avait la 3e plus forte proportion de mormons des États-Unis après l'Utah (69,1 %) et l'Idaho (26,1 %)[25].

Selon une enquête effectuée par l'institut The Gallup Organization en 2009[26], le Wyoming comptait 54 % de protestants, 16,1 % de personnes sans appartenance religieuse, 14,3 % de catholiques, 10,1 % de mormons et 0,4 % de juifs.

Selon une enquête effectuée par l'American Religious Identification Survey (ARIS) en 2008[27], le Wyoming comptait 68 % de chrétiens dont 13 % de catholiques, 12 % de baptistes, 7 % de méthodistes et 1 % de luthériens, 28 % de personnes sans appartenance religieuse et 1 % de personnes avec une autre religion. Selon cette étude, le Wyoming avait la 3e plus forte proportion de personnes sans appartenance religieuse du pays après le Vermont (34 %) et le New Hampshire (29 %).

Selon l'United States Conference of Catholics Bishops (USCCB), les catholiques représentaient 9 % de la population en 2008[28].

Selon des estimations effectuées par le Docteur en Géographie John R. Weeks de l'Université d'État de San Diego, l'État avait la plus faible proportion de Musulmans des États-Unis en 2000 (0,1 %)[29].

Réserve indienne de Wind River[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réserve indienne de Wind River.

La réserve indienne de Wind River est la seule réserve indienne de l'État du Wyoming. Elle abrite les tribus amérindiennes des Arapahos du Nord et des Shoshones orientaux.

Elle a été créée par le Traité de Fort Bridger du 3 juillet 1868, fruit de négociations entre le Gouvernement fédéral et le Chef Shoshone oriental Washakie. Les Arapahos du Nord, originaires du Bassin de la North Platte River, ont été déplacés dans la réserve en 1877.

Avec une superficie totale de 9 147,86 km2 et une superficie terrestre de 8 995,73 km2, il s'agit de la 7e plus vaste réserve indienne des États-Unis. Située dans le centre-ouest de l'État, elle couvre environ 1/3 du comté de Fremont et 1/5 du comté de Hot Springs. Elle est localisée dans le Bassin de la Wind River entre les chaînes de montagnes de Wind River, de Owl Creek et d'Absaroka.

Selon le recensement des États-Unis de 2010, la réserve indienne de Wind River comptait 26 490 habitants, soit 4,7 % de la population de l'État. Il s'agissait de la 6e réserve indienne la plus peuplée des États-Unis. La population était composée de 65,76 % de Blancs, 29,44 % d'Amérindiens, 3,05 % de Métis, 0,26 % d'Asiatiques, 0,25 % de Noirs, 0,03 % d'Océaniens et 1,20 % de personnes ne rentrant dans aucune de ces catégories.

La réserve abritait 7 798 Amérindiens en 2010, dont 4 279 Arapahos (54,9 %) et 2 041 Shoshones (26,2 %). Elle regroupait 58,5 % des Amérindiens de l'État.

Riverton était la municipalité la plus peuplée de la réserve en 2013 avec 10 990 habitants.

Territoires publics[modifier | modifier le code]

D’une superficie totale de 251 500 km2, plus de 54,65 % (137 448 km2) du territoire du Wyoming est sous le contrôle des autorités publiques, dont 48,43 % (121 808 km2) par le Gouvernement fédéral des États-Unis et 6,22 % (15 640 km2) par le Gouvernement de l’État du Wyoming, plaçant l’État au 5e rang national après l’Alaska (89,22 %), le Nevada (81,07 %), l’Utah (70,40 %) et l’Idaho (66,55 %).

Les territoires détenus par le Gouvernement fédéral sont administrés par quatre organismes, le Bureau of Land Management (BLM), le United States Forest Service (USFS), le National Park Service (NPS) et le United States Fish and Wildlife Service (USFWS) qui en détiennent respectivement 61,05 % (74 363 km2), 30,69 % (37 383 km2), 7,95 % (9 684 km2) et 0,31 % (376 km2).

D’autres territoires sont sous le contrôle d’autorités spécifiques comme la réserve indienne de Wind River (7 727 km²), administrée par des conseils tribaux, et la Francis E. Warren Air Force Base (24 km²), administrée par la United States Air Force.

