Équateur terrestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Équateur.

L'équateur terrestre est un parallèle, une ligne imaginaire tracée autour de la Terre, à mi-chemin de ses pôles. Il marque la séparation entre l'hémisphère nord et l'hémisphère sud. La latitude de l'équateur terrestre est par définition de zéro degré. Il s'agit également d'un grand cercle, le seul parallèle qui le soit dans ce cas.

Il est également défini comme étant l'intersection de la surface de la Terre avec le plan perpendiculaire à son axe de rotation et contenant son barycentre.

Représentation de l'équateur, en rouge, à la surface de la Terre.

Géodésie[modifier | modifier le code]

Carte du monde mettant en évidence l'équateur.

La latitude de l'équateur est égale à 0°. Sa longueur est d'environ 40 075 km. Il est distant des deux pôles terrestres d'environ 10 002 kilomètres.

La position exacte de l'équateur n'est pas fixe. Le plan équatorial est défini comme perpendiculaire à l'axe de rotation de la Terre. Bien que cet axe soit relativement stable, sa position évolue néanmoins au fil du temps, modifiant du même coup celle de l'équateur. Cet effet est cependant très faible.

Longueur[modifier | modifier le code]

L'équateur terrestre est modélisé dans deux systèmes standards sous la forme d'un cercle de rayon possédant un nombre entier de mètres. En 1976, l'Union astronomique internationale standardise ce rayon à 6 378 140 m, valeur ensuite affinée à 6 378 137 m par l'Union géodésique et géophysique internationale et adoptée pour le système géodésique WGS 84. Dans ces modèles, la longueur de l'équateur est égale à 2π fois la longueur de ce rayon, soit 40 075 035 m dans le premier cas et 40 075 016 m dans le deuxième.

Effets astronomiques[modifier | modifier le code]

Au cours d'une année, le Soleil passe directement au zénith de l'équateur deux fois, lors des équinoxes de mars et de septembre. Les lieux situés sur l'équateur connaissent les levers et couchers de soleil les plus rapides du monde. Il s'agit également des endroits du globe où le Soleil se déplace directement du zénith au nadir, et inversement. En théorie, ils connaissent une durée de jour et de nuit constante de 12 heures toute l'année. Cependant, du fait de la réfraction atmosphérique et de la taille du soleil, ces durées varient de quelques minutes.

Les horaires de lever et de coucher de soleil à l'équateur ne suivent pas les variations rencontrées sur des latitudes plus tempérées : ils sont de plus en plus tôt de mi-février à mi-mars, deviennent plus tardifs entre mi-mars et mi-juillet avant de redevenir de plus en plus tôt jusqu'au début de novembre ; ils se produisent ensuite de plus en plus tard jusqu'à la mi-février. Ces variations n'excèdent pas une demi-heure, toutefois.

La nuit, toutes les étoiles traversent le ciel d'Est en Ouest, traçant un demi-cercle centré au point le plus au Sud ou le plus au Nord de l'horizon.

Effets physiques[modifier | modifier le code]

Dans les attractions touristiques situées sur la ligne de l'équateur terrestre, on fait la démonstration que dans un évier, l'eau se vide sans être déviée par la force de Coriolis et que le sens de rotation change, si on se déplace de quelques mètres[1]. Il s'agit d'un trucage, car la force de Coriolis due à la rotation du globe terrestre est trop faible pour avoir le temps d'influer sur le sens de rotation de l'écoulement de l'eau dans un lavabo qui se vide[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Entre l'équinoxe de printemps et celle d'automne, les latitudes au nord du tropique du Cancer sont inclinées vers le Soleil, c'est donc l'été dans l'hémisphère nord. Dans l'hémisphère sud, la situation est inversée : les latitudes au sud du tropique du Capricorne sont inclinées vers le Soleil entre l'équinoxe d'automne et celle de printemps.

Les climats régnant dans les zones situées sur et proches de l'équateur se regroupent sous le terme climat équatorial (une seule saison humide). On parle de climat tropical aux environs des tropiques dans lequel on distingue deux saisons : une saison sèche et une saison humide. Toutefois, les climats varient en fonction de nombreux facteurs comprenant l'altitude et la proximité d'une étendue d'eau (océan). Ainsi plus on est proche de l'océan plus la saison sèche devient humide.

Pays traversés[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Carte du monde mettant en évidence les pays traversés par l'équateur.

Sur Terre, l'équateur coupe principalement des océans, seuls 20 % environ de sa longueur étant situés sur des terres émergées.

