Rheinau (Bade-Wurtemberg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Rheinau
Rheinau
Blason de Rheinau
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Baden-Württemberg.svg Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
District de Fribourg-en-Brisgau
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement d'Ortenau
Géographie
Coordonnées 48° 40′ 04″ N 7° 56′ 05″ E / 48.66777778, 7.93472222 ()48° 40′ 04″ Nord 7° 56′ 05″ Est / 48.66777778, 7.93472222 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Rheinau

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Rheinau


Rheinau est une ville de Bade-Wurtemberg (Allemagne), située au nord-ouest de l'arrondissement d'Ortenau dont le chef lieu est Freistett, dans le district de Offenburg. La ville partage avec Gambsheim un barrage sur le Rhin.

Des communes portent le même nom en Alsace (Rhinau en français mais Rheinau en alsacien et en allemand) et dans le canton de Zurich (Rheinau). En Allemagne le nom est aussi porté par des quartiers de Mannheim et Rastatt ainsi qu'une zone non incorporée libre de commune se trouvant 40 kilomètres plus loin au sud (en amont).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Rheinau se trouve dans le fossé rhénan, directement sur le Rhin à la frontière franco- allemande. Le domaine industriel du chef-lieu Freistett s'étend directement jusqu'au passage sur le Rhin vers la France au niveau du Barrage hydro-électrique de Gambsheim. Kehl se trouve à 10 km des quartiers les plus au sud (Linx et Honau) et Strasbourg à 17 km. C'est la commune la plus au nord de l'arrondissement d'Ortenau.

Communes voisines[modifier | modifier le code]

La ville jouxte au nord la ville de Lichtenau dans l'arrondissement de Rastatt, à l'est la ville d'Achern, au sud-est la ville de Renchen, au sud la ville de Kehl et à l'ouest les communes françaises de La Wantzenau, Gambsheim et Offendorf.

Découpage administratif de la ville[modifier | modifier le code]

Politiquement Rheinau se divise en neuf localités ou quartiers : Freistett, Diersheim, Hausgereut, Helmlingen, Holzhausen, Honau, Linx, Memprechtshofen et Rheinbischofsheim. Abstraction faite du chef-lieu Freistett, où se trouve l'Hôtel de ville, des conseils, présidés par un Ortsvorsteher, sont élus dans tous les quartiers. En outre, les quartiers forment huit zones résidentielle selon la loi sur les communes bade-wurtembourgeoise, les quartiers de Rheinbischofsheim et Hausgereut étant réunis en une seule zone.

À côté des neufs localités se trouve en outre le hameau de Hohbühn qui est administrativement rattaché à Linx. Dans le nord-est de Rheinau se trouve l'agglomération de Maiwald, qui s'étend aussi sur les villes de voisin d'Achern et de Renchen, dont l'habitat dispersé est rattaché à Memprechtshofen.

Sur les terres communales se trouvent aussi les restes d'un certain nombre d'anciens villages médiévaux qui ont été dévastés pendant la Guerre de Trente Ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Rheinau est fondée suite à la réforme des communes bade-wurtembourgeoise, cette réforme a eu lieu dans les années 1968-1975 et avait le but de créer des communes plus efficaces. Cela devait être atteint par une unité administrative plus grande pour permettre un travail plus effectif.

Ainsi, le 1 janvier 1975, est mis en place l'union des communes de Freistett et de Rheinbischofsheim sous le nom "Freistett-Rheinbischofsheim" avant de prendre par un vote civil son nom de Rheinau. Cependant plusieurs communes avaient précédemment déjà été incorporez à Rheinbischofsheim ou à Freistett. Pour Rheinbischofsheim : le 1 janvier 1973 la commune de Hausgereut, le 1 janvier 1974 la commune de Diersheim, le 1 avril 1974 la commune d'Holzhausen et le 1 janvier 1975 la commune de Honau. Pour Freistett : le 1 juillet 1971 la commune de Memprechtshofen et le 1 octobre 1974 la commune de Helmlingen. Toutes ces communes appartenaient avant la réforme des arrondissements du Bade-Wurtenberg de 1973 à l'arrondissement de Kehl.

Blasons[modifier | modifier le code]

Blason de Rheinau[modifier | modifier le code]

Les armoiries de Rheinau sont : "Lion noir sur bouclier d'or à bordure rouge sang."

Blason des localités[modifier | modifier le code]

Culture et curiosités[modifier | modifier le code]

  • Vie culturelle de la ville de Rheinau : organisations de festivités du domaine du cabaret dans la salle polyvalente
  • Musée du pays de Rheinau à Freistett
  • Le cimetière et mémorial du Panzergraben à Freistett
  • Le cimetière juif de Freistett
  • Le cimetière juif de Rheinbischofsheim
  • L'espace naturel du Friedwald à Memprechtshofen
  • Piste de bowling historique à d'Holzhausen
  • Reconstitution d'une installation de capture de canard à l'échelle 1:10 à Memprechtshofen

Edifices remarquables[modifier | modifier le code]

  • L'église protestante de Rheinbischhofsheim est, avec ses 56 m de haut, la plus grande église du pays de Hanau. Elle a été construite en 1876 et a subi un assainissement intérieur en 1998.
  • La chapelle Saint-Nicolas, appelé "Heidenkirchl", dans le quartier de Freistett. Elle est l'édifice le plus ancien du pays de Hanau.
  • L'église Saint-Nicolas (souvent faussement appelée "chapelle Saint-Nicolas" ) dans le quartier de Hausgereut.
  • L'Hôtel de ville de Diersheimer.
  • La passe à poissons du barrage hydro-électrique de Gambsheim, l'un des plus grands escaliers à poisson d'Europe.
  • Jusqu'il y a quelques années il existait un mat météorologique de 160 mètres construit alors qu'il avait été projeté de construire une centrale nucléaire à Freistett.

