Cycle biogéochimique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En écologie et plus généralement en sciences de la Terre, un cycle biogéochimique est le processus de transport et de transformation cyclique d'un élément ou composé chimique entre les grands réservoirs que sont la géosphère, l'atmosphère, l'hydrosphère, dans lesquels se retrouve la biosphère.

Un tel cycle induit souvent des passages de l'état organique à l'état minéral au sein de la biosphère. Les divers cycles en interaction confèrent à la biosphère une capacité de régulation, appelée homéostasie. Celle-ci est à la base de la pérennité des écosystèmes, grâce à la grande stabilité qu'elle assure, tout du moins en dehors des interventions humaines et phénomènes géoclimatiques exceptionnels.

Les cycles les plus importants sont :

Les grands cycles biogéochimiques sont reliés à la tectonique des plaques et à l'océan. Les fonds marins jouent un rôle majeur dans ces cycles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

B. Bolin et R. B. Cook, The Major Biogeochemical Cycles and their Interactions, John Wiley and Sons, New York, 1983

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Biogeochemical Cycles (Enviroliteracy ; Bibliothèque virtuelle sur l'environnement)
  • CarBBAS (Groupe de recherche en biogéochimie du carbone dans les écosystèmes aquatiques boréaux)