Territoires administrés par le National Park Service (NPS)[modifier | modifier le code]

Parcs nationaux[modifier | modifier le code]

Parc national de Grand Teton
Parc national de Yellowstone

Monuments nationaux[modifier | modifier le code]

Monument national de Devils Tower
Monument national de Fossil Butte

Sites historiques nationaux[modifier | modifier le code]

Aires nationales de récréation[modifier | modifier le code]

  • Aire nationale de récréation de Bighorn Canyon

Pistes historiques nationales[modifier | modifier le code]

Territoires administrés par le United States Forest Service (USFS)[modifier | modifier le code]

Forêts nationales[modifier | modifier le code]

Aires nationales de récréation[modifier | modifier le code]

  • Aire nationale de récréation de Flaming Gorge

Territoires administrés par l'État du Wyoming[modifier | modifier le code]

Sites historiques d'État[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Le Wyoming est un État plutôt conservateur et de tradition républicaine depuis au moins une quarantaine d'années à en juger par les résultats des élections présidentielles et des élections au Congrès des États-Unis. L'État n'en fut pas moins précurseur pour avoir été le premier à accorder le droit de vote aux femmes et à avoir élu une femme au poste de gouverneur en 1925.

Élections présidentielles[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles[30]
Année républicains démocrates
2008 64,78 % 164 958 32,54 % 82 868
2004 68,86 % 167 629 29,07 % 70 776
2000 67,76 % 147 947 27,70 % 60 481
1996 49,81 % 105 388 36,84 % 77 934
1992 39,70 % 79 347 34,10 % 68 160
1988 60,53 % 106 867 38,01 % 67 113
1984 70,51 % 133 241 28,24 % 53 370
1980 62,64 % 110 700 27,97 % 49 427
1976 59,30 % 92 717 39,81 % 62 239
1972 69,01 % 100 464 30,47 % 44 358
1968 55,76 % 70 927 35,51 % 45 173
1964 43,44 % 61 998 56,56 % 80 718
1960 55,01 % 77 451 44,99 % 63 331

Lors de la première campagne présidentielle dans le Wyoming en 1892, les électeurs avaient apporté leurs voix au président républicain Benjamin Harrison (50,52 %) des voix (battu au niveau national) avant de se tourner 4 ans plus tard vers le candidat démocrate William J. Bryan (51,49 %) (lui aussi battu au niveau national). En 1900, en votant à 58,66 % des voix pour le président républicain William McKinley, les électeurs du Wyoming effectuent alors leur premier vote au diapason du choix de la nation américaine. Après avoir largement soutenu les républicains Theodore Roosevelt et William Taft en 1904 et 1908, ils optent pour le démocrate Woodrow Wilson par une majorité relative (36,20 %) dans le cadre d'une élection triangulaire où s'opposent Taft (34,42 %) et Roosevelt (21,83 %). De 1916 à 1940, le Wyoming est au diapason du vote national. En 1944, alors que Franklin Roosevelt sollicite un 4e mandat, il se distingue en votant pour le républicain Thomas Dewey (51,23 %) mais, quatre ans plus tard, le boude lors de sa seconde tentative, en votant pour le président démocrate Harry Truman (51,62 %).

Depuis l'élection présidentielle de 1952, et à une seule exception en 1964, les électeurs du Wyoming ont systématiquement voté pour le candidat républicain, souvent avec des marges conséquentes. Le dernier candidat démocrate à l'élection présidentielle à avoir ainsi remporté le Wyoming est le président Lyndon Johnson lors de l'élection présidentielle de 1964 où il obtint 56,56 % des voix contre le républicain Barry Goldwater (43,44 %).

Lors de l’élection présidentielle de 2004, le président républicain George W. Bush y a obtenu 68,86 % des voix contre 29,07 % au candidat démocrate John Kerry. Quatre ans plus tard, lors de l’élection présidentielle de 2008, le candidat républicain John McCain y obtint 64,8 % des voix face au candidat démocrate Barack Obama (32,5 % des voix), pourtant élu au niveau national.

Le comté de Teton qui votait constamment républicain jusqu'à l'élection présidentielle de 1988 est le seul de l'État à avoir apporté une majorité constante en voix aux démocrates lors de 4 des 5 dernières élections présidentielles (1992, 1996, 2004, 2008).

