Haploïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une cellule biologique est haploïde (du grec ἁπλόος (haploos), simple et εἶδος (eidos), en forme de) lorsque les chromosomes qu'elle contient sont chacun en un seul exemplaire (n chromosomes). Le concept est généralement l'opposé de diploïde, terme désignant les cellules avec des chromosomes en double exemplaire (2n chromosomes).

Un organisme ou une partie d'organisme sont dits haploïdes lorsque ses cellules sont elles-mêmes haploïdes.

Ces définitions ne concernent que les organismes eucaryotes (Protistes, Animaux, Végétaux, Champignons), qui possèdent de vrais chromosomes. Elle exclut donc par exemple les bactéries qui n'ont pas de noyau et possèdent des chromosomes d'un type particulier.

Les mousses au stade végétatif sont haploïdes. Mnium hornum.

La reproduction sexuée qui implique un échange génétique met en jeu des mécanismes de réduction (méiose) et d'augmentation (fécondation) de la répétition des chromosomes (ploïdie). Le cycle de vie d'un organisme eucaryote comprend donc nécessairement une alternance de stades avec des niveaux de répétition chromosomique différents : on parle d'alternance de phase (voir cycle de vie).

Chez les humains, et la plupart des animaux, la phase haploïde (n) est très réduite. Elle correspond à la formation des gamètes : spermatozoïde ou ovocyte. L'organisme (le corps) se développe en phase diploïde (2n): les cellules contiennent chacune les chromosomes en double exemplaire.

Chez les mousses, chez certaines algues, la partie végétative développée de l'organisme correspond à la phase haploïde (n). Le mâle chez les abeilles, le faux-bourdon, est issu d'un ovule de reine non fécondé et donc il est également haploïde. La phase diploïde (2n) est au contraire beaucoup plus limitée (restreinte au zygote, voire inexistante). Chez les Angiospermes, il est possible d'obtenir des plantes entières haploïdes (des gamétophytes) par culture in vitro de microspores - avant ou au moment de la première mitose pollinique [1].

Un organisme est haploïde lorsque dans son cycle de développement, la méiose suit directement la fécondation. C'est le cas chez Sordaria (un champignon), où la formation de la cellule-œuf grâce à la fécondation, est suivie d'un méiose et d'une mitose, qui conduit à la création de spore.

Sélection[modifier | modifier le code]

La double haploïdie, aussi appelée haplodiploïdisation, dihaploïdie ou technique des haploïdes doublés, est une technique de sélection variétale consistant à prélever des cellules haploïdes issues de gamètes d'une plante pour provoquer le doublement de leur stock chromosomique afin d'obtenir une lignée stable (ou lignée pure) en seulement deux générations.

En savoir plus[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Androgenesis and Haploid plants, 1998 eds Y Chupeau, M Caboche et Y Henry, INRA editions/Springer