Radiation évolutive

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une radiation évolutive est une évolution rapide, à partir d'un ancêtre commun, d'un ensemble d'espèces caractérisées par une grande diversité écologique et morphologique. Dans le cas le plus fréquent où chaque nouvelle espèce est adaptée à une niche particulière, on parle aussi de radiation adaptative.

Pourquoi cette notion ?[modifier | modifier le code]

L'étude des fossiles montre que le développement de la vie et la diversité biologique qui se traduit par le nombre des espèces vivantes existantes à une époque précise, n'a jamais été ni linéaire, ni uniforme. Les scientifiques estiment que la quantité de fossiles découverte par période est le témoignage de cette évolution, aussi bien par le nombre d'individus découverts que par la diversité des espèces et leurs races.

Certaines périodes ont connu des explosions radiatives, c'est-à-dire une forte augmentation du nombre des espèces. Elles suivent en général des périodes qui ont connu une extinction massive. Ces périodes, si rapides qu'elles soient, sont de l'ordre de plusieurs millions d'années. Dans le cas de l'extinction massive actuelle, l'espèce humaine ne pourra pas constater d'explosion radiative du fait de ces durées.[réf. nécessaire]

Principes[modifier | modifier le code]

Les Pinsons de Darwin des Îles Galápagos illustrent comment, par une radiation évolutive, d'une espèce originale, sont apparus 4 types de bec, sur 13 espèces au total.

Plusieurs principes peuvent expliquer les changements conduisant à de nouvelles espèces.

Selon les lois de la sélection naturelle dans la théorie de l'évolution, ces espèces qui disparaissent libèrent des niches écologiques pour d'autres espèces, qui sont alors susceptibles d'évoluer. Cette évolution est appelée spéciation. À l'origine, la théorie de l'évolution supposait que chaque organisme fossile avait un ancêtre qui devait être moins complexe - on disait « moins évolué » - et des descendants qui eux se devaient d'être « plus évolués ». En pratique, les espèces évoluent par bonds[1].

On peut également supposer que des mutations provoquent des changements, mais ce phénomène n'est pas retenu pour expliquer une explosion radiative. Ce serait plutôt une sélection progressive d'un ensemble (pool) de caractères particuliers. La provenance de ces phénotypes peut être très antérieure à leur sélection dans ce « pool ».

Causes[modifier | modifier le code]

Pour qu'une espèce se trouve dans un milieu riche de nouvelles niches écologiques.

  • une extinction massive quel que soit l'évènement provocateur (climat, maladie...).
  • une dérive tectonique (rapprochement de deux continents) ou un évènement climatique (abaissement du niveau des eaux) permettant aux espèces de passer d'une terre à une autre.
  • un changement d'environnement (climat) modifiant la flore et créant de nouvelles niches écologiques. Cette modification peut aussi entrainer une extinction massive.
  • un accostage accidentel.

Les explosions radiatives[modifier | modifier le code]

Évolution et controverses[modifier | modifier le code]

Ainsi, les morphologies des organismes pluricellulaires restent souvent stables sur de longues périodes et évoluent rapidement suite aux phénomènes de radiation évolutive et de spéciation. Le déroulement de ces spéciations reste invisible dans le registre fossile et seule la radiation évolutive est observable ce qui permet aux créationnistes de contester l'ensemble des théories évolutionnistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cyril Langlois, « L'Évolution montrée par les fossiles », sur EduSCOL, Olivier Dequincey

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]