Administration locale[modifier | modifier le code]

Au niveau de l'état, les républicains dominent traditionnellement la législature du Wyoming. Depuis 1939, le Sénat du Wyoming est continuellement dominé par les républicains tandis que depuis 1967, la Chambre est à majorité républicaine. Lors du 61e congrès, durant la législature 2011-2013, la Chambre est ainsi dominée par 51 républicains contre 9 démocrates et le Sénat par 26 républicains contre 4 démocrates.

Cette domination républicaine est néanmoins contrariée au niveau du gouvernorat de l'État. De 1975 à 2011, à l'exception de 8 années (1995-2003), le poste de gouverneur a continuellement échu à des démocrates. De 2003 à 2011, le gouverneur du Wyoming fut le démocrate Dave Freudenthal. Depuis le 3 janvier 2011, le gouverneur de l'État est le républicain Matt Mead (élu avec 72 % des voix en novembre 2010).

Le secrétaire d'État du Wyoming fait aussi office de lieutenant gouverneur. Le républicain Max Maxfield exerce cette fonction depuis 2006. La fonction de secrétaire d'État est continuellement détenue par les républicains depuis 1995.

La prédominance des républicains est plus nette concernant les autres postes élus de l'exécutif. Ainsi la fonction d'auditeur est-elle continuellement détenue par les républicains depuis 1947, celle de trésorier depuis 1939 et celle de superintendant de l'instruction publique depuis 1991.

Représentation fédérale[modifier | modifier le code]

La représentation fédérale du Wyoming est uniquement républicaine depuis plus d'une trentaine d'année (1962 et 1979 pour les deux sièges de sénateurs). Les deux sénateurs de l'État au Congrès des États-Unis sont les républicains John Barrasso (depuis 2007) et Mike Enzi (depuis 1997).

L'unique siège du Wyoming à la chambre des représentants est continuellement détenu par les républicains depuis 1979. Après l'ancien vice-président Dick Cheney (représentant du Wyoming de 1979 à 1989), l'actuel titulaire du siège est la républicaine Cynthia Lummis (élue pour la première fois en 2008).

Économie[modifier | modifier le code]

En 2005, Le PIB de l'État du Wyoming s'élevait à 18,4 milliards de dollars. L'économie de l'état est basée sur l'industrie minière, qui représente 6,7 milliards de dollars et le tourisme 2 milliards de dollars. L'agriculture est la troisième composante de l'économie locale.

Exploitation du sous-sol[modifier | modifier le code]

Exploitation de gaz naturel dans la cordillère de Wind River

L'exploitation minière est la branche de l'économie la plus productive de l'État du Wyoming.

En 2004, le Wyoming a extrait de ses sols plus de 395 millions de tonnes de charbon [31], le plaçant en tête des États producteurs. Ses réserves de houille sont estimées à 62,3 milliards de tonnes. Elles sont situées pour la plupart dans les régions de la rivière Powder et de la Green River, respectivement dans le Nord-Ouest et dans le Sud-Est de l'État.

Le gaz naturel est une autre ressource dont dispose le Wyoming. La production a été en 2004 de 54,6 km3, ce qui le place au 5e rang des États producteurs de gaz.

Le pétrole, le natron (sodium) et l'uranium sont d'autres ressources présentes et exploitées dans l'État.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Affiche de 1938 faisant la promotion du Parc national de Yellowstone

En 2002, plus de 6 millions de touristes ont visité les parcs nationaux et monuments américains de l'État, alors que le Parc national de Yellowstone enregistre chaque année plus de 3 millions d'entrées. Les autres attractions majeures sont :

Élevage de chevaux au Wyoming.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Historiquement, l'agriculture est une composante importante de l’identité économique de l'État, bien qu'elle ait vu ses performances décroître. Les cultures et élevages locaux produisent de la viande de bœuf, du foin, de la betterave à sucre, des céréales et de la laine.

Universités[modifier | modifier le code]

  • L'Université du Wyoming (University of Wyoming)
  • Le Casper College
  • Le Central Wyoming College
  • L'Eastern Wyoming College
  • Le Laramie County Community College
  • Le Northwest College
  • Le Sheridan College
  • Le Western Wyoming Community College
  • Le Wyoming Technical Institute (WyoTech)
  • Le Wyoming Catholic College

Sport[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Paysage du sud du Wyoming.