Le point le plus élevé situé à l'équateur est situé sur le flanc sud du volcan Cayambe, en Équateur, à 4 690 m au-dessus du niveau de la mer (0° 00′ 00″ N 77° 59′ 31″ O / 0, -77.99194, le volcan culminant à 5 790 m d'altitude). Ce point étant le seul situé légèrement au-dessus de l'altitude nécessaire pour les neiges éternelles à cette latitude, il s'agit du seul endroit de l'équateur où la neige existe au sol toute l'année.

Les pays traversés par l'équateur sont, en partant de 0° de longitude, les suivants :

Afrique[modifier | modifier le code]

Un panneau sur l'équateur au Kenya

L'équateur traverse sept pays africains :

Asie[modifier | modifier le code]

L'équateur ne traverse qu'un seul pays asiatique :

Aux Maldives, l'équateur passe dans le bras de mer entre l'atoll de Suvadiva et l'île de Fua Mulaku, au sud de l'archipel.

Océanie[modifier | modifier le code]

Aucune terre n'est traversée par l'équateur en Océanie.

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Monument sur la ligne de l'équateur en Équateur, près du volcan Cayambe

L'équateur traverse trois pays sud-américains :

Note : Le point le plus au nord du Pérou n'est situé qu'à quelques kilomètres au sud de l'équateur.

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les différentes zones traversées par le parallèle de l'équateur terrestre :

Zone traversée Début Fin Longueur (km)
Océan Atlantique 0° 00′ S 49° 01′ O / 0, -49.017 0° 00′ S 9° 21′ E / 0, 9.35 6 497
Afrique 0° 00′ S 9° 21′ E / 0, 9.35 0° 00′ S 42° 54′ E / 0, 42.9 3 735
Océan Indien 0° 00′ S 42° 54′ E / 0, 42.9 0° 00′ S 98° 12′ E / 0, 98.2 6 156
Indonésie (îles Batu, Lorang) 0° 00′ S 98° 12′ E / 0, 98.2 0° 00′ S 98° 13′ E / 0, 98.217 2
Océan Indien 0° 00′ S 98° 13′ E / 0, 98.217 0° 00′ S 98° 14′ E / 0, 98.233 2
Indonésie (îles Batu, Batu) 0° 00′ S 98° 14′ E / 0, 98.233 0° 00′ S 98° 15′ E / 0, 98.25 2
Océan Indien 0° 00′ S 98° 15′ E / 0, 98.25 0° 00′ S 98° 19′ E / 0, 98.317 7
Indonésie (îles Batu, Tanahmasa) 0° 00′ S 98° 19′ E / 0, 98.317 0° 00′ S 98° 24′ E / 0, 98.4 9
Océan Indien 0° 00′ S 98° 24′ E / 0, 98.4 0° 00′ S 99° 41′ E / 0, 99.683 143
Indonésie (Sumatra) 0° 00′ S 99° 41′ E / 0, 99.683 0° 00′ S 103° 48′ E / 0, 103.8 458
Détroit de Malacca 0° 00′ S 103° 48′ E / 0, 103.8 0° 00′ S 104° 29′ E / 0, 104.483 76
Indonésie (Lingga) 0° 00′ S 104° 29′ E / 0, 104.483 0° 00′ S 104° 35′ E / 0, 104.583 11
Océan Pacifique (mer de Chine méridionale) 0° 00′ S 104° 35′ E / 0, 104.583 0° 00′ S 109° 09′ E / 0, 109.15 508
Indonésie (Bornéo) 0° 00′ S 109° 09′ E / 0, 109.15 0° 00′ S 117° 31′ E / 0, 117.517 931
Océan Pacifique (détroit de Macassar) 0° 00′ S 117° 31′ E / 0, 117.517 0° 00′ S 119° 40′ E / 0, 119.67 240
Indonésie (Sulawesi) 0° 00′ S 119° 40′ E / 0, 119.67 0° 00′ S 119° 44′ E / 0, 119.733 7
Océan Pacifique (détroit de Macassar) 0° 00′ S 119° 44′ E / 0, 119.733 0° 00′ S 119° 52′ E / 0, 119.867 15
Indonésie (Sulawesi) 0° 00′ S 119° 52′ E / 0, 119.867 0° 00′ S 120° 05′ E / 0, 120.083 24
Océan Pacifique (mer des Moluques) 0° 00′ S 120° 05′ E / 0, 120.083 0° 00′ S 127° 24′ E / 0, 127.4 814
Indonésie (Kayoa) 0° 00′ S 127° 24′ E / 0, 127.4 0° 00′ S 127° 27′ E / 0, 127.45 6
Océan Pacifique (mer des Moluques) 0° 00′ S 127° 27′ E / 0, 127.45 0° 00′ S 127° 41′ E / 0, 127.683 26
Indonésie (Halmahera) 0° 00′ S 127° 41′ E / 0, 127.683 0° 00′ S 127° 53′ E / 0, 127.883 22
Océan Pacifique 0° 00′ S 127° 53′ E / 0, 127.883 0° 00′ S 129° 20′ E / 0, 129.33 161
Indonésie (Gebe Umera) 0° 00′ S 129° 20′ E / 0, 129.33 0° 00′ S 129° 22′ E / 0, 129.367 4
Océan Pacifique 0° 00′ S 129° 22′ E / 0, 129.367 0° 00′ S 130° 05′ E / 0, 130.083 80
Indonésie (Kawe) 0° 00′ S 130° 05′ E / 0, 130.083 0° 00′ S 130° 08′ E / 0, 130.133 6
Océan Pacifique 0° 00′ S 130° 08′ E / 0, 130.133 0° 00′ S 91° 36′ O / 0, -91.6 15 392
Équateur (îles Galápagos, Isabela) 0° 00′ S 91° 36′ O / 0, -91.6 0° 00′ S 91° 13′ O / 0, -91.217 43
Océan Pacifique 0° 00′ S 91° 13′ O / 0, -91.217 0° 00′ S 80° 07′ O / 0, -80.117 1 236
Amérique du Sud 0° 00′ S 80° 07′ O / 0, -80.117 0° 00′ S 49° 01′ O / 0, -49.017 3 462
Longueur totale de ce parallèle (cumul des longueurs partielles dans les zones traversées ci-dessus) 40 075

Monuments[modifier | modifier le code]

Le passage de l'équateur est commémoré par plusieurs monuments autour de la planète :

Renflement équatorial[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La rotation d'un objet céleste sur lui-même induit une déformation de sa forme qu'il n'aurait pas s'il ne tournait pas. Ainsi - à cause de la force centrifuge - un objet sphérique en rotation (une planète, par exemple) se déforme en un ellipsoïde, possédant un renflement au niveau de son équateur et un aplatissement au niveau des pôles.

Cette différence par rapport à la sphéricité ou aplatissement est une caractéristique physique de chaque planète (0,589 % pour Mars par exemple).

La Terre est modélisée de façon standard par une sphère aplatie de 0,336 % le long de son axe de rotation. En conséquence, l'équateur est 0,16 % plus long qu'un méridien.

Dans le standard WGS 84, la longueur d'un méridien (sous la forme d'un grand cercle) est de 40 007 862,917 m, contre 40 075 016,686 m pour l'équateur, soit une différence de 67 153,769 m, environ 67,154 km.

Un rayon terrestre allant du centre de la Terre à l'un des pôles est donc 21,36 km plus court (6 356,78 km), qu'un rayon reliant le centre de la planète à l'équateur (6 378,14 km) .

Une conséquence de ce « bourrelet équatorial » est que le point le plus haut sur Terre mesuré du centre géométrique à l'extérieur, est le sommet du volcan Chimborazo dans les Andes en Équateur et non pas l'Everest dans l'Himalaya.[réf. nécessaire]

Bases spatiales[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Base de lancement.

La vitesse de rotation d'un point à la surface de la Terre est maximale à l'équateur (environ 465 m/s), ce qui rend cette zone intéressante économiquement pour le lancement de charges utiles spatiales. Trois sites de lancement se trouvent particulièrement proche de l'équateur: le centre de lancement d'Alcântara (latitude 2,3°S), la plateforme San Marco (2,9°S) et le centre spatial guyanais (5,2°N).

Équateur céleste[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Équateur céleste.

En astronomie, l'équateur céleste est la projection de l'équateur terrestre sur la sphère céleste.

Passage de la ligne[modifier | modifier le code]

Baptême de passage de la ligne

Une très ancienne tradition de la marine française veut que le passage de l'équateur donne lieu à un baptême païen pour tous ceux qui franchissent la ligne pour la première fois. Cette joyeuse cérémonie, qu'on pourrait qualifier de bizutage, est présidée par un marin déguisé en Neptune, assisté de tritons, naïades, etc. Certaines compagnies d'aviation offrent un diplôme à ceux qui passent la ligne pour la première fois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

L'Équateur Terrestre. Des Poles. Des Cercles Polaires. Des Tropiques. (1787) Sur le site davidrumsey.com