Manifestations régulières[modifier | modifier le code]

  • Un marché hebdomadaire a lieu chaque vendredi matin à Freistett sur la place du marché.
  • Dialecte, culture et littérature dans le Kulturcafé ainsi que dans le Nachtcafé.
  • Diersheimer l'hiver : manifestation organisée par les artistes et conférenciers de la région.
  • Culture dans le Kuhstall, (l'étable) (Freistett).
  • Mardi gras dans presque tous les quartiers, chaque jour entre le Jeudi Gras et le Mercredi des Cendres dans les "citadelles" Rheinbischofsheim et Diersheim.

Économie et infrastructure[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ville est reliée par les autobus de la compagnie TGO (Tarifverbund Ortenau) avec Achern, Lichtenau, Bühl et Kehl. De par sa proximité avec l'arrondissement de Rastatt et avec l'agglomération de Strasbourg, Rheinau est considéré comme lieu de passage par les syndicats de transports de Karlsruhe et de la Communauté Urbaine de Strasbourg, profitant ainsi de tarifs spéciaux.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La Bundesstraße 36 traverse le territoire de la ville. Les bretelles d'accès aus autoroutes les plus proches sont à Achern (Bundesautobahn 5) et Offendorf (Autoroute A35 ) en France, respectivement à 9 et à 7 km de Freistett.

La K 5373 (de Diersheim à Auenheim) devient chaque printemps la "route des narcisses", certains étant même plantés par des particuliers sur les bords des routes entre les localités.

Réseau fluvial[modifier | modifier le code]

À côté du barrage hydro-électrique se trouve un chantier maritime et un port de plaisance. À Honau, Diersheim et Freistett on trouve des quais d'entreprises de production de gravier.

Réseau aérien[modifier | modifier le code]

Au nord de Rheinau, près de la frontière française et de la commune de Rheinmünster - Söllingen se trouve l'[[aéroport de Karlsruhe Baden- Baden]].

Enseignement et Formation[modifier | modifier le code]

Rheinau a de nombreuses institutions :

  • Le lycée Anne-Frank
  • Le collège de Rheinau
  • La Pestalozzischule à Memprechtshofen
  • L'école élémentaire et secondaire Wilhelm-Rohr-Schule
  • L'école élémentaire et secondaire à Rheinbischofsheim
  • Ainsi que diverses petites écoles élémentaires
  • Deux jardins d'enfants protestants et sept communaux.

Entreprises locales[modifier | modifier le code]

Les employeurs principaux de la ville sont entre autres Brunner GmbH, HPF Hermann Peter KG Freistett, Klotter Elektrotechnik GmbH, RMA Pipeline Equipment, Stage Concept GmbH, Weber Fertighaus à Linx, Ytong Südwest GmbH, Zimmer Fruchtsäfte et Zimmer Group à Freistett.

Le Centrale Electrique Rhénane de Gambsheim (CERGA), comme concessionnaire du barrage hydro-électrique est une filiale commune de EDF (Eléctricité de France) et de l'allemand EnBW (Energie Baden-Württemberg AG).

Associations sportives[modifier | modifier le code]

  • SV Diersheim en 1921, SV Freistett en 1921, SV Linx en 1949, TuS Helmlingen en 1920, SV Honau en 1948, TuS Memprechtshofen en 1921.
  • "Union de gymnastique de Freistett" fondée en 1894 et avec un effectif de plus de 1000.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Fils et Filles de la ville[modifier | modifier le code]

  • Charles Louis Schulmeister (1770-1853), né à (Neu-)Freistett, agent secret de premier ordre au service de Napoléon Bonaparte.
  • Georg König (1897-1976), né à Diersheim, agriculteur et homme politique (FDP/DVP), député de landtag.

Habitants éminents[modifier | modifier le code]

  • Gottlob Schlörer (1891-1976), explorateur et naturaliste, habitait par moments à Diersheim, mort à Bühl-Ottersweier.
  • Hans Weber, entrepreneur, en 1936, le pionnier de la construction en préfabriqué.
  • Matto Barfuss, artiste.
  • Gerd Birsner, chansonnier, journaliste et animateur radio (SWR 4).

Personnes en relation avec Rheinau[modifier | modifier le code]

  • Roland Wagner, ancien footballeur français, jouait en 1990-1993 pour le SV Linx.

Notes[modifier | modifier le code]