Littérature[modifier | modifier le code]

Quelques livres évoquent le Wyoming. Parmi ceux-ci, Les pieds dans la boue, un recueil de nouvelles écrit par Annie Proulx (1999) dont fait partie Brokeback Mountain, une nouvelle adaptée au cinéma par Ang Lee en 2005.

Dans le roman de Jack Kerouac, Sur la route (On the Road, 1957), Sal Paradise passe quelque temps à Cheyenne et livre un aperçu de l'histoire des tribus indiennes.

Au rayon des romans policiers, le personnage de Joe Pickett créé par C.-J. Box est un garde-chasse dans les contreforts des Bighorn. Walt Longmire, héros créé par Craig Johnson, est un shérif du comté imaginaire d'Absaroka, avec là aussi la chaîne des Bighorn en arrière-plan.

Mary O'Hara, écrivain américaine du XXe siècle a vécu au Wyoming. Elle a écrit une trilogie sur l'élevage des chevaux dans cet État : Mon amie Flicka, Le Fils de Flicka et l'Herbe verte du Wyoming, avant Le Ranch de Flicka, livre quasi autobiographique sur sa vie dans les montagnes Rocheuses.

Voir aussi En Amérique de Laurent Chalumeau, page 221 à 246 dans l'édition originale Grasset, la description des Frontier days à Cheyenne Wyoming : grand rassemblement de rodéo, avec des cow-boys de tous les États-Unis.

La bande dessinée Comanche de Hermann et Greg se passe dans le Wyoming, notamment dans les tomes Red Dust, Les Guerriers du désespoir, Les Loups du Wyoming, Le Désert sans lumière, Furie rebelle, Et le diable hurla de joie..., Le Corps d'Algernon Brown et d'autres.

Films tournés dans le Wyoming[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Resident Population Data: Population Change », United States Census Bureau,‎ 23 décembre 2010 (consulté le 8 septembre 2010)
  2. http://quickfacts.census.gov/qfd/maps/wyoming_map.html
  3. http://quickfacts.census.gov/qfd/states/56000.html
  4. https://www.census.gov/geo/reference/centersofpop/histstate/historical_cenpop_56.html
  5. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_SF1_GCTP1.ST26&prodType=table
  6. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_01.pdf
  7. a et b http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr62/nvsr62_09.pdf
  8. http://www.cdc.gov/nchs/data/nvsr/nvsr61/nvsr61_04.pdf
  9. a et b http://www.health.wyo.gov/rfhd/vital_records/reports.html
  10. a et b http://factfinder2.census.gov/bkmk/table/1.0/en/DEC/10_DP/DPDP1/0400000US56
  11. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=PEP_2013_PEPTCOMP&prodType=table
  12. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_DP02&prodType=table
  13. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_13_1YR_B05002&prodType=table
  14. http://www.census.gov/population/www/documentation/twps0056/tab65.pdf
  15. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?src=bkmk
  16. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_00_SLDS_PCT018&prodType=table
  17. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP7&prodType=table
  18. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP10&prodType=table
  19. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP8&prodType=table
  20. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=DEC_10_113_QTP4&prodType=table
  21. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=ACS_12_1YR_S1601&prodType=table
  22. http://www.gallup.com/poll/125066/State-States.aspx
  23. http://www.gallup.com/poll/125066/State-States.aspx?ref=interactive
  24. http://www.thearda.com/rcms2010/r/s/56/rcms2010_56_state_name_2010.asp
  25. http://www.thearda.com/Denoms/D_1117_d.asp
  26. http://www.gallup.com/poll/122075/Religious-Identity-States-Differ-Widely.aspx#1
  27. http://commons.trincoll.edu/aris/publications/
  28. http://old.usccb.org/comm/archives/2008/08-160.shtml
  29. http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/espos_0755-7809_2003_num_21_1_2066
  30. Leip, David, « Presidential General Election Results Comparison - New York », US Election Atlas (consulté le 10 janvier 2010)
  31. http://tonto.eia.doe.gov/state/state_energy_profiles.cfm?sid=WY

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Flag of Wyoming
État du Wyoming
Comtés • Villes • Parcs d'État  
Gouverneurs • Personnalités politiques 
Législature du Wyoming Chambre des représentants du Wyoming Sénat du Wyoming 
Cours d'eau du Wyoming
Flag of Wyoming