Gravières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gravières
Gravières
Mairie et place de l'Église
Blason de Gravières
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Largentière
Canton Les Vans
Intercommunalité Communauté de communes Pays des Vans en Cévennes
Maire
Mandat
Monique Doladille
2014-2020
Code postal 07140
Code commune 07100
Démographie
Gentilé Gravièrois, Gravièroises
Population
municipale
460 hab. (2015 en augmentation de 11,92 % par rapport à 2010)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 25′ 20″ nord, 4° 05′ 33″ est
Altitude Min. 159 m
Max. 955 m
Superficie 18,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte administrative d'Ardèche
City locator 14.svg
Gravières

Géolocalisation sur la carte : Ardèche

Voir sur la carte topographique d'Ardèche
City locator 14.svg
Gravières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gravières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gravières

Gravières est une commune française, située dans le département de l'Ardèche en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont appelés les Gravièrois et les Gravièroises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Gravières est situé à quelques kilomètres des Vans, le chef-lieu du canton. Gravières possède de belles maisons qui sont dispersées çà et là. Le centre du village est composé de la mairie, de l'école, de l'église Saint-Victor et une grande place qui occupe l'emplacement de l'ancien cimetière, La rivière du Chassezac promet de rafraîchissantes baignades, les torrents cévenols de fructueuses pêches et la nature environnante d’agréables randonnées.

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Aynes ; Aynesse ; Chaseletes ; le Bosc ; Langlade ; les Garidels, Mas de la Font ; le Mas ; le Pradel ; les Soliers ; Montuhar.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gravières
Malons-et-Elze Malarce-sur-la-Thines
Brahic Gravières
Les Vans Les Salelles

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Il est à noter que c'est au lieu-dit Les Avols, sur la commune de Gravières, qu'a été découverte la plus grosse pépite d'or trouvée, en France, d'un poids de 543g.[2]

Climat[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Gravières

Les armes de Gravières se blasonnent ainsi :
D'argent, à la fasce losangée d'argent et de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 André Rieu    
2014 en cours
(au 24 avril 2014)
Monique Doladille[3] SE Retraitée de l'enseignement

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2015, la commune comptait 460 habitants[Note 1], en augmentation de 11,92 % par rapport à 2010 (Ardèche (département) : +2,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0338959369711 0341 0311 0521 0711 093
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 009955902864790737734736736
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
677677611527535514492416420
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
436459400381369369345411460
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le retable de l'Arbre de Jessé à Gravières (Ardèche). Le grand retable

de Narbonne. Actes du 1er colloque d'histoire de l'art méridional au Moyen-Age. Narbonne, Ville de Narbonne, 1990, p. 115-120.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Noms des habitants de Gravières sur habitants.fr.
  2. Yvan Pujol, « Les Avols », sur www.orpaillage.fr (consulté le 11 avril 2018)
  3. « Liste des maires du département de l'Ardèche » [PDF], sur le site de la préfecture de l'Ardèche, (consulté le 30 juillet 2